Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Opposant mort en RDC: Incidents à Bruxelles lors d’une manifestation

Des centaines d’opposants au président congolais Joseph Kabila se sont heurtés à la police samedi à Bruxelles alors qu’ils manifestaient pour protester contre la mort en prison de l’opposant congolais Armand Tungulu, selon l’agence Belga.

Deux policiers ont été blessés et plusieurs manifestants interpellés, selon l’agence. Des manifestants ont lancé des pierres contre la police, brisé la devanture d’un magasin et endommagé plusieurs véhicules en stationnement.

Le cortège – 500 manifestants selon la police, 1.00O selon les organisateurs – a défilé devant les bureaux de l’Union européenne dans la capitale belge.

Le police avait déployé un important dispositif de sécurité autour des bâtiments de l’UE, comprenant des dizaines de véhicules, des policiers à cheval en position dans les rues adjacentes et un hélicoptère survolant le quartier en permanence.

Cette manifestation à laquelle participait la veuve d’Armand Tungulu faisait suite au refus le 14 octobre des autorités de la République démocratique du Congo de rapatrier le corps d’Armand Tungulu en Belgique, où il vivait avec sa famille.

M. Tungulu avait été arrêté le 29 septembre à Kinshasa pour avoir lancé une pierre sur le cortège du président Kabila. Trois jours plus tard, il avait été retrouvé mort dans une geôle de la Garde républicaine où il “se serait suicidé”, selon le parquet général congolais.

Saisi en urgence par la veuve et les enfants de M. Tungulu, le tribunal de première instance de Bruxelles avait fait “injonction à l’Etat congolais de restituer” à la famille “la dépouille mortelle” de l’opposant et “de la faire rapatrier en Belgique”.

Mais le gouvernement de la RD Congo avait rejeté cette ordonnance en estimant qu’il s’agissait d’une “insulte à la souveraineté” de cette ex-colonie belge.