Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Le Premier ministre présente un budget en équilibre de 8 milliards

Par ACP

Matata Ponyo

-Le Premier ministre Matata  Ponyo a  présenté vendredi 22 juin 2012 à l’Assemblée nationale le projet du budget de l’Etat pour l’exercice 2012 qui s’élève à près de 8 milliards de dollars américains, présentant  un taux d‘accroissement de 20,3% par rapport à celui de l’exercice 2011.

Quatre axes prioritaires

Dans sa présentation de l’économie générale de ce projet de budget,  le Premier ministre a indiqué  que celui-ci en équilibre en recettes et en dépenses, a  été élaboré  conformément aux quatre  axes prioritaires  du programme de  son gouvernement, présenté  à l’Assemblée nationale, le  7 mai 2012. Il s’agit de : la nécessité de construire un Etat efficace, l’impératif de développer les infrastructures, de base, la redynamisation des principaux secteurs de production, le renforcement du capital humain ainsi que l’amélioration des conditions sociales de la population.

Près de 30 % consacré à l’amélioration du social 

A cette occasion, Matata Ponyo a assuré que 25,59 % de ressources budgétaires sont consacrées aux reformes institutionnelles destinées à renforcer l’efficacité de l’Etat. Tandis que  la construction et la modernisation des infrastructures absorbent 18,38 % de ressources budgétaires. Il a aussi signalé  que  25,19% du budget sont consacrés à la consolidation de la stabilité macro-économique et à l’accélération de la croissance  pour combattre la pauvreté et le chômage. S’agissant de l’amélioration du cadre de vie et des conditions sociales de la population qui constitue une priorité de son gouvernement,  le Premier ministre a souligné que  29,49%  du budget est réservé à ce secteur et  repartis de la manière suivante : Ressources hydrauliques et électricité  11,3 %, Santé publiques 6,8%, Éducation  5,6%, Agriculture et développement rural 3,4%, Transport 3 %. Outre  les quatre axes prioritaires ci haut cités, le Premier ministre a également fait valoir  la part de deux autres secteurs contenus  dans le projet de  budget  sous examen à l’Assemblée nationale. Il  s’agit  de l’éducation à la citoyenneté,  la diplomatie et la coopération au développement.

« Nous avons l’obligation de renforcer le capital humain et l’éducation à la citoyenneté. Un peu moins de 1% de ressources budgétaires y sont consacrées. Et il faudra aussi renforcer la diplomatie et la coopération au développement. Un peu mois de 1% de recettes budgétaires y sont consacrées », a souligné le Premier ministre. Pour le Premier ministre, ce budget est équilibré en recettes  comme en dépenses. Les recettes internes, a- t- il noté, s’élèvent à près de 5 milliards de dollars américains. Tandis que les apports  extérieurs se chiffrent  à 3 milliards de dollars américains. Les recettes internes comprennent notamment des recettes des douanes, des impôts, des recettes non fiscales ainsi que des recettes exceptionnelles constituées « des pas de porte miniers » (sommes versées au Trésor public par les compagnies minières étrangères lors de leur installation en RDC).

Quant aux  dépenses, Matata Ponyo a laissé entendre que  le projet du budget prévoit entre autre l’apurement des dettes publiques, le paiement des salaires ainsi que les dépenses exceptionnelles dont la prise en charge de l’organisation des prochaines élections provinciales et locales. L’intervention du Premier ministre à l’Assemblée nationale était suivie d’un débat au cours duquel plus d’une centaine des députés ont exprimé leurs préoccupations en rapport avec le projet du budget sous examen. Un délai de 48 heures a été accordé au chef du gouvernement pour rencontrer les préoccupations des députés.

ACP/FNG/Kul.-