Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Examen d’Etat 2012 : la publication des résultats attendus dans moins de deux semaines

Par Le Potentiel

 

Eleves Congolais

-Dans moins de deux semaines, si la technique ne trahit pas, interviendra la publication des résultats des épreuves de l’examen d’Etat 2012.

«La publication des résultats des épreuves de l’examen d’Etat 2012 est attendue dans moins de deux semaines», a annoncé, hier jeudi 28 juin 2012, à la presse la ministre provinciale en charge de l’Education, Environnement et Genre de Kinshasa, Thérèse Olenga Kalonda. C’était à l’issue de la visite de quelques centres d’examen d’Etat

La ministre provinciale a dit se référer aux propos du ministre central de l’Enseignement primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP), Maker Mwangu Famba, rassurant le Premier ministre et le gouverneur de la ville de Kinshasa de la publication des résultats des épreuves de l’édition 2012, endéans deux semaines. «J’espère que la technique ne va pas nous trahir», a-t-elle fait observer, tout en affirmant, à l’attention de la presse, ne pas être la voix autorisée pour annoncer la date de la publication des résultats des épreuves de l’examen d’Etat.

Elle s’est félicitée du bon déroulement des épreuves, parlant de ses impressions à l’issue de la visite de ces centres d’examen d’Etat. «L’expérience nous a servi, a-t-elle noté avant de se féliciter, de voir que nous avons amélioré d’année en année». Il a, dans le même ordre d’idées, fait état du calme et de l’ordre qui étaient de mise. «La surveillance a été sévère au point d’empêcher l’entrée des appareils de téléphonie cellulaire dans les centres d’examen d’Etat», a soutenu la ministre provinciale. Elle a justifié cette performance par l’application du mot d’ordre du gouvernement dans ce sens par les chefs des centres d’examen d’Etat.

Parlant de la particularité de l’édition de l’examen d’Etat 2012, elle a souligné que les organisateurs ont été confortés sur ce qui a été fait. «Cette année, pour minimiser la probabilité ’’zéro’’ des fuites des items des épreuves de l’examen d’Etat, on a vu chaque jour des malles contenant les items des épreuves de l’examen d’Etat fermées et seules étaient ouvertes celles qui étaient concernées par les épreuves du jour», a-t-il fait remarquer. Fait contraire au passé où tous les items des épreuves étaient regroupés dans une malle pour les quatre jours de passation des épreuves et que la fuite des items était possible.

«Aucun incident majeur n’était enregistré lors de la passation des épreuves dans la ville de Kinshasa», a soutenu la ministre provinciale qui démentait ainsi l’information selon laquelle une vingtaine de finalistes de l’Institut Luvua situé dans la commune de Barumbu, à Kinshasa, n’ont pas présenté les épreuves parce qu’ils ont eu de faux macarons et que l’accès des centres d’examen d’Etat leur a été interdit. Seulement, a-t-elle signalé, une candidate a été évacuée d’un centre d’examen d’Etat vers une maternité du fait qu’elle ressentait des douleurs d’accouchement. Arrivée sur le lieu, elle a accouché. Un OPJ et un délégué de l’Inspection générale de l’Enseignement ont été dépêchés dans cette formation médicale pour surveiller la candidate à passer ses épreuves dont les copies lui avaient été amenées. La douleur post accouchement ne lui a pas permis de se s’exécuter.

A une question, Olenga Kalonda a révélé que 87 mille candidats étaient inscrits au début des épreuves de l’examen d’Etat 2012. Elle a saisi cette occasion pour féliciter, de manière particulière, les gestionnaires ainsi que les chefs d’établissements scolaires dont les écoles sont propres et qui possèdent des plantes qui les embellissent, dans la cadre de l’opération EVA (Ecole verte assainie).

Par Fl. NL-NS

 

© Copyright Le