Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Congo – RDC : la Monusco exige l’arrêt de l’opération “Mbata ya bakolo”

refoules-La Monusco tire la sonnette d’alarme. La mission de l’ONU en RDC estime que les expulsions de ressortissants de ce pays par le Congo-Brazzaville est à l’origine d’une grave crise humanitaire. Et exige la fin de l’opération “Mbata ya bakolo”, lancée début avril.

“Depuis le 4 avril, plus de 130 000 citoyens de la RDC ont été expulsés du Congo voisin”, a indiqué la Mission de l’ONU pour la stabilisation du Congo (Monusco) dans un communiqué rendu public lundi 26 mai à Kinshasa.

Par conséquent, Martin Kobler, le chef de la Monusco, et Zainab Bangura, la représentante spéciale des Nations unies en ce qui concenre la violence sexuelle dans les conflits armés, “exigent que cessent immédiatement les expulsions de ressortissants de la RDC vivant au Congo-Brazzaville. (…) Les expulsions sont à l’origine d’une grave crise humanitaire et il y a des allégations selon lesquelles elles se seraient accompagnées de violations des droits de l’homme”, dénoncent-ils.

 

La Monusco demande l’ouverture d’une enquête

La Monusco ajoute également avoir reçu “des informations sur des violences physiques, des mauvais traitements, et des violences sexuelles infligés aux citoyens de RDC pendant les expulsions”. Elle exhorte ainsi Brazzaville à empêcher de telles exactions et à enquêter sur ces incidents.

De leur côté, les autorités du Congo-Brazzaville affirment qu’environ un millier de Congolais de la RDC ont été expulsés dans le cadre de l’opération “Mbata ya bakolo” et indique que des dizaines de milliers de ressortissants de l’ex-Zaïre sont rentrés au pays de leur propre chef, craignant une expulsion de force ou la montée de l’hostilité manifeste de la population brazzavilloise.

 

(Avec AFP)

Tags: