Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Revue de Presse de LAVDC du 19 Juillet 2011


Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/lavdcne1/public_html/wp-content/plugins/sitespeaker-widget/sitespeaker.php on line 13

Par Don Kayembe (LAVDC)

Journaux

-Les sujets en rapport avec le processus en cours des élections de 2011 , notamment la cloture de l’enrolement des electeurs sur toute l’etendue de la RDC, dominent toujours dans la presse tant nationale qu’etrangere. La rencontre Tshisekedi- Bemba continue a alimenter la presse.

Il est aussi question de l’opposition congolaise de France invitee a une marche Francaise par les champs Elysee et du sport. 

 Elections

Le compteur de la CENI s’arrête à 31 millions d’enrôlés, constate Le Potentiel dans un de ces titres livre hier.

On n’entendra plus parler de la révision du fichier électoral pour le cycle électoral 2011-2013. Pour cause, c’est le dimanche, 17 juillet 2011, sous le coup de dix sept heures que Daniel Ngoy Mulunda, président de la Commission électorale nationale indépendante (ceni) a procédé officiellement à la clôture de cette opération au quartier UPN, dans la commune de Ngaliema. Cette clôture intervient une semaine aprèscelle concernant six provinces, à part la ville deKinshasa. Rapporte le potential.

Au finish, la Ceni par la voix de son président annonce avoir enregistré plus de 31 millions d’enrôlés dans sa banque des données. En effet, la révision terminée, il reste à la Ceni de procéder toutes affaires cessantes au nettoyage le plus tôt possible pour connaitre le chiffre exact des enrôlés. Dit l’auteur de l’article.  Pour se faire et pour plus de transparence, poursuit notre confrere, Ngoy Mulunda a indiqué à la presse que c’est désormais au nettoyage que devra s’atteler son institution afin d’y extraire les doublons et autres irrégularités. Et dans cette tâche, outre l’entreprise Hologramme qui a déjà été choisie, la Ceni a également associé l’entreprise belge ZTS pour le nettoyage du fichier, afin de le rendre propre.

Par ailleurs, comme promis aux élus de Kinshasa lors de la dernière rencontre sur la possibilité d’accorder des jetons aux requérants en cas d’engouement, la caravane de Daniel Ngoy Mulunda qui a débuté son périple dans la commune de Maluku pour s’arrêter à Ngaliema n’a enregistré aucune affluence qui puisse justifier pareille décision.

Plus de 31 millions d’électeurs enrôlés en RD Congo titre Afrique Avenir

Plus de 31 millions d’électeurs ont été enrôlés en RD Congo, dans le cadre des élections générales prévues en novembre prochain dans ce pays, selon un communiqué de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) sanctionnant la fin, dimanche, des opérations d’enrôlement.

Lors des premières élections libres et démocratiques organisées en 2006 en RD Congo, quelque 25 millions avaient été enregistrés. Rappele le quotidien.

La CENI, cite par l’auteur de cet article, estime que les opérations d’enrôlement se sont déroulées de manière généralement satisfaisante.

Elle  (CENI) rappelle, dans ce communiqué parvenu lundi à APA à Kinshasa, que les principales étapes à venir pour ces scrutins concernent notamment la convocation le 4 août de l’électorat .

Et poursuit que les autres étapes portent sur l’inscription des candidats pour l’élection présidentielle et la députation nationale, la publication le 7 septembre de la liste provisoire des candidats à l’élection présidentielle et la députation nationale, l’élection présidentielle et députation nationale le 28 novembre et l’annonce des résultats provisoires de l’élection présidentielle le 6 décembre.

Quant à la prestation de serment du Président élu, poursuite le Presodent de la CENI cite par ce meme journal, elle interviendra le 20 décembre alors que les élections provinciales sont prévues le 25 mars 2012, l’élection des sénateurs le 4 juillet 2012 et celle des gouverneurs et vice-gouverneurs de province le 21 juillet 2012.

Tshisekedi- Bemba

Toujours au sujet des elections, La Phare dans son analyse du processus electoral  note dans son titre:Processus électoral en RDC – Tshisekedi et Bemba pessimistes

Parti du pays il y a deux mois, après s’être fait enrôler dans un bureau de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) pour une longue tournée de contacts avec les Congolais de la diaspora ainsi que des diplomates et décideurs politiques occidentaux en Europe, au Canada et aux Etats-Unis d’Amérique, Etienne Tshisekedi, président national de l’UDPS,cite par notre confrere,  s’est annoncé le vendredi 15 juillet 2011 au quartier pénitentiaire de la CPI (Cour Pénale Internationale), à La Haye. C’était, on s’en doute, pour rendre une visite de courtoisie à un illustre détenu, le sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo, vice-président honoraire de la République Démocratique du Congo.

Les deux poids « super lourds » de la scène politique congolaise et de l’opposition ont profité de la circonstance pour parler de la situation politique, économique et sociale du pays, sans oublier le processus électoral en cours. S’agissant de l’état des lieux,a en croire la source,  Tshisekedi et Bemba n’ont pas mis les gants pour décréter que le pays se portait très mal, sur tous les plans.

De l’avis du président du MLC (Mouvement de Libération duCongo), le grand fléau qui mine le plus la RDC s’appelle corruption, dont les meilleurs élèves se recrutent au sein de la classe politique. Peut-on lire dans cet article.

Aussi en a-t-il appelé au changement de gouvernants, par le canal des élections présidentielle et législatives notamment. Le « Chairman », candidat malheureux à la présidentielle de 2006, qui en sait un bon bout sur les tripatouillages des résultats, a exhorté son illustre visiteur à ouvrir l’oeil et le bon sur les bureaux de vote.

On croit savoir que les échos des irrégularités qui ont émaillé les opérations de révision du fichier électoral et dénoncées dernièrement par l’UDPS (enrôlement des mineurs, des étrangers et des hommes en uniforme, doublons, pannes suspectes et sélectives des kits électorales, omission de certains secteurs du fichier électoral…) sont parvenues aux oreilles du président national du MLC. D’où son message de vigilance à l’endroit de son aîné Tshisekedi, qui n’est pas né de la dernière pluie et qui en a déjà vu des vertes et de pas mûres sous la dictature de feu le Maréchal Mobutu.

L’axe UDPS-MLC parait d’ores et déjà tracé en prévision des compétitions électorales à venir. Absents du processus de 2006 pour des raisons archiconnues, Etienne Tshisekedi et son parti, dont les cadres et combattants avaient apporté beaucoup de voix à Jean-Pierre Bemba et ses amis politiques, attendent certainement le retour de l’ascenseur en 2011, dans un contexte où, paradoxalement, le « Chairman » est non partant.

Le Phare conclude son article par  le plan du retour au pays de M. Etienne Tshisekdi en ce terme: Tshisekedi le 23 juillet àLubumbashi

Pour ce qui est de l’agenda d’Etienne Tshisekedi, l’on apprend qu’il devrait quitter la Belgique en ce début de semaine pour des séjours éclairs dans quelques capitales africaines, avant de se rendre à Johannesburg, en Afrique du Sud, où il est fortement réclamé par la colonie congolaise. Après le paysde Mandela,ildevrait regagner le territoire congolais parLubumbashi, le samedi 23 juillet 2011. Plusieurs villes duKatangasont inscrites aussi à son tableau de bord, à savoir Likasi,Kolwezi, Kipushi. Il est à espérer que des fonctionnaires et agents zélés des services ne vont pas interférer pour empêcher ce candidat à la magistrature suprême, dont la circonscription électorale a pour espace l’ensemble de la République, de communiquer avec sa « base ».

Selon un journal Gabonais, l’info Plus Gabon qui titre: L’Elysée se rapproche des opposants congolais en France, fait croire ce quotidien de Libreville.

Plusieurs opposants au régime du président congolais, Joseph Kabila, ont été invités par la présidence de la République française à participer au dernier défilé du 14 juillet, a indiqué lundi le président de la section française du Mouvement pour la libération du Congo (MLC, opposition), Emmanuel Ikabanga. A en croire la source.

“La participation au défilé a été suivie d’un échangefortintéressantavec Clément Clerc, un des responsables des dossiers Afrique à l’Elysée. Pour nous, c’est incontestablement un geste de bonne volonté de Sarkozy envers l’opposition congolaise ; surtout en cette année de scrutin présidentiel”, a estimé l’opposant congolais présent au défilé du 14 juillet. Rapport le journal.

L’invitation de l’Elysée aux opposants congolais intervient quelques semaines seulement après les appels réitérés du ministère français des Affaires étrangères pour une élection présidentielle transparente et démocratique en RD Congo en novembre.

La France s’était par ailleurs opposée à la demande de Kinshasa au Conseil de sécurité des Nations unies de réduire les effectifs de la Mission des Nations unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO), estimant que les casques bleus doivent participer à la sécurisation de la présidentielle

Sport

Compétitions africaines interclubs – Début difficile pour les favoris Peut-on lire dans la rubrqique sport du quotidien

La première journée de la phase des groupes de la 15ème Ligue des champions n’a pas permis aux équipes en course de montrer leurs ambitions. En quatre matches, on a enregistré quatre nuls. En l’absence du TP Mazembe vainqueur de la 14ème édition, l’Espérance Sportive de Tunis finaliste a enfilé la tunique de super favori. Le team sang et or de la capitale tunisienne n’a pu que match nul (1-1) à Alger face au Mouloudia Club d’Alger.

De son côté, Al Ahly a été accroché (3-3) à domicile par le Wydad Atletic Club de Casablanca. Le club de la capitale égyptienne qui a remporté à six reprises la compétition ne cache, pourtant, son ambition de s’offrir une septième couronne dès cette année. Un match nul à domicile face à un concurrent direct annonce des hostilités plutôt disputées pour Al Ahly.

Dans le groupe A, Enyimba a été contraint au partage (2-2) sur son terrain par Al Hilal du Soudan. Dans l’autre match du même groupe, Coton Sport est allé chercher un nul (0-0) sur le terrain du Raja àCasablanca.

DCMP en apprentissage

Les débats ont également été très serrés en Coupe de la Confédération. Le Daring Club Motema Pembe (DCMP) qui prend part, pour la première fois, à la compétition est le seul à avoir perdu avec deux buts d’écart. On devra mettre cela sur le compte de l’apprentissage.

Le Daring devra, par contre, relever la tête face à Maghreb Association Sportive (MAS) de Fès le dimanche 31 juillet pour entretenir l’espoir d’une qualification. Le club marocain n’a gagné que par 1-0 contre la Jeunesse Sportive de Kabylie à Fès.

Dans le groupe A, l’ASEC a partagé (1-1) àAbidjancontre le Club Africain de Tunis. De son côté, l’Interclube deLuandaest allé chercher un bon point (1-1) sur le terrain de Kavuna Utd auNigeria.