Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Départ de la MONUC :L’opposition politique au Katanga souhaite que la MONUC prolonge son mandat

Par Héritier Maila (Correspondant de LAVDC en RDC)

Tout vrai congolais a le devoir d’apporter sa contribution pour que la démocratie soit effective en RDC.

Considérant qu’il y a lieu de prendre position dans les débats qui se passent actuellement au niveau national, l’opposition politique, section du Katanga, a fait savoir son point de vue à la presse ce mercredi 16 mars 2010 au sujet du probable départ de la MONUC (en RDC). Elle souhaite voir la Mission Onusienne au Congo prolonger son mandat jusqu’en 2011.

           

Pour  le porte – parle de l’opposition politique au Katanga, Jean Raymond MUYUMBA, que nous avons rencontré ce jeudi matin, nous a confirmé : « L’opposition politique au Katanga pense que lorsqu’on aime ce pays et qu’on a sa tête sur les épaules, personne ne peut souhaiter que la MONUC reste éternellement au Congo nous mettant ainsi dans des conditions d’un pays sous tutelle qui ne dit pas son nom. Mais puisque la MONUC avait comme entre autres missions de nous accompagner pour un processus électoral 2006 qui n’est pas encore terminé (élections locales et municipales) et surtout eu égard à toute évidence politique au Katanga souhaite vivement que la MONUC prolonge son mandat jusqu’après les élections de 2011, si jamais elles seraient organisées. »

Un autre point qui a suscité la réaction de l’opposition du Katanga c’est le cinquantenaire de la RDC dont 2 millions de dollars américains, selon le Général Denis Kalume, sont déjà disponibilisés  par le gouvernement congolais pour l’organisation de la manifestation.

Jean Raymond Muyumba craint le pire : « Concernant la venue de Roi des Belges, Albert II, invité au 50e anniversaire de l’indépendance de honte que les ancêtres politiques de Joseph Kabila avaient voulue immédiate et totale au prix d’un affront infligé au Roi Baudouin 1er ; prenant en compte l’arrestation de Jean Pierre Bemba par la Belgique , l’opposition politique estime que la prudence est de mise. Qu’adviendrait-il si le Roi des belges est accueilli par des tomates à la figure ? », se demande-t-il ?

Enfin Jean Raymond Muyumba finit ses propos par dire qu’au Congo, il y a deux catégories des hommes politiques : l’une des hommes d’Etat se battant pour faire le destin du Congo ex-belge, jadis légèrement en avance sur l’Afrique du Sud (l’actuelle puissance africaine) et l’autre catégorie le refuge des hommes politiques « politiciens » faisant la politique avec le ventre plutôt qu’avec la tête. A chacun de choisir sa catégorie.

L’opposition politique du Katanga regroupe les partis de l’Union pour la Nation (U.N.), le porte – parole, Jean Raymond Muyumba est du RSF, parti cher au Professeur Vicent de Paul Lunda Bululu.

Héritier Maila