Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Le Président Joseph Kabila a inauguré l’aile principale rénovée du Grand hôtel Kinshasa

gh kin-Le Chef de l’Etat a procédé le mercredi 8 octobre 2014, en présence des membres des corps constitués de la République, du corps diplomatique accrédité à Kinshasa et d’un aréopage de personnalités du monde des affaires, à l’inauguration de l’aile principale du Grand hôtel Kinshasa, complètement rénovée. Le complexe, géré par le groupe Accor présent dans plus de 3.000 établissements hôteliers à travers le monde, porte une nouvelle appellation : Pullman Grand Hôtel.

Avant la traditionnelle coupure du ruban symbolique, trois discours ont été prononcés respectivement par le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa Clément Bafiba, l’Administrateur-Directeur général de la Société des Grands Hôtels du Congo Romain Felber et la ministre du Portefeuille Louise Munga Mesozi.

Mme Louise Munga Mesozi a paraphrasé dans le sien le Président Joseph Kabila qui, dans son message du haut de la tribune de l’Onu à l’occasion de la 69ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations-Unies, a relevé que « la République démocratique du Congo est de nouveau un pays débout, un pays en pleine reconstruction où routes, hôpitaux et infrastructures diverses sont construits en nombre et à un rythme sans précédent ».

Elle y a trouvé la preuve que le concept novateur de la Révolution de la Modernité n’était pas une profession de foi, encore moins un simple slogan.

Elle a ajouté que c’est dans le cadre de la reconstruction des infrastructures que le bâtiment principal du GHK a été transformé en un véritable bijou aux standards internationaux pour un hôtel de cinq étoiles, précisant qu’il a fallu plus ou moins deux ans de soucis, de peines, parfois d’incertitudes, mais surtout deux ans de détermination pour y aboutir.

L’Etat congolais, a-t-elle souligné, détient 50% des parts sociales, en partie avec African Hospitalities.

Conscient donc de sa responsabilité en tant qu’actionnaire, l’Etat congolais a accordé des facilités en terme de dédouanement et d’enlèvement d’urgence, ce qui a évité au chantier soit de s’enliser, soit de traîner en longueur, a-t-elle encore dit.

La RDC, a souligné Mme la ministre, est une mosaïque culturelle, un scandale géologique avec une biodiversité diversifiée et disposant de grandes curiosités touristiques. Mais tout ce potentiel touristique ne peut être capitalisé qu’avec un développement approprié de l’industrie hôtelière qui en constitue le facteur capital.

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Clément Bafiba a, quant à lui, trouvé dans la cérémonie inaugurale une occasion pour exprimer une profonde gratitude au Chef de l’Etat, homme de parole, qui prouve sa ferme détermination à propulser la RDC dans la sphère des pays émergents.

Il a ajouté que le Président Joseph Kabila a déjà beaucoup réalisé, personnellement, au prix des sacrifices, dans les domaines de la paix et de la sécurité sur toute l’étendue de la république. Paix et sécurité sans lesquelles les banquiers, les promoteurs immobiliers ne peuvent investir, comme c’est le cas du Grand hôtel Kinshasa aujourd’hui rénové pour la grande joie de toute la population kinoise, en général et du monde des Affaires en particulier.

M. Romain Felber, Administrateur-Directeur général de la Société des Grands Hôtels du Congo, a rendu un hommage mérité au Président de la République pour avoir été l’artisan majeur de ce projet.

Faisant un rappel historique du GHK, il a dit que le bâtiment qui venait d’être rénové fut inauguré le 2 octobre 1971, voici 43 ans. Le chantier de sa rénovation a débuté en juin 2012 avec le renouvellement de tous les équipements techniques : station électrique, chaîne du froid, ventilation et eau chaude, 190 chambres dont 23 suites et une suite présidentielle, une cuisine ultramoderne équipée pour produire 2000 repas par jour, un hall principal et lobby digne d’un hôtel 5 étoiles de plus de 400 chambres, un restaurant gastronomique, une brasserie et un skybar.

Jeannot Lusenge

Tags: