Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Dongo:Les hôpitaux de Gemena, Bwamanda et Tandala débordés des blessés des FARDC et des mercenaires de Kabila-Les troupes belges sont arrivées à Kisangani

Communiqué des Patriotes-Résistants du Congo N° 002/2010 du 03/01/2010

Hopital-Soldats-BlessesAu moment où le porte-parole de Kabila, le perroquet Mende Omalanga s’illustre par des mensonges grossiers à travers des déclarations contradictoires proclamant la fin des hostilités et le contrôle de la situation par les FARDC, les faits sur le terrain continuent de le rendre chaque jour qui passe, plus ridicule aux yeux du peuple congolais et de l’opinion internationale.

Après le débordement de l’hôpital de Gemena où la Monuc a été contrainte de construire deux tentes pour accueillir des nombreux blessés qu’on ramène chaque heure des fronts, c’est le tour de l’hôpital catholique de Bwamanda d’abord, et de hôpital protestante de Tandala ensuite d’être totalement débordé par le nombre des blessés que les deux hélicoptères de la MONUC ramène chaque heure du front. Cette nuit du samedi à dimanche 03 janvier 2010, les hélicoptères de la MONUC ont ramené 43 blessés graves à l’hôpital de Tandala complètement débordé. Les populations de Tandala et Bobito ont fui dans la forêt. Seuls des militaires FARDC et des mercenaires circulent encore.

Quant aux morts, faute de morgues disponibles, seuls les corps des officiers congolais et des mercenaires étrangers, pour la plupart des Égyptiens et Sud africains selon nos renseignements, sont acheminés discrètement vers Kinshasa, tandis que les corps des simples soldats et des sous-officiers congolais, appelés «makayabo» (poissons salés) par leurs hiérarchies militaires, sont enterrés à la sauvette dans les forêts sur place.

L’avion militaire belge, un C 130 immatriculé CH_05, assure le relais avec les deux hélicoptères de la MONUC pour assurer le transport des hommes (les blessés et les morts) en provenance du front. Quant aux troupes belges envoyées en RDC, nos sources confirment formellement leur présence à l’aéroport militaire de Kisangani où elles se sont établies en attendant certainement leur transfert vers leur objectif finalPar ailleurs, nos antennes basées à Mbandaka ont signalé, outre le déploiement « impressionnant » des forces navales de la MONUC, l’arrivée au port de Mbandaka dans la nuit du 24 décembre de 28 mercenaires sud africains de race blanche à bord d’une embarcation dénommée «Charly», qu’ils ont arrachée à un particulier sur le chemin de leur fuite au port d’Akula, près de Binga dans le Sud Ubangi, après l’extermination de leur compagnie au front. Plusieurs corps de leurs compagnons d’infortune ont été abandonnés dans les marécages.

Nous lançons une fois de plus le défi au ministre charlatan Mende Omalanga, qui lançait un appel au retour des refugiés rdcongolais chez eux, prétendant que la guerre est finie et que les FARDC « nettoyaient la zone de combat », de laisser la presse libre et indépendante descendre sans délais dans les trois hôpitaux de Gemena, Bwamanda et Tandala pour vérifier qui du gouvernement de l’imposteur et de l’état-major des PRC ment aux congolais et à l’opinion internationale. Nous refusons la polémique et la rivalité autour des mensonges, car dans ce domaine, personne ne saurait égaler Mende et son imposteur dont tout le parcours de la vie n’est fondé que sur une montagne de mensonges et d’impostures. Nous préférons que les faits puissent parler d’eux-mêmes. Qui vivra verra donc !

Fait à Libenge, le 03 janvier 2010

Pour les Patriotes-Résistants du Congo

Ambroise Lobala Mokobe