Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Charles Blé Goudé a comparu a la CPI

Touré Moussa(un des chefs des patriotes): «Charles Blé Goudé est bel et bien vivant »-Charles Blé Goudé, l’ancien ministre ivoirien de la Jeunesse, a comparu ce jeudi matin devant la Cour pénale internationale pour l’ouverture de son procès pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

L’ex-leader des Jeunes patriotes était arrivé dans la nuit de samedi à dimanche à La Haye.

Il est poursuivi pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis lors de la crise post-électorale en Côte d’Ivoire, en 2010 et 2011.

Dès le début de l’audience, Cherles Blé Goudé a donné le ton : « Je suis d’un pays qui a été colonisé par la France », a-t-il répondu à la juge qui l’interrogeait sur sa langue maternelle.

Le regard vindicatif, une main sur le cœur, le suspect a assuré être content d’être emprisonné à La Haye, pour que « la vérité soit sue », et que « cessent les murmures », selon ses propres termes.

Blé Goudé conserve sa ligne

 

Interrogé sur son transfèrement depuis Abidjan dimanche, Charles Blé Goudé en a profité pour dénoncer ses conditions de détention en Côte d’Ivoire.

Alors qu’il s’exprimait pour la première fois en public depuis son arrestation en janvier 2013 au Ghana, il a assuré, qu’hier comme aujourd’hui, il restait pro-Gbagbo et fier de l’être.

Depuis dimanche, Charles Blé Goudé réside d’ailleurs avec son mentor dans la prison des criminels de guerre de La Haye.

Mais il n’est pas certain que les deux hommes aient pu, jusqu’ici, se rencontrer.

A La Haye, celui qui a longtemps été surnommé le général de la rue, poursuivi pour avoir recruté des milliers de jeunes contre les partisans d’Alassane Ouattara, a été salué par ses supporters.

Une vingtaine d’entre eux étaient présent dans la salle d’audience et ont salué d’un poing levé le discours de Charles Blé Goudé.

BBC