Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Epoustouflant Mazembe

Par Giza

TP Mazembe apres sa victoire

-Le Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi a infligé dimanche après-midi au stade Frédéric Kibasa Mliba une véritable correction aux Power Dynamos de Kitwe par 6 buts à 0, et déjà 4-0 à la mi-temps.

Fordson Kabole avait pourtant aligné au départ une équipe avec 4 défenseurs, 5 milieux de terrain et un seul attaquant, Graven Chitalu, marquant ainsi sa volonté de jouer la prudence.

Par Giza

TP Mazembe apres sa victoire

-Le Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi a infligé dimanche après-midi au stade Frédéric Kibasa Mliba une véritable correction aux Power Dynamos de Kitwe par 6 buts à 0, et déjà 4-0 à la mi-temps.

Fordson Kabole avait pourtant aligné au départ une équipe avec 4 défenseurs, 5 milieux de terrain et un seul attaquant, Graven Chitalu, marquant ainsi sa volonté de jouer la prudence. Mais son équipe ne fut jamais en état de résister à la furia d’une équipe congolaise au sein de laquelle Lamine N’Diaye avait choisi de ne faire jouer que trois joueurs de son armada zambienne, le défenseur Sunzu Stopilla, le milieu Rainford Kalaba et Given Singuluma associé en pointe avec Trésor Mputu Mabi qui allait être un des grands acteurs de la rencontre avec un triplé à son actif.

Le festival des « Corbeaux » commence à la 10e minute. Sur une mauvaise relance de la défense zambienne, Rainford Kalaba hérite du ballon frappe instantanément du gauche et trompe pour la première fois Joshua Titima. Puis sur une passe en profondeur de Jean Kasusula, Mputu contrôle dans la surface, fente le gardien et inscrit le deuxième but des siens. Given Singuluma va encore ajouter deux autres buts aux 43e et 45e minutes, le premier sur coup franc direct, le deuxième après avoir récupéré le ballon entre deux défenseurs et un tir qui fait mouche après être passé entre les jambes de Titima. A la mi-temps le travail est fait, le TP Mazembe mène 4-0.

La seconde période sera moins prolifique pour une équipe congolaise largement dominatrice. Mputu marquera un cinquième but sur penalty après une faute dans la surface sur Deo Kanda, enfin le sixième sur un nouveau service de Kasusula.

Le TP Mazembe, double champion d’Afrique en 2009 et 2010, a lancé un avertissement à tous les candidats à la couronne suprême. L’équipe, écartée de l’épreuve en 2011, n’a rien perdu de ses qualités et le talent des Mputu, Kalaba et Singuluma risquent d’en faire souffrir beaucoup d’autres cette saison. Son huitième de finale contre un autre grand ambitieux, El Merreikh, sera un des temps forts de la troisième étape de la Ligue des champions Orange.

Mais son équipe ne fut jamais en état de résister à la furia d’une équipe congolaise au sein de laquelle Lamine N’Diaye avait choisi de ne faire jouer que trois joueurs de son armada zambienne, le défenseur Sunzu Stopilla, le milieu Rainford Kalaba et Given Singuluma associé en pointe avec Trésor Mputu Mabi qui allait être un des grands acteurs de la rencontre avec un triplé à son actif.

Le festival des « Corbeaux » commence à la 10e minute. Sur une mauvaise relance de la défense zambienne, Rainford Kalaba hérite du ballon frappe instantanément du gauche et trompe pour la première fois Joshua Titima. Puis sur une passe en profondeur de Jean Kasusula, Mputu contrôle dans la surface, fente le gardien et inscrit le deuxième but des siens. Given Singuluma va encore ajouter deux autres buts aux 43e et 45e minutes, le premier sur coup franc direct, le deuxième après avoir récupéré le ballon entre deux défenseurs et un tir qui fait mouche après être passé entre les jambes de Titima. A la mi-temps le travail est fait, le TP Mazembe mène 4-0.

La seconde période sera moins prolifique pour une équipe congolaise largement dominatrice. Mputu marquera un cinquième but sur penalty après une faute dans la surface sur Deo Kanda, enfin le sixième sur un nouveau service de Kasusula.

Le TP Mazembe, double champion d’Afrique en 2009 et 2010, a lancé un avertissement à tous les candidats à la couronne suprême. L’équipe, écartée de l’épreuve en 2011, n’a rien perdu de ses qualités et le talent des Mputu, Kalaba et Singuluma risquent d’en faire souffrir beaucoup d’autres cette saison. Son huitième de finale contre un autre grand ambitieux, El Merreikh, sera un des temps forts de la troisième étape de la Ligue des champions Orange.