Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

L’UDPS dément l’implication de ses combattants dans l’agression de Kengo à Paris

Par Xinhuanet

– L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti de l’opposant Etienne Tshisekedi, a démenti l’implication de ses combattants dans l’agression dont a été victime samedi dernier à Paris le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, a déclaré lundi, Serge Mayamba, secrétaire national de l’UDPS chargé des relations avec les forces politiques et sociales.

M. Mayamba qui a regretté et condamné cet acte “odieux”, a fait savoir qu’il faudra plutôt parler des Congolais de l’étranger que des militants de l’UDPS.“Les Congolais de l’étranger s’attaquent à tous ceux qui travaillent contre leurs intérêts. Ils veulent le changement et luttent pour la démocratie et l’instauration d’un Etat de Droit en RDC. C’est un phénomène de prise de conscience du peuple congolais “, a-t-il affirmé, tout en ajoutant que l’UDPS a toujours été contre la violence.M. Mayamba a à cette même occasion, dénoncé une action de désorientation qui veut faire croire que l’UDPS a une branche armée.

Le président du Sénat a été agressé à la Gare du Nord à son arrivée de Bruxelles pour un séjour privé à Paris.

En réaction à cette agression, le ministre des Affaires étrangères de la RDC, Alexis Thambwe Mwamba, a convoqué dimanche l’ ambassadeur de France en poste à Kinshasa, Luc Hallade, à qui il a remis une note de protestation contre cet acte “odieux”.

“Cet acte est extrêmement grave et nécessite un examen profond et une décision adéquate de la part du gouvernement français”, a- il indiqué dans cette note.

De son côté, l’ambassadeur de France a qualifiée cette agression de “lâche et ignoble” avant de demander aux autorités congolaises d’informer les autorités françaises avant de voyager dans leur pays afin qu’elles puissent prendre des dispositions nécessaires.