Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

CAN 2013: 16 prétendants… un titre – Qui succédera à la Zambie ?

coupe d'afrique-Demain samedi le 19 janvier 2013 sera donné à Johannesbourg, capitale de la République Sud Africaine, le coup d’envoi de la 22e édition de la Coupe d’Afrique des Nations baptisée Can Orange 2013. 16 équipes sont en lice mais laquelle sera sacrée championne d’Afrique?

Les 16 sélections nationales qui ont bravé de rudes épreuves éliminatoires ont été reparties après tirage au sort en quatre groupes : Le groupe A basé à Johannesbourg comprend l’Afrique du Sud pays organisateur qui court après une deuxième consécration après celle de 1996 lorsqu’elle avait abrité pour la première fois cette grande messe continentale. Face aux Bafana Bafana il y aura le Maroc, l’Angola et le Cap Vert. Le groupe B est à dominante Afrique de l’Ouest avec le Ghana, le Mali, le Niger et la Rda l’autre représentant de l’Afrique centrale. La poule C abrite le détenteur du trophée la Zambie qui entend encore succéder à elle-même, le Nigeria qui fait un « come back » remarquable après une éclipse en 2012, le Burkina Faso et l’Ethiopie. Cette dernière renoue avec la Can après 30 ans d’absence. Enfin le groupe D, dit de « la mort » comprend la Côte d’Ivoire qui est présenté comme l’un des super favoris, la Tunisie, l’Algérie et le Togo de Emmanuel Adebayor.

Pendant trois semaines, l’Afrique vibrera au rythme de la Can 2013. Mais la question fondamentale est qui succédera à la Zambie ? Pour l’heure, nous comptons 16 candidats (prétendants) qui tous convoitent un titre. Et bien entendu les deux grands absents à ce rendez-vous, pour la deuxième fois consécutive sont les Lions Indomptables du Cameroun et les Pharaons d’Egypte. Par ailleurs, au niveau local le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé a remis à Canon et Tonnerre la somme de 10 millions de francs chacun avec pour recommandation remporter le titre ou la coupe du Cameroun. Ces sommes ont été données aux factions reconnues par la Fécafoot. Le Délégué du Gouvernement Tsimi Evouna s’est dit légaliste et de ce fait ne traite pas avec ceux qui sont au maquis. Toutefois, il a exhorté les dirigeants à tendre la main à leurs pairs qui se sont trompés de route.

Mardi dernier a eu lieu dans un hôtel de la place de Douala le Conseil d’administration extraordinaire de la Fédération camerounaise des sports nautiques selon la circulaire ministérielle qui instruit le réajustement des textes à la donne de l’heure. Ainsi après des débats très constructifs quitus a été donnée pour l’introduction dans les textes statutaires la promotion de la lutte contre le dopage et le Comité national olympique et sportif camerounais (Cnosc) a été reconnu comme l’organe d’arbitrage des litiges sportifs en cas d’épuisement de voies de recours propres à la fédération. Il a été décidé d’adopter le scrutin de listes. Entre temps, le président Valentin Mouyombon a annoncé qu’il a participé à la réunion de la Fédération africaine des sociétés des avirons (Fasa) et qu’il a été 1er vice président conservant ainsi la place de feu le président Paul Sosso Longo. Le problème de l’éclatement de la fédération a été évoqué. Mais il a été décidé qu’une réflexion soit menée par tous pour arriver à cette fin.