Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Gbagbo à la CPI : retour sur plus de deux ans de bataille judiciaire

laurent-gbagbo-La Côte d’Ivoire saura au plus tard vendredi si les charges retenues contre l’ancien président Laurent Gbagbo, emprisonné à la Haye depuis novembre 2011, sont confirmées. Retour sur les principaux événements qui ont rythmé une bataille judiciaire de plus de deux ans.

C’est l’histoire d’un procès qui aura déchiré la Côte d’Ivoire avant même d’avoir été confirmé. Le procès politique de l’histoire diront certains. Celui en tout cas d’un homme qui a cristallisé autour de sa personne haine ou adoration, et dont le parcours est indissociable des crises successives de son pays.

Vendredi 13 juin au plus tard, la Cour pénale internationale (CPI) doit donc dire si, oui ou non, elle considère que les accusations développées par la procureure Fatou Bensouda et par son prédécesseur Luis Moreno Campo contre Laurent Gbagbo sont suffisamment étayées pour que ce dernier soit jugé.

L’accusation reproche à l’ancien président ivoirien d’avoir engagé sa responsabilité pénale individuelle, en tant que coauteur indirect au sens de l’article 25-3-a du Statut de de Rome, pour quatre chefs de crimes contre l’humanité (meurtres, viols et autres violences sexuelles, persécution et autres actes inhumains) qui auraient été perpétrés lors des violences postélectorales entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

Que décidera la CPI ? Les deux camps auront jusqu’au bout affiché leur confiance. La réponse de la CPI fera date dans l’histoire de la Côte d’Ivoire. Elle mettra fin au premier et peut-être dernier acte d’une bataille judiciaire débutée le jour de l’arrestation de Gbagbo, un certain 11 avril 2011 à Abidjan…