Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Les contradictions de la fameuse opposition congolaise à Kinshasa, mais quel gâchis !…

ELECTIONS 2011 : DES OPPOSANTS CONGOLAIS CREENT UN « MACHIN » par Cheik Fita-Le sentiment est plutôt celui d’être dans le faux et avec des gens dépassés, qui à peine se souviennent du pourquoi ils disent « combattre ». En outre, je me demande si ils en voulaient réellement et à « Joseph Kabila »et à son « régime » et qu’ils s’engageaient dans une lutte dont le but était d’en finir avec ce « régime » et l’arnaque opéré depuis bientôt plus de 17 ans dans ce pays.

Des fois on est tenté par l’envie de rire devant toute cette comédie, ce qui sonne comme un gâchis, mais face à la gravité de la situation que tout le pays vit, on étouffe dans la colère l’expression de ce sentiment qui insulte le sens de la souffrance.

Mais Brazzaville, par son geste, malgré toutes les critiques qui sont compréhensibles pour une certaine catégorie des gens, leur offre un prétexte sur un plateau d’argent , à l’instar de celui de l’assassinat du 28 juin 1914 contre l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’Empire austro-hongrois et de son épouse la duchesse de Hoedberg , élément déclencheur de ce qui plus tard sera connu sous la désignation de la première guerre mondiale. Voilà une occasion alors tant rêvée et même recherchée de mobilisation de l’ensemble de notre peuple et non contre Brazzaville mais pour en finir avec « Joseph Kabila ». Ce qui pouvait sonner comme un déclic qui a toujours fait défaut à ces gens afin de justifier une colère étouffée jusque-là et lancer par la suite un grand mouvement de masse, de soulèvement populaire et soutenu par des forces paramilitaires contre le régime et son « Joseph Kabila » se termine par une totale surprise transformée en un réquisitoire contre Brazzaville. Des opposants qui prétendaient combattre « Joseph Kabila » engagent, à notre grand étonnement, ses institutions et son régime « prétendu » usurpateur, tricheur, assassin, violeur, à rompre des relations diplomatiques avec Brazzaville. Voilà des gens qui tombent dans le piège tendu et transforment « Joseph Kabila » en homme fréquentable et même ceux qui trompent vouloir l’affronter aux élections. « Joseph Kabila » et ses thuriféraires ne pouvaient attendre mieux que cette reconnaissance «tardive » mais officielle devant l’histoire et cette défaite d’une opposition « inexistant» et « collabo ». En fait , c’est Vichy à la manière congolaise, « carriériste » et le moi –moi , sans grandeur et ambition pour la nation. Comment voulez-vous que Sassou nous respecte et avec lui le monde aux alentours.

« Joseph Kabila » peut alors s’estimer heureux et envisager de rester éternellement au pouvoir. Et qui se souvient encore de ce chant d’hier : « Topesaki 5 ans na Mobutu, Tobakisaki 7 ans na Mobutu, po na kosukisa to montombelaki 100 ans, Mobutu eh , Mobutu eh , 100 ans tomontobele ». Comment, alors comment, on est parvenuu à tomber si bas.

Personne n’aurait par hasard lu Victor Hugo, je ne parle ici de son soutien à l’esclavagisme, car j’en suis bien avisé, alors qu’on me dispense ce procès, mais les Misérables pour interpréter le sen s des phrases suivantes : « le droit à sa colère. Et la colère du droit s’appelle « révolution ». Quand elle est finie, on constate que le peuple a été RUDOYÉ mais il a fini par marcher ». C’est-à-dure de ses épreuves de souffrance enduré, il s’est émanciper et a libéré son devenir. Alors je dis, comprend qui peut !

 L’envie est forte de conclure par ce mot : « Pitié ! ».

 Mufoncol Tshiyoyo

Président National du Rassemblement pour l’Alternative Politique en RDC. R.A.P-en sigle
Mouvement Politico-militaire, mufoncol_tshiyoyo@yahoo.com, 
004745007236, Facebook : Mufoncol Tshiyoyo

 

 

Tags: