Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Mali: la CPI entre en jeu

Par BBC

Fatou Bensouda, nouvelle procureure de la Cour pénale internationale. © Peter Dejong/AP/SIPA

-Le ministre malien de la justice a demandé à la Cour pénale internationale d’enquêter sur les crimes commis dans le pays cette année.

Fatou Bensouda, procureure de la CPI, a annoncé que son bureau allait mener un examen préliminaire sur la situation au Mali afin d’établir si les critères pour l’ouverture d’une enquête, souhaitée par le Mali, sont remplis.

 

“J’ai donné à mon bureau instruction de procéder immédiatement à un examen préliminaire pour évaluer si les critères fixés à l’article 53.1 du Statut de Rome aux fins de l’ouverture d’une enquête sont remplis”, a indiqué Fatou Bensouda dans un communiqué.

La nouvelle procureure, qui a succédé le mois dernier à Luis Moreno-Ocampo, a reçu mercredi au siège de la Cour à La Haye une délégation du gouvernement du Mali, conduite par le ministre malien de la Justice Malick Coulibaly.

Bamako lui a demandé l’ouverture d’une enquête “en vue de déterminer si une ou plusieurs personnes doivent être accusées des crimes commis”, poursuit la procureure dans le communiqué.

Selon Fatou Bensouda, les crimes présumés incluent meurtres, viols et enrôlement d’enfants soldats, signalés par “plusieurs sources”.

Le gouvernement malien affirme que la justice du pays est dans l’impossibilité de poursuivre ou de juger les auteurs de ces crimes. F

atou Bensouda avait déjà qualifié les destructions du patrimoine de Tombouctou par les islamistes de “crimes de guerre” et donc passibles de poursuites devant la justice internationale.

Le ministre malien de la Justice, Malick Coulibaly, s’est dit satisfait de la décision de la procureure. “C’est très important pour les victimes car elles savent maintenant qu’on ne les a pas oubliées”, a-t-il déclaré.