Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Arrivée à Kinshasa de 19 Congolais expulsés de Belgique

Par Belga

-En février, une cinquantaine de Congolais vivant en Afrique du Sud ont aussi été expulsés via Lubumbashi.

Dix-neuf ressortissants congolais expulsés de Belgique, où ils vivaient en situation illégale, sont arrivés mercredi à Kinshasa, a rapporté la radio onusienne Okapi, citant l’ambassade de Belgique en République démocratique du Congo.

Ces Congolais avaient pris place mardi dans l’Airbus militaire affrété par l’Office des étrangers, qui a aussi acheminé au Congo-Brazzaville voisin une équipe du dispositif interministériel B-FAST (“Belgian First Air Support Team”) composée d’une douzaine de personnes, et du matériel médical pour venir en aide aux nombreuses victimes de l’explosion, dimanche, d’un dépôt de munitions.

Selon l’ambassade de Belgique en RDC, cette opération de rapatriement s’inscrit dans le cadre de la coopération bilatérale entre les deux pays car ces personnes renvoyées vivent en situation irrégulière.

La presse belge avait annoncé, mardi, que certains de ces Congolais ont été arrêtés durant des manifestations au quartier Matonge à Ixelles, en décembre 2011, contestant les résultats des élection présidentielle et législatives du 28 novembre en RDC.

Selon le ministère de l’Intérieur, Décentralisation et Sécurité, ces Congolais sont arrivés à Kinshasa mercredi à 02h00 locales (même HB).

La même source a ajouté qu’après leur identification par la Direction générale des migrations (DGM), toutes ces personnes ont regagné leurs familles respectives à bord d’un bus mis à leur disposition par les autorités congolaises.

En Belgique, la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) et la Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Etrangers (CIRE) avaient fait part mardi de leur préoccupations à propos de ce rapatriement, s’inquiétant du sort qui pourrait être réservé à l’arrivée de cette vingtaine de personnes à Kinshasa.

Selon ces deux organisations, de nombreux témoignages de personnes expulsées vers la RDC relatent des intimidations subies et attestent du risque d’incarcération dès leur arrivée à l’aéroport. “Ces témoignages ne sont guère rassurants”, ajoutaient la LDH et la CIRE.

En février, une cinquantaine de Congolais vivant en Afrique du sud ont aussi été expulsés via Lubumbashi, le chef-lieu de la province du Katanga (sud-est). Ils avaient été regroupés à la prison de la Kassapa avant de regagner leurs familles respectives, a rappelé Radio Okapi, parrainée par l’ONU.