Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Malumalu refuse de mourir-La CEI poursuit l’opération de révision du fichier électoral

Par Pistshou Mulumba (Le potentiel)

-La Commission électorale indépendante (CEI) a lancé, depuis le 20 novembre, à Kindu dans la province de Maniema, l’opération de révision du fichier électoral.

Appuyée par la division électorale de la Monusco et le projet d’appui au cycle électoral (PACE) du PNUD, cette opération va durer 90 jours, soit du 20 novembre 2010 au 17 février 2011.

Déjà sur le terrain, 352 centres d’inscriptions localisés à travers toute la province précitée sont ouverts pour accueillir les populations sensibilisées sur la pertinence de la détention de la carte d’électeur. Dans le but d’assurer la transparence des opérations, l’opération d’accréditation des témoins de partis politiques, des observateurs et des journalistes a été prolongée de 15 jours. Objectif : permettre une large participation de ces acteurs encore en retard de conformité aux prescrits de la loi. Elle prendra fin le 4 décembre prochain, révèle la source.

A noter que la révision du fichier électoral en cours concerne tous les Congolais en âge de voter. Il s’agit d’anciens et nouveaux électeurs compris, les majeurs de 2011, c’est-à-dire les personnes nées au plus tard le 30 juin 1993.

A travers cette opération, la CEI entend aussi actualiser sa liste électorale. S’agissant des personnes décédées, les membres de leurs familles sont appelés à informer la CEI, afin de les faire rayer de la liste électorale.

Pour réussir cette opération, la CEI et les différents acteurs impliqués dans le processus électoral continuent à sensibiliser les futurs électeurs. Avoir sa carte d’électeur est la condition sine qua non pour voter aux prochaines élections locales et générales. Aussi, il est important de signaler que dès la fin de l’opération du fichier électoral sur toute l’étendue du territoire national, l’ancienne carte d’électeur délivrée en 2005-2006 deviendra caduque et ce serait la nouvelle carte qui sera considérée comme carte d’identité provisoire.

Dans la suite du processus électoral, la Monusco envisage déjà déployer 20 tonnes du matériel électoral par train, de Kananga vers le territoire de Mweka, Ilebo, et Demba, dans la province du Kasaï Occidental.