Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Boulevard du 30 Juin : des caniveaux déjà bouchés

Par MIREILLE MPOYI (Le Potentiel)

Boulevard du 30 juin inonde a cause des canivaux deja bouche

-La réhabilitation du boulevard du 30 Juin est désormais inscrite dans le répertoire des réalisations de cinq chantiers de la République. Bien qu’inauguré depuis près d’une année lors de la célébration des fêtes du Cinquantenaire de l’Indépendance de la RDC, ce bijou continue à être embelli jusqu’à ce jour. Pour l’instant, on procède au remplacement des luminaires traditionnels par des lampadaires ultra-modernes qui éclairent, non seulement la grande chaussée, mais également les trottoirs. Des dalles décoratives sont posées sur tous les trottoirs, à partir du rond point Socimat jusqu’à la gare centrale.

Mais, avec les dernières pluies torrentielles, les caniveaux situés de part et d’autre de l’arrêt communément appelé Haut Commandement, par exemple, sont souvent inondés et les eaux débordent au point d’immerger la chaussée comme si les systèmes de drainage accusent des défaillances . Est-ce un problème de mauvais calculs des angles de pente de drainage ou des dimensions des ouvrages par rapport aux eaux supposées être reçues par les caniveaux ?

A cette préoccupation, seuls les ingénieurs ayant participé aux études de conception peuvent éclairer notre lanterne. Le constat est le même à la hauteur de l’alimentation Express, devant l’immeuble Itimbiri. A ces quelques endroits susmentionnés, les caniveaux sont déjà bouchés et les eaux stagnent déjà sur la chaussée. Cette situation indispose à la fois les occupants, les passagers et entame prématurément la durée de vie nominale de la chaussée avant même sa livraison totale.

Une fois de plus, il est grand temps pour les agences et Institutions de procéder à la contre-vérification des valeurs et spécifications consignées dans les cahiers de charges conclus entre les constructeurs et l’Etat Congolais. Aussi, il serait important de bien surveiller les travaux de balayage exécutés chaque matin par les agents de l’Hôtel de Ville pour connaître exactement les endroits où ils jettent les déchets