Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Pasteur Bovet Kimfumu Mbala – « La bibliothèque universitaire centrale répond à 70 % aux besoins des usagers

Par Le Potentiel

Le responsable de la bibliothèque universitaire centrale de l’Université protestante au Congo (UPC), le pasteur Bovet Kimfumu Mbala, a évoqué la genèse de la bibliothèque universitaire centrale (BUC) de l’UPC.

Selon lui, cette institution tire ses origines de la faculté de théologie protestante qui a vu le jour en 1959. Elle a évolué petit à petit jusqu’à devenir l’Université faculté protestante, puis UPC.

Le pasteur Kimfumu Mbala a ensuite fait remarquer que l’on ne peut ouvrir une université sans bibliothèque. « C’est inconcevable; car où va-t-on se ressourcer », a-t-il lancé avant de relever que l’UPC n’a pas dérogé à cette règle.

Pour le responsable de la bibliothèque universitaire centrale de l’UPC, l’érection d’une bibliothèque universitaire est un aspect qui renforce l’enseignement. « Encore jeune, l’UPC a opté pour une bibliothèque universitaire centrale.

Viendra un moment où nous allons créer des bibliothèques facultaires », a-t-il indiqué. Avant de rappeler que l’UPC a actuellement quatre facultés : théologie (faculté mère), administration des affaires et sciences économiques, droit et médecine).

A propos du fonds documentaires, l’UPC dispose le minimum. « Nous achetons selon les besoins des facultés dont dispose cette institution », a fait savoir le pasteur, relevant que la bibliothèque répond à 70 % aux besoins des usagers.

Et d’ajouter : « La bibliothèque est toujours à la page par ses acquisitions, sur celles de nouveaux livres scientifiques. Le fonds documentaire comprend 25 mille documents ».

A une question, le pasteur a fait savoir que la politique des responsables de la bibliothèque est de permettre à toute personne qui la fréquente de consulter sur place les documents. La bibliothèque est informatisée et plus de 10 mille livres le sont déjà. L’ouverture de la bibliothèque est fixée à 8 heures et la fermeture à 20 heures.

« Le goût de la lecture dans le chef des étudiants n’est pas encore perceptible », a-t-il déploré. Avant de lancer un appel à leur attention afin qu’ils changent le fusil d’épaule.

A noter que la bibliothèque universitaire centrale emploie neuf éléments, dont quatre professionnels issus presque tous de l’Institut supérieur de statistique de Kinshasa (ISS-Kin).