Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

De Bruxelles, Remy Massamba annonce: « E, Tshisekedi sera au congrès de l’UDPS en juillet prochain à Kinshasa »

par Raymond LUAULA

Ancien secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social ( UDPS), Remy Massamba séjourne à Bruxelles où il a rencontré Etienne Tshisekedi wa Mulumba, président national de l’Udps, pour une séance de travail qui s’est déroulée dans un hôtel bruxellois le jeudi dernier.

Un vent favorable ayant signalé à Congoone la nomination de Remy Massamba en qualité de coordonnateur de la Commission chargée de préparer le premier congrès de l’Udps, nous avons saisi l’occasion pour en avoir le coeur net et évoquer avec M. Massamba la problématique liée à l’organisation du congrès de l’Udps.

C’est volontiers que Remy Massamba s’est prêté à nos questions en parlant notamment de ses relations avec son successeur Alexis Mutanda, du congrès de Righini et de prochaines élections au Congo à démocratiser.

D’entrée de jeu, Remy Massamba a confirmé la nouvelle de sa nomination par Etienne Tshisekedi en qualité de coordonnateur de la Commission technique chargée de préparer le premier congrès de l’Udps et supervisée par le président national lui-même. Elle est composée de 25 membres dont, outre le coordonnateur, un coordonnateur adjoint et deux rapporteurs. M. Massamba s’est abstenu de citer les noms des membres de ladite commission du fait que la décision prise à cet effet ne sera rendue publique qu’aujourd’hui mercredi 24 février à partir de Kinshasa.

Excellents rapports avec le secrétaire général Mutanda

Interrogé sur ses rapports avec son successeur, Alexis Mutanda, Remy Massamba les qualifie d’excellents et rappelle que M, Mutanda a fait partie de l’exécutif que lui-même a eu à diriger en tant que secrétaire général de l’Udps. En 2003, relève-t-il: « quand j’avais pris les rênes du Secrétariat national, Alexis Mutanda était déjà secrétaire national dans l’équipe dirigée par le Dr Adrien Phongo. Il a été reconduit dans mon équipe et m’avait apporté toute sa collaboration. Maintenant, je lui apporte tout mon concours et mes conseils ».

Remy Massamba signale par ailleurs que son avènement comme secrétaire général de l’Udps est intervenu après le Dialogue intercongolais, forum à l’issue duquel l’Udps n’avait rien obtenu, la prime de guerre ayant été accordée aux seuls belligérants. Par contre, souligne-t-il, la nomination d’Alexis Mutanda est intervenue dans un autre contexte: après les élections de 2006. Et d’ajouter: « j’avais trouvé normal que le président national nomme quelqu’un d’autre pour conduire le parti, Voilà que maintenant il fait appel à moi pour coordonner la commission technique chargée de préparer le congrès. Et comme le président national l’avait dit au cours d’une interview qu’il avait accordée l’année dernière à Radio Okapi, son appel visant à réunir tous les membres du parti autour de sa personne passe par l’organisation du congrès dont les enjeux sont: retrouver l’unité du parti et la conquête du pouvoir pour réaliser les objectifs de l’Udps».

Ratisser large au-delà des congressistes de Righini

A la question de savoir si les organisateurs du congrès de Righni feront partie de la commission qu’il va coordonner, Remy Massamba déclare: « le président national a désigné des personnes qui doivent baliser le chemin pour créer l’unité autour de lui, Nous allons à cet effet rencontrer tout le monde. Il y a un travail qui a été fait, mais qui n’était pas complet. Les amis qui, dans le parti, avaient pour tâche d’organiser le premier congrès sur décision du président national, avaient fait une mission d’exploration et remis deux documents au président national. Ce dernier devait donner un avis sur les documents qui lui ont été remis. Cela n’a pas été fait. Le président national a quitté le pays pour raison de santé en se rendant en Afrique du Sud puis en Belgique. Et les amis ont pensé qu’étant difficile d’entrer en contact avec E. Tshisekedi, ils pouvaient organiser le congrès qui n’a pas été convoqué par le président national. Ce dernier ayant repris les activités politiques, il veut organiser ce congrès qui n’a pas encore eu lieu ».

C’est pourquoi, ajoute Remy Massamba, la commission qu’il va coordonner a pour mission d’unir tout le monde, de recueillir toutes les données, de les relire, de les soumettre à la base ( y compris les Fédérations à l’étranger) qui va à son tour les renvoyer, après remarques et amendements, à la commission. Cette dernière les présentera au président national ».

Remy Massamba estime qu’en 45 jours, la tâche dévolue à la commission qu’il va coordonner pourra être réalisée et il reviendra alors à Bruxelles pour rencontrer Etienne Tshisekedi qui pourra alors convoquer le congrès en juillet prochain. Car, souligne l’ancien secrétaire général, trois mois seront nécessaires entre la remise du document élaboré par sa commission et la tenue du congrès, le temps d’envoyer des invitations et de réunir les fonds nécessaires.

Avec les moyens disponibles

Avez-vous les moyens nécessaires pour organiser ledit congrès dans les meilleures conditions? Remy Massamba affirme: « c’est la tâche qui sera menée après le dépôt du rapport de la commission auprès du président national. Les Fédérations du parti à l’extérieur vont continuer le travail qui avait déjà été entrepris à cet effet. La base au niveau national sera également mobilisée même si la population est très pauvre. A titre d’exemple, je vous informe que bien de nos jeunes qui aiment le football ne peuvent pas accéder dans les stades alors que le prix du ticket n’est que de 50 cents. De toutes les façons, nous tiendrons le congrès avec les moyens disponibles parce que l’Udps est un parti de combat et n’est pas représentée dans les institutions. L’essentiel pour le congrès ce sont les résolutions qui en sortiront. Car, notre pays a besoin de grandes reformes dans divers domaines notamment au niveau de la sécurité juridique, de la fiscalité… D’ailleurs, au moment où je suis ici en Belgique, j’apprends que les forces sociales appellent à une grande mobilisation de l’opposition. L’Udps doit rester réceptive en proposant un cadre autour des idées et le président national nous a donné des instructions précises à cet effet ».

Les prochaines élections dans les délais prévus et de grands signaux

Quant à la problématique des prochaines élections nationales, Remy Massamba note: « les élections de 2006 ont donné ce qu’elles ont donné, On n’y revient pas, Nous savons que ceux qui se sont emparés du pouvoir d’Etat vont prétexter des difficultés financières pour ne pas organiser les élections. Notre peuple doit rester mobilisé de sorte que les élections se tiennent aux dates constitutionnelleme nt prévues ».

Etienne Tshisekedi étant absent du pays depuis un long moment, Remy Massamba annonce son retour au pays comme une rentrée politique historique à la faveur du congrès de l’Udps. Pour M. Massamba, sur le terrain, le peuple a besoin de grands signaux et des repères, L’espoir doit renaître dans les cœurs des Congolais et le congrès de l’Udps qu’Etienne Tshisekedi lui-même a qualifié de congrès du peuple congolais est une occasion en or pour y parvenir.

Propos recueillis par Raymond LUAULA
Mise à jour le Mercredi, 24 Février 2010 08:11