Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

A Villarreal, Karl Toko Ekambi creuse petit à petit son sillon

a-villarreal-karl-toko-ekambi-creuse-petit-a-petit-son-sillon

Par




Karl Toko Ekambi, ancien joueur d’Angers, dernier Prix Marc Vivien-Foé, a permis à Villarreal de facilement disposer du Rapid Vienne (5-0) jeudi 26 octobre en Ligue Europa. Il a été l’auteur d’un but et de deux passes décisives. L’international camerounais confirme tout son potentiel en Espagne.

C’est un Karl Toko Ekambi des grands jours qui s’est illustré jeudi 25 octobre avec Villarreal en coupe d’Europe (Ligue Europa). Face au Rapid Vienne, le dernier Prix Marc-Vivien Foé a été l’auteur de deux passes décisives et d’un but (5-0).

L’international camerounais avait inscrit son premier but de la saison en Ligue Europa à Moscou contre le Spartak lors de la deuxième journée. Dans le championnat espagnol, Karl Toko Ekambi a inscrit 2 buts en neuf rencontres.

Cet été, Toko Ekambi a quitté Angers et la première division française pour Villarreal et l’Espagne avec un transfert de 18 millions d’euros. La saison dernière, il a marqué les esprits avec 17 buts. Il confirme aujourd’hui, à 26 ans, son potentiel.

Karl Toko Ekambi voulait goûter au niveau européen

Karl Toko Ekambi était sorti de 3e division (Paris FC) en 2014 pour rejoindre la Ligue 2 et le club de Sochaux afin de lancer sa carrière. Dans le Doubs, il était  rapidement devenu un titulaire indiscutable qui enchaînait les buts. En deux saisons, il avait ainsi joué 82 matches pour 26 buts.

Karl Toko Ekambi s’était ensuite engagé en juin 2016 avec Angers. Là-bas, il avait même participé à une finale de Coupe de France qu’il avait perdu face au Paris Saint-Germain (1-0).

Au moment de recevoir le Prix Marc Vivien-Foé, le Lion indomptable avait dit : « C’est ma meilleure saison en termes de statistiques et de régularité. Et puis, c’est une saison en Ligue 1. J’évoluais auparavant en 3e puis 2e division. Donc, je pense que c’est ma meilleure saison pour l’instant. » Et d’ajouter : « J’ai fait deux saisons à Angers. J’y ai vécu de belles aventures. Maintenant, j’aspire à goûter au haut niveau européen, que ce soit en France ou à l’étranger ».

Le gamin qui a grandi dans le 13e arrondissement de Paris, et qui n’a pas connu le parcours classique d’un joueur de football, brille comme il le souhaitait au niveau européen. Dimanche prochain, lors du déplacement au Deportivo Alavés en championnat espagnol, Karl Toko Ekambi tentera de continuer sur cette lancée.

Chronologie et chiffres clés

L’origine de l’article >>