Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

John Numbi bientôt “réhabilité” ?


Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/lavdcne1/public_html/wp-content/plugins/sitespeaker-widget/sitespeaker.php on line 13
John (Jean)  Numbi

John (Jean) Numbi

-De nombreuses sources à Kinshasa font état d’une possible “réhabilitation” de John Numbi par le président Joseph Kabila, suite aux Concertations nationales. “Un affront” pour les veuves de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, assassinés en 2010, qui exigent le jugement du général John Numbi. Les Concertations nationales dont le président Joseph Kabila doit prochainement annoncer les conclusions devant le Congrès pourraient déboucher sur la “réhabilitation” du général John Numbi. Plusieurs sources à Kinshasa accréditent ce qui n’est pour le moment qu’une rumeur. Ce proche du président congolais est suspecté d’être le commanditaire du meurtre de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana en juin 2010. L’assassinat de Chebeya, un célèbre défenseur des droits de l’homme avait ému tout le pays ainsi que la communauté internationale. Numbi, chef de la police au moment des faits, avait été démis de ses fonctions et s’était retiré dans sa province du Katanga. Beaucoup pensent à Kinshasa que Numbi n’était pas resté inactif et aurait jouer un rôle de “soutien logistique” aux rebelles indépendantistes Bakata Katanga, qui avaient attaqué Lubumbashi en mars 2013. Un “coup de pouce” de John Numbi aux miliciens qui pouvait apparaître comme un moyen de faire pression sur les autorités congolaises et se rappeler au bon souvenir de Kinshasa. En démontrant sa capacité de nuisance au Katanga, province stratégique, John Numbi peut-il être réhabilité ? De nombreuses sources valident cette thèse en expliquant que le président Kabila ne peut pas se passer d’un “poids lourd” comme Numbi dans le contexte politique actuel de crise.

Devant les rumeurs de “réhabilitation”, les veuves de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana demandent aux autorités congolaises la traduction du général John Numbi “devant une juridiction impartiale et indépendante”. Après trois ans d’une plainte sans suite, la possible “réhabilitation” de Numbi par Joseph Kabila serait “un véritable affront fait aux familles des victimes”. L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, programme conjoint de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), appellent la justice congolaise “à faire toute la lumière sur ce double assassinat afin d’établir la responsabilité de chacun”. Mais la Cour et la Haute cour militaire de Kinshasa s’étaient déclarées incompétentes pour instruire la responsabilité du général John Numbi “sous prétexte de son grade trop élevé”. Dans ce cadre, les deux veuves Chebeya et Bazana demandent la nomination de magistrats militaires de haut rang pour juger Numbi. Selon Karim Lahidji, président de la FIDH, “il appartient au pouvoir exécutif de corriger une telle aberration”.

Christophe RIGAUD – Afrikarabia

Tags: