Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Don Kayembe

une interview du Général James KABAREBE accordée à Kigali à la presse canadienne:General Masasu fut exécuté par Joseph Kabila, par le président Joseph Kabila, juste avant la bataille de Pweto.

Une page d’histoire : une interview du Général James KABAREBE accordée à Kigali à la presse canadienne.
Soumis par JEUNESSE DU MONDE
Voici ci-contre cette interview qui est aussi postée au site internet du site du(Grands Reporters
Jeunesse du monde

James-Kabarebe

James-Kabarebe

Q – Général Kabarebe, vous êtes le chef d’état major interarmeés des FDR (NDLR : Forces de défense du Rwanda), anciennement connue sous le nom d’APR (Armée patriotique rwandaise). Comme je l’ai évoqué avant l’entrevue, votre nom est très connu, associé de près (en fait) aux événements qui sont survenus dans la région, mais vous êtes vous même très peu connu du public. Pourriez-vous nous parler de vous-même, de votre carrière militaire, de vos promotions dans les rangs de l’armée?

R-James Kabarebe – À propos de cette question d’être ou de ne pas être connu, je commencerai en disant qu’il n’y a pas grande chose à dire à propos de moi-même. Je n’ai rien fait de spécial et je ne suis en rien exceptionnel. Ce que j’ai fait, je l’ai fait comme participant dans un processus aux côtés d’innombrables autres joueurs qui en ont fait souvent plus que moi, alors il n’y a rien de spécial à dire sur moi. Mais, j’ai commencé (ma carrière militaire) dans la NRA, de 1985 jusqu’en 1990. En octobre (de cette année là) j’ai fait partie des soldats de l’APR qui ont traversé la frontière pour entamer la lutte. De 1990 jusqu’à aujourd’hui, j’ai servi dans les rangs de l’APR.Read More »une interview du Général James KABAREBE accordée à Kigali à la presse canadienne:General Masasu fut exécuté par Joseph Kabila, par le président Joseph Kabila, juste avant la bataille de Pweto.

Afrique:La crise mondiale, une chance pour l’Afrique d’attirer les investisseurs

vente-cellLE CAP (AFP) – dimanche 14 juin 2009 – 12h07 – L’Afrique pourrait profiter de la crise économique mondiale pour attirer des investisseurs, la région étant une des rares dans le monde qui pourrait connaître une croissance en 2009, mais elle devra se montrer plus flexible, estiment des experts.

Le continent habité le plus pauvre de la planète apparaît comme “plus propice pour les investissements que de nombreuses autres régions du monde”, affirme la directrice générale de la Banque mondiale, Ngozi Okonjo-Iweala, qui participait cette semaine au Cap au 19e Forum économique mondial (WEF) sur l’Afrique.

Un avis partagé par l’investisseur Soud Ba’alawy, à la tête de Dubaï Group: “Ces 20 dernières années, l’Afrique a connu une très bonne croissance. Aujourd’hui, le PIB (Produit intérieur brut) du continent est bon. C’est très intéressant pour l’investissement.”Read More »Afrique:La crise mondiale, une chance pour l’Afrique d’attirer les investisseurs

Afrique-Coupe des Confédérations: l’Afrique du Sud lance “son” mini-Mondial

fan-asJOHANNESBURG (AFP) – samedi 13 juin 2009 – 11h41 – La Coupe des Confédérations, véritable mini-Mondial destiné à tester les installations et l’organisation de la prochaine Coupe du monde, ici-même en Afrique du Sud, commence dimanche, avec l’Espagne, l’Italie et le Brésil en vedette.

Afrique du Sud – Irak, à l’Ellis Park de Johannesburg, donnera le coup d’envoi du tournoi (16h00), avant l’entrée en scène de l’Espagne contre la Nouvelle-Zélande, à Rustenburg (20h30).Read More »Afrique-Coupe des Confédérations: l’Afrique du Sud lance “son” mini-Mondial

Afrique-Congo: 17 candidats à la présidence, dont le sortant Denis Sassou Nguesso

vote-photoBRAZZAVILLE (AFP) – samedi 13 juin 2009 – 15h03 – Dix-sept candidats, dont l’actuel président congolais Denis Sassou Nguesso, sont en lice pour l’élection présidentielle du 12 juillet après la clôture des inscriptions vendredi à minuit, a annoncé samedi un responsable officiel.

“Nous avons enregistré dix-sept dossiers de nos citoyens qui ont été actés par un huissier. Ces dossiers seront transmis aujourdhui (samedi) à la Cour constitutionnelle pour examen et validation”, a déclaré à la presse le directeur général des affaires électorales, Antoine Evoundou.

“Nous espérons que la Cour constitutionnelle va statuer rapidement afin de nous permettre dimprimer les bulletins des candidats pour quils soient en place le 12 juillet”, a ajouté M. Evoundou.Read More »Afrique-Congo: 17 candidats à la présidence, dont le sortant Denis Sassou Nguesso

RD Congo:Prochaines échéances électorales: L’UDPS exige la disparition de la CEI et l’avènement de la CENI

(La Prospérité)

Dr. Tshisekedi

Dr. Tshisekedi

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Parti cher à Etienne Tshisekedi, a confirmé depuis le mois d’avril dernier, à l’issue de son premier Congrès, sa participation aux prochaines échéances électorales. En commençant par les élections municipales et locales de 2010. C’est un début d’une bataille à l’allure des fauves.

Cependant, l’Udps voudrait à ce que la Commission électorale indépendante (CEI) disparaisse, ayant déjà fait son temps dans son contexte bien déterminé. Elle est devenue, à en croire les ténors de la fille aînée de l’opposition, caduque dans son assise juridique, caduque dans sa structure, dans son fonctionnement, et caduque par le fait d’avoir perdu de sa crédibilité après que les élections, organisées par elle en 2006, ont débouché sur des contestations et exposé le pays au risque de guerre civile en pleine capitale. C’est le Secrétaire Permanent et Porte-parole du Parti, François-Xavier Belcthika Kalubye qui l’a dit mercredi 10 juin, au cours d’un point de presse tenu au siège du Parti à Righini dans la commune de Lemba. Belcthika a exigé la disparition pure et simple de la CEI dans un bref délai, et la création de la CENI, Commission électorale nationale indépendante.Read More »RD Congo:Prochaines échéances électorales: L’UDPS exige la disparition de la CEI et l’avènement de la CENI

RD Congo:la première et dernière victime c’est la population

PAR Néhémie BAHIZIRE

femme-violeeAvant même le déclenchement officiel de l’opération Kimya II au Sud-Kivu, son impacte négatif commence à se manifester.

Des dizaines de milliers de personnes déplacées dans les territoires de Kalehe, Shabunda et Mwenga. Cela implique entre autre la fermeture de toutes les écoles primaires et secondaires opérationnelles dans les milieux d’où les gens fuient, c’est-à-dire une année scolaire perdue pour tous ces enfants, avec tous les sacrifices consentis par eux-mêmes et leurs parents. Quand la population fuit massivement ainsi, c’est la famine : pour les déplacées et pour les familles, déjà pauvres, qui accueillent ces personnes en détresse. Une épidémie de choléra se signale déjà dans le territoire de Kalehe.

Mécontentement des Forces Armées Congolaises (FARDC).Read More »RD Congo:la première et dernière victime c’est la population

Afrique: Le Forum économique mondial sur l’Afrique cherche des réponses à la crise

© AFP

Jacob-Zuma

Jacob-Zuma

LE CAP (AFP) – mercredi 10 juin 2009 – 21h24 – Le 19e Forum économique mondial (WEF) sur l’Afrique, qui se tient de mercredi à vendredi en Afrique du Sud, va tenter de déterminer l’impact de la crise économique mondiale sur le continent habité le plus pauvre et y trouver des réponses sur le long terme.

L’Afrique doit “se positionner pour répondre à la crise (…). Elle doit être prête à régler ce problème”, a exhorté le président sud-africain Jacob Zuma à l’ouverture du Forum au Cap (sud-ouest).

“Aucune région (du monde) ne va répondre de la même façon” à la crise économique mondiale qui a montré la nécessité de changer le système financier mondial, a-t-il déclaré.

“L’Afrique peut compter sur sa population, jeune et en augmentation”, ses ressources naturelles et un possible retour de sa diaspora qui a découvert avec la crise que “l’herbe n’est pas nécessairement plus verte de l’autre côté”, a-t-il estimé.Read More »Afrique: Le Forum économique mondial sur l’Afrique cherche des réponses à la crise

Gabon: la Présidente du Sénat devient présidente de la République par intérim

rose-gabon

LIBREVILLE (AFP)
La présidente du Sénat, Rose Francine Rogombé, a été investie “provisoirement” mercredi présidente de la République gabonaise lors d’une transition conforme à la Constitution après le décès du chef de l’Etat , qui sera inhumé le 18 juin.
“Je le jure!”, a-t-elle affirmé solennellement peu avant 11H30 (10H30 GMT), main droite levée, main gauche sur la Constitution, devant un parterre composé des députés et sénateurs, des membres du gouvernement et des représentants de tous les corps de l’Etat, dont l’armée.

Elle devient ainsi la première femme présidente du Gabon.Read More »Gabon: la Présidente du Sénat devient présidente de la République par intérim