Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Nord et Sud Kivu : De nouvelles alliances entre groupes armés font douter d’une paix à venir


Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/lavdcne1/public_html/wp-content/plugins/sitespeaker-widget/sitespeaker.php on line 13

Source: Les Coulisses 

 La paix au Kivu, une réalité aujourd’hui ? Oui répondent en chœur de nombreuses gens du fait que les coups de balles sont devenus rares. Mais le calme observé depuis ne serait-il pas l’arbre qui cache la forêt ? Car, de plus en plus des alliances contre nature se font devant le gouvernement central qui est distrait. Les groupes armés avec en tête le CNDP accusent Kinshasa de ne jamais respecter ses engagements. Un membre influent du CNDP nous a déclaré : « Ce gouvernement (de Kabila) blague avec du feu. Tous nos hommes sont en stand by ».

 Lafontaine Kakule du PARECO constate qu’au sein du gouvernement, on ne prend pas au sérieux le problème des FDLR et on ne souhaite pas la paix. Les nostalgiques de Laurent Nkunda entendent relever le défi surtout qu’à ce jour, ils ne bénéficient plus des avantages en espèces sonnantes comme auparavant.

 Tous ces faits montrent que Kinshasa chante la victoire avant la guerre. Et le 30 juin risque d’être fêté dans l’amertume. Les Inyelé en ont donné le ton à Mbandaka.

 D’autre part, si l’arrestation de Laurent Nkunda normalisait les relations Kigali – Kinshasa, elle crée jusqu’à ce jour de la psychose. Laurent Nkunda, c’était le Moïse des réfugiés. Il recrutait ses militaires dans les camps des réfugiés avec promesse qu’une fois la guerre gagnée, ils auront des terres. Les réfugiés lui donnaient leurs enfants pour cette guerre noble. Aussitôt sorti des enjeux par Paul Kagame, les réfugiés sont chassés de la forêt de Giswati abandonnant leurs champs. Le rêve d’un retour dans leur pays s’est évanoui et ils rentrent à compte goutte dans le Masisi et Rutshuru. Paul Kagame nous en veut. Mais pourquoi, se demandent-ils ?

 Les alliances qui peuvent tout bousculer y compris la fête du 30 juin

 1.         Le Colonel Emmanuel Sengiyumva du CNDP, Cmd second de brigade s’est rallié au général Mugabo (PARECO des Hutu). Il s’est retiré vers Ngungu avec ses hommes.

 2.         Il serait en contact avec le général Gadi Ngabo qui avait pris langue à l’époque avec le général James Kazini (récemment assassiné) de l’UPDF en Ouganda. Gadi Ngabo avait travaillé, raconte-on, avec Faustin Kayumba Nyamasa et Karegera.

 3.         Le général Gadi Ngabo se serait à nouveau retranché au Kivu (RDC) pour, raconte-il, venger l’affront fait à Laurent Nkunda. Il recrute et regroupe.

 4.         Il aurait récupéré la Brigade de Sengiyumva et se serait allié avec les Banyamulenge du FRF (Front des Révolutionnaires Fédéralistes) du général Michel Makanaki qui occupe du Sud-Kivu.

 5.         Les groupes armés (Maï Maï) renforceraient leur alliance avec le FRF et les FDLR sous la direction d’un certain Idi Amin.

 Objectif avoué : créer une grande force militaire contre le Rwanda à partir du Kivu (Congo) car Paul Kagame s’est moqué des Rwandophones mais surtout a craché sur les Francophones rwandais en favorisant les Anglophones alors que les premiers avaient contribué à l’avènement du FPR au pouvoir, en nature et en espèce.

 Ces alliances, même si elles ne sont pas la foudre, peuvent gagner une guerre psychologique en attaquant pendant que Kinshasa et le reste du Congo jubilent pour le 50e anniversaire de l’indépendance de la RDC.