Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Cortège de migrants : 2 000 Salvadoriens en route vers les Etats-Unis ; Trump veut déployer 15 000 soldats à la frontière

cortege-de-migrants-2000-salvadoriens-en-route-vers-les-etats-unis-trump-veut-deployer-15000-soldats-a-la-frontiere

Près de 2 000 Salvadoriens ont quitté la capitale San Salvador, mercredi 31 octobre, avec l’intention de se rendre aux Etats-Unis. Ce départ est inspiré par l’exemple des milliers de migrants Honduriens, partis il y a deux semaines de San Pedro Sula, qui ont déjà pu franchir la frontière avec le Mexique et se dirigent vers la frontière américaine.

Lire aussi :   Le Honduras, un pays « pris en étau entre pauvreté extrême et ultraviolence »

Mais à quelques jours des élections de mi-mandat, le président des Etats-Unis, Donald Trump, refuse d’accueillir ces migrant sur le sol américain. Depuis les jardins de la Maison Blanche, mercredi, il a annoncé un renforcement de la présence militaire à la frontière avec le Mexique :

« En ce qui concerne la caravane, notre armée est déployée. Nous en avons environ 5 000, nous irons jusqu’à 10 000 ou 15 000 soldats. »

Les migrants salvadoriens, qui disent fuir le chômage, la misère et la violence des bandes criminelles dans leur pays, se sont répartis en deux cortèges. Un premier groupe a quitté San Salvador avant l’aube après avoir campé sur place, le second dans le courant de la matinée. Ils ont pris la direction de la frontière avec le Guatemala, qu’ils doivent traverser avant d’arriver au Mexique.

« Ici, il n’y a pas d’espoir »

« Nous partons parce qu’ici il y a beaucoup de pauvreté et de délinquance », explique María Cortez, 36 ans, qui a entrepris le voyage avec son mari Jonas et cinq enfants âgés de 3 à 19 ans. Pour Anthony Guevera, un autre migrant présent dans le cortège :

« Ici, il n’y a pas d’espoir. Je suis au chômage depuis février, ma femme n’a pas d’emploi depuis le mois de mai… C’est ce qui nous a décidés à partir. »

Les migrants reçoivent en chemin des dons en vivres de communautés catholiques ou d’organisations de la société civile. Ils sont également à l’affût de camions dont les chauffeurs accepteraient de les transporter quelques kilomètres. Une précédente « caravane » d’un demi-millier de migrants a déjà quitté le Salvador dimanche dernier et a pu franchir lundi soir sans encombre la frontière entre le Guatemala et le Mexique, selon des sources officielles.

Read More