Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Malumalu déterminé à prendre la tête de la CENI avec ou sans l’Eglise

malumalu-L’abbé Apollinaire Malumalu est déterminé à en faire à sa tête. Malgré la mise en garde de la CENCO contre la tentation d’un ou un autre membre du clergé de prendre la direction de la CENI, l’ex-président de la CEI -Commission électorale indépendante- n’a pas résolu de retirer sa candidature présentée sous le parrainnage de Joseph Kabila. Pour preuve, des “activistes” écument les plateaux des télévisions, depuis quelques jours, à argumenter sur la légitimité de son éventuelle désignation qu’ils présentent comme le fait de la volonté des confessions religieuses. Jusque là, aucun lien avec l’abbé de Beni-Butembo. C’est au moment de passer à la caisse pour se faire rémunérer la prestation que le parcours de ces “communicants” trahit une traçabilité jusqu’à Malumalu ou ses proches. “C’est bien simple. Nous allons mettre la CENCO devant le fait accompli. Et qu’est-ce qu’elle pourra faire en ce moment contre l’abbé Apollinaire Malumalu”, se demande à un membre de l’équipe de stratégie de l’abbé. Dans ce cas de figure, il n’y a que l’évêque de la juridiction de Malumalu, Mgr Melshesédek Sikuli, qui peut prendre des sanctions. Or, la plupart des sources rapporent que celui-ci a été circonvenu, depuis, pour la cause.

Ce ne sera pas la première fois qu’il est fait état d’achat de conscience dans l’épiscopat de la RD-Congo. Des bruits de même nature avaient circulé au lendemain de la sortie de Mgr Laurent Monsengwo parlant de la vérité des urnes mais personne n’en avait jamais apporté la preuve. Toujours est-il qu’un évêque du même terroir que Lambert Mende Omalanga est venu exprimer, à la télévision, une prise de position à l’encontre des aspirations des fidèles. Etait-ce par lui qu’était passé la cagnotte? Malumalu avait conduit l’élection présidentielle de 2006 combinées aux législatives dans la confusion totale. Son seul mérite que son successeur Daniel Ngoy Mulunda Nyanga est fait pire que lui, outre qu’il a excellé dans la polémique pour un homme supposé au dessus des clivages partisans. Rétablir Malumalu aujourd’hui à la tête de la CENI ne fera qu’éroder la confiance de ceux qui espèrent encore d’un processus transparent pour les prochaines échéances électorales. (Ci-contre, la décision de la CENCO rendue publiqie le 13 mai 2013)
H.M.M. NKOSO

Tags: