Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

2ème étape du processus après révision du fichier électoral – La CENI entame l’étape de la réception et traitement des candidatures

Par L’observateur

CENI-RDC

C’est une étape qui commence par la formation de ceux qui sont appelés à former à leur tour  dans toutes les provinces de la RDC, les agents qui vont prester dans les bureaux de réception et de traitement des candidatures (BTRC). C’est déjà ce mercredi 27 juillet qu’ils seront déployés à travers le pays pour s’acquitter de cette tâche. 

Ngoy Mulunda Nyanga président de la Commission nationale électorale indépendante (CENI) l’a annoncé hier lundi 25 juillet depuis le Salon Lubumbashi du Grad hôtel Kinshasa (GhK) d’où il a procédé officiellement à l’ouverture de la session de formation des formateurs. Ceux-ci vont former : des juristes  vérificateurs, des chargés du contentieux électoral, assistants réceptionnistes, informaticiens, chargés d’enrôlement et opérateurs de saisie.

Profitant de l’occasion lui offerte par cette cérémonie, le président de la CENI a lancé un appel pressant aux partis, personnalités politiques et indépendantes ainsi que des organisations de la société civile, futures candidats aux élections  de 2011 à se préparer à réunir les documents requis pour leurs candidatures.

Ceci pour la simple raison,  a indiqué le numéro deux de la CENI, que le dépôt de candidatures proprement dit, débute le 4 août prochain conformément au calendrier électoral publié  dernièrement par la CENI.

Elaboration et signature du code de bonne conduite boycottées par l’opposition

Bien avant de se rendre  au GhK pour la cérémonie ci-haut mentionnée, le président de la CENI a été au Palais du peuple où il a présidé un forum qui a réuni les partis politiques d’une part, et de l’autre l’institution électorale.

Il s’agit là d’un cadre de concertation qui doit déboucher sur l’élaboration et la signature d’un code de bonne conduite à observer par partis politiques pendant le temps du processus électoral.

Ce travail va consister à réadapter le code signé en 2006 en y ajoutant les nouveaux textes adoptés au cours de cette législature pour permettre à plus de 150 partis politiques qui se sont ajoutés au nombre de 2006 de s’en imprégner.

Mais il se trouve que le déroulement de ce forum a connu  un incident. Les partis politiques de l’opposition ont claqué la porte des assises juste au moment où des ateliers devaient être constitués. Ils ont exigé une rencontre à huis clos avec le bureau de la CENI pour lui faire part de certains préalables de l’opposition.

Face au refus de Ngoy Mulunda d’accéder à cette requête, demandant à l’opposition de soumettre  ses préalables en présence de toute la plénière. Cette dernière n’a trouvé mieux que de quitter la salle des spectacles du Palais du peuple.

Ses membres ont promis de boycotter le forum et de ne pas signer le code de bonne conduite qui en sortira tant que leur demande ne sera pas satisfaite.