Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Michelle Obama à la jeunesse africaine : “Yes we can !”

Michelle Obama First lady Americaine

Par Jeune Afrique

-En visite officielle en Afrique du Sud depuis lundi soir, Michelle Obama a pris pour la première fois la parole en public. Depuis Soweto, la Première dame américaine s’est adressé à la jeunesse africaine en lui prodiguant ses encouragements… à la manière de son président de mari.

« L’Obama-mania atteint l’Afrique du Sud » ! Cette Une du quotidien le Sowetan – parmi beaucoup d’autres – illustre bien l’engouement provoqué par la visite en Afrique du Sud de Michelle Obama. La rencontre de la Première dame américaine et de Nelson Mandela, mardi à Johannesburg, faisait mercredi les gros titres de la presse sud-africaine.

Après le symbole de la photo avec Madiba, l’épouse de Barack Obama a poursuivi sa visite « officielle » mercredi en livrant un vibrant message à la jeunesse africaine depuis Soweto, township qui fut le berceau de la lutte anti-apartheid. Dans l’église catholique Regina Mundi, qui servait de refuge aux militants de l’African National Congress (ANC, au pouvoir), Michelle Obama a d’abord évoqué l’héritage des luttes pour l’émancipation et la libération des Noirs – aux États-Unis comme en Afrique du Sud.

“Génération de la liberté”

« C’est l’héritage de la génération de l’indépendance, la génération de la liberté. Et vous tous, les jeunes gens d’aujourd’hui, êtes les héritiers de ce sang, cette sueur, ce sacrifice et cet amour », a-t-elle lancé au millier de personnes rassemblées.

« La question est donc aujourd’hui : qu’allez-vous faire de cet héritage ? » a-t-elle avancé avant d’énumérer ses propositions. « Vous pouvez être la génération qui met fin au VIH/sida, la génération qui ne combat pas seulement la maladie, mais les stigmates de la maladie. (…) Vous pouvez être la génération qui tient vos leaders responsables d’une gouvernance ouverte et honnête à tous les niveaux, d’une gouvernance qui éradique la corruption », a-t-elle plaidé. Et d’achever son discours en répétant plusieurs fois le slogan de campagne de son mari : « Yes we can ! »

Après son discours, Michelle Obama doit poursuivre sa journée à Soweto en rencontrant 76 « jeunes dirigeantes » venues de toute l’Afrique. Puis elle se rendra jeudi au Cap, où elle visitera l’île de Robben Island, l’ancienne prison où Nelson Mandela et nombre de militants de la lutte anti-apartheid furent emprisonnés, avant de rencontrer le prix Nobel de la paix Desmond Tutu. La « First Lady » terminera son voyage en Afrique australe par un séjour au Botswana, de vendredi à dimanche, où un safari est programmé. (avec AFP)