Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

La CENI prépare son “plan B”

Par Afrikarabia

Elections-2011-Logo

-A moins de deux mois des élections présidentielle et législatives en République démocratique (RDC), les retards s’accumulent dans l’organisation du scrutin. De nombreux médias congolais estiment que le calendrier ne sera pas tenu et pensent que la Commission électorale (CENI) prépare un report du scrutin de 45 jours et envisage même une période de transition.

La commission électorale nationale indépendante (CENI) planche-t-elle sur un nouveau calendrier des élections présidentielle et législatives du 28 novembre 2011 en RD Congo ? De nombreuses hypothèses circulent dans la presse congolaise à ce sujet.

Si la CENI ne cesse d’affirmer que les élections se tiendront bien le 28 novembre prochain, plusieurs signaux sont inquiétants. Tout d’abord la logistique. Le journal L’Avenir affirme que “la firme allemande qui devait fabriquer les bulletins de vote a décliné l’offre. Ainsi, sur un total de 800 kits électoraux attendus, 600 sont déjà en route, mais il en reste 200.” Difficultés supplémentaires : le “couplage” de l’élection présidentielle aux législatives, le même jour (28 novembre)… sans compter les 19.000 candidats aux législatives ! Un record dont se serait bien passé l’imprimeur des bulletins de vote. Selon tous les observateurs sur place, il paraît difficile que les différents prestataires logistiques puissent tenir les délais et assurer l’impression et le déploiement des bulletins de vote aux quatre coins de la RDC, avant le 26 novembre. Il semble donc très probable que la CENI travaille actuellement sur un “plan B” en cas de retards logistiques importants.

Le journal Congo News croit savoir que le président de la CENI, le pasteur Ngoy Mulunda, aurait sollicité une requête à l’Assemblée nationale congolaise pour reporter de 45 jours la tenue de la prochaine élection. La CENI a bien sûr démenti cette information, mais on sait que dans un timing aussi serré, un “bug” logistique serait fatal au calendrier de la CENI et le report… inévitable. Il n’est donc pas illogique que Ngoy Mulunda anticipe tous les scénarios possibles.

Dernier indice qui fait pencher la balance vers un report du scrutin : la réunion de la Communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL), les 9 voisins de la RDC. Toujours selon L’Avenir, la CEPGL pourrait demander elle-même le report des élections, de peur de voir la région s’embraser par la faute d’un scrutin “bâclé” en RDC. D’autant qu’une ONG très influente, International Crisis Group, prône depuis plusieurs mois pour le report des élections et l’organisation d’une transition à la fin du mandat actuel, en concertation avec l’ensemble des acteurs politiques congolais. Le rapport de l’International Crisis Group annonçait un “dilemme électoral”… nous sommes en plein dedans. Organiser des élections bâclées ou les reporter ? Deux mauvaises solutions à moins de 60 jours du scrutin.

Christophe RIGAUD


© Copyright Afrikarabia