Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Pour sauver le Congo : Joseph KABILA ne doit pas se présenter comme candidat à la Présidentielle 2011

Source: KongoTimes

A Paris, seul M’zée Victor Mpoyo arrivait encore le calmer Jean-Kalama Ilunga, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Le coordonnateur de l’UCDP et l’ancien conseiller de M’zée Laurent-Désiré Kabila ne décolère plus, il a radicalisé son discours face aux joséphistes. Depuis l’invitation et l’arrivée de deux heures de retard de Paul Kagamé à Kinshasa pour la célébration du cinquantenaire de la République démocratique du Congo, le 30 juin dernier, les assassinats politiques, les nominations farfelues dans l’armée congolaise et les entreprises publiques, l’abandon de M’zée Séverin Kabwe en Afrique du Sud pour soins médicaux dont le passeport a été confisqué par les autorités sud-africaines, depuis Severin Kabwe est décédé à Kinshasa ; la mort du Général Mufu Ndenga dont le corps a été vite exposé au camp Kokolo délesté-sans électricité, comme un vulgaire soldat et hop, vite enterré à Lubumbashi, la fuite du Général Faustin Munene…ont poussé Jean-Kalama Ilunga à sortir de ses gongs. C’est une véritable “Bombe”, mais ne ’’bombe’’ qui va faire mouche, lancée par Jean- Kalama Ilunga dans la mare politicienne de la République Démocratique du Congo et va faire trembler tous les accrocs de la ’’mangeoire’’ entretenue autour de Joseph Kabila!

S’exprimant sur Réveil-FM, Jean-Kalama Ilunga a passé au scanner : Aldo Ajello! Tony Blair et consorts ! Kagame! Museveni! FARDC! Del Campo! Jean Pierre Bemba! ArmandTungulu ! Faustin Munene! L’affaire “Angola”…, il conclut en disant, avec arguments à l’appui, que pour sauver le Congo, la nécessité impose que Joseph Kabila ne soit pas candidat aux élections présidentielles de 2011!

Les réponses de Jean Kalama-Ilunga, à nos 10 questions, sont d’une acuité intellectuelles, elles sont excellentes et interpellatrices.

L’entretien avec Jean-Kalama Ilunga, donne une autre grille de lecture de ce qui se passe réellement en RDC : Pour répondre aux nombreuses questions que la majorité de congolais se posent, en quelques lignes, il a brossé verticalement, horizontalement et transversalement toutes les actualités mouvementées qui rappellent sur le fond que la République Démocratique du Congo n’est pas sortie de l’auberge et qu’en dépit des apparences conjoncturelles, le danger de balkanisation est toujours à l’ordre du jour! Comment agir contre les ennemis du peuple congolais si on n’a pas compris ce qui se passe? Jean-Kalama Ilunga y répond sans langue de bois!

1. Réveil FM: Que pensez-vous de ce qui ceux qui disent que seul le Mzéïsme équivaut au Kabilisme, le joséphisme n’a rien avoir avec kabilisme. Le joséphisme est-il réactionnaire et fausseté ?
Jean Kalama-Ilunga: Merci encore une fois de m’offrir cette occasion pour éclairer l’opinion sur la méprise, la confusion et l’amalgame autour du nom prestigieux de Mzée Laurent Désiré Kabila, le soldat du peuple et propriétaire unique du nom « Kabila ».

Après ce petit préambule et à la question posée, aujourd’hui, le Kabilisme n’a de sens voire de signification qu’au travers le combat, l’idéal patriotique, les idées et l’action politique de Mzée Laurent Désiré Kabila.

Le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple fut le principe fondamental qui balisait la démarche politique de celui-ci qui s’y appuyait effectivement pour forger et mettre en place les outils politiques susceptibles de conduire au développement.

Pour cela, il avait entrepris un travail colossal par la mobilisation et la conscientisation du peuple congolais à la base afin qu’il apprenne à se prendre en charge pour la défense de ses intérêts.

L’idéal patriotique exprimé par Mzée Laurent Désiré Kabila au travers les actes posés est incomplet sans le Lumumbisme et sans évoquer la mise en application du Lumumbisme au travers la lutte menée par Pierre Mulele contre l’impérialisme et le néocolonialisme. Mzee Laurent Désiré Kabila était lumumbiste avant tout et avait continué cette lutte après l’assassinat de Pierre Mulele par Mobutu.

De ce point de vue, le kabilisme est indissociable du lumumbisme et, c’est pour cela qu’on ne peut se prévaloir du kabilisme sans être lumumbiste! Le lumumbisme est une idée pour un Congo libre, souverain et uni.

Le Kabilisme est la mise en application du lumumbisme par une ambition pour le Congo souverain et uni, un état d’esprit pour protéger et défendre les intérêts du Congo et ne jamais le trahir! On ne devient donc pas kabiliste, comme on veut.

Quant au ’’josephisme’’ comme vous dites, je ne sais pas ce que c’est ! Mais en y réfléchissant tout de même, la vacuité idéologique et la politique politicienne qui tient lieu de politique autour de Joseph ’’Kabila’’ a contribué et contribue chaque jour à agrandir le fossé qui le sépare du peuple congolais.

Ainsi donc, le groupe d’individus qui pataugent dans cet imbroglio autour de lui, n’est pas différent de celui que notre Mzee avait qualifié de ’’conglomérat d’aventuriers’’! En désespoir de cause, ne pouvant pas se situer autrement politiquement et, le vrai kabilisme étant lourd à assumer pour ces derniers, ils se sont octroyés une fausse identité idéologique à savoir ’”Kabiliste” de Joseph’’ d’abord, ensuite ’’kabiliste-josephiste’’.

Pris en flagrant délit de supercherie pour utilisation abusive du nom de Mzée Laurent Désiré Kabila, ces individus ont furtivement emprunté une bifurcation en se dotant d’une doctrine dit ’’joséphisme’’.

En fait, ils ont bien raison d’avoir fait ce choix qui clarifie l’échiquier politique d’autant plus que Joseph ’’Kabila’’ lui-même n’est pas Kabiliste.

Au demeurant, certains pourront arguer qu’il est ’’fils’’ à Mzée.

Mais il s’agit ici d’idéologie politique de Mzée Laurent Désiré Kabila dit le kabilisme tel que je l’ai définie précédemment et à partir de laquelle il est situé aux antipodes.

Par ailleurs, sa position par rapport à Mzée s’est clarifié lorsque non seulement Joseph “Kabila’” s’en était pris violemment aux compagnons de Mzée en les privant de tout moyen pour les neutraliser en vue de les éloigner des rouages du pouvoir (il suffit de s’interroger sur ce que sont donc devenus les Wazee Victor Mpoyo, Séverin Kabue, Sikatenda, Yerodia, Madoadoa, Mwilambue, Mufu,Kakudji, Tutumuetu, Kifua, Mwati, Freddy Mulongo le vieux, Mulelwa… ainsi que mes camarades Kabilistes Faustin Munene, Raphaël Nghenda,Tshamala wa Kamwanya, Pierre Yambuya, Mulemba, Ngangweshe, Lambert Kaboy, Kikukama, Mutomb Tshibal,Celestin Luangy, Mukulubundu, Babi Mbayi, Sondji, Tshapa, Bitakwira, José Kajangwa, Eddy Angulu,Séraphin Mulimilwa,Henry Kazanga … la liste n’est pas exhaustive,) mais vous constaterez que, dans sa volonté d’effacer l’œuvre de Mzée, Joseph n’a jamais évoqué le nom de Mzée Laurent Désiré Kabila ni fait référence au travail qu’il avait accompli.

En effet, depuis qu’il avait accédé au pouvoir Joseph “Kabila” s’était investi à éradiquer les outils structurels de mobilisation du peuple pour le développement mis en place par Mzée notamment les comités de pouvoir populaire CPP, le Service National etc.

Soit dit en passant, qui sont donc les adeptes du joséphisme dits Josephistes?

Tous les Al Capone du système Mobutu, des experts en tripatouillage financier et bradage du patrimoine national, des traîtres, des quêteurs invétérés de poste, des cireurs de bottes sans foi ni loi, des combinards,… il suffit de les observer, il n’y a pas de Kabilistes autour de Joseph

2. Réveil-FM: D’après vous, Jean Kalama-Ilunga, pour mieux se défendre et agir contre les ennemis du peuple congolais, comprendre d’abord est une nécessité absolue! C’est exact et nous sommes d’accord avec vous! Il y a quelques semaines, sur TV 5, Aldo Ajello, que vous connaissez, reçu pour présenter son livre, s’est transformé en avocat de Paul Kagame! Alors que le rapport de l’ONU table sur «le double génocide en République démocratique du Congo» à l’actif du Rwanda, l’ancien représentant de l’Union Européenne dans la région des Grands Lacs de 1996 en 2007, a soutenu, sans vergogne, que ’’le Ruanda est victime d’un projet mal ficelé’’ et que c’est ’’un acte d’hostilité contre le Rwanda’’ ! Quel regard portez-vous sur ce monsieur et quel rôle était le sien au cours des 10 années de son mandat dans la région de grands lacs ?
Jean Kalama Ilunga : Comme vous le dites, monsieur Aldo Ajello était représentant de l’Union Européenne dans la région de Grands Lacs, plus précisément, de mars 1996 au 28 février 2007!

En fait, toute la tragédie humaine en RDCongo, s’était déroulée sous ses yeux! Il était donc l’une de personnes clés qui avaient piloté, de façon insidieuse, l’occultation de cette tragédie humaine en République Démocratique du Congo ayant coûté la vie à plus de 6 millions de congolais privés de justice jusqu’à ce jour! Durant son mandat, il avait abusé de sa position dans l’institution européenne pour la fragilisation et la déstabilisation structurelle de la RDCongo, tout comme le belge Louis Michel qui, sans pudeur, a créé en Belgique une association controversée, baptisée ’’les amis du Rwanda’’, le britannique Tony Blair comme 1er ministre britannique et depuis 2007 conseiller spécial du dictateur rwandais Paul Kagame, son compatriote et ancien collaborateur John Holmes à l’ONU et d’autres ! Durant son mandat dans la région des Grands Lacs, Aldo Ajello n’avait jamais condamné les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et génocide en RDCongo et, de ce fait, il est non pas un complice passif de cette tragédie humaine en RDC, pour avoir su et n’avoir rien dit ni fait, mais Aldo Ajello est un complice actif qui devra être entendu pour ses responsabilités en tant que complice des crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide en RDCongo!

On ne faisait peut-être pas assez attention, mais Aldo Ajello n’y était qu’un militant actif du programme de balkanisation de la RDCongo! Par sa déclaration sur Tv 5 après la diffusion du rapport de l’ONU, qui met en exergue cette volonté délibérée d’occulter et de travestir ce qui s’était passé, Aldo Ajello vient de faire tomber son masque, c’est un ennemi du peuple congolais! De mon point de vue, Aldo Ajello, Louis Michel, Tony Blair et d’autres manipulateurs n’ont plus aucune crédibilité pour que leurs voix puissent peser ou être entendues, ils portent la responsabilité des crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide en RDCongo au même titre que Paul Kagame et Yoweri Museveni!

’’Brasiers d’Afrique. Mémoires d’un émissaire pour la paix.’’ est l’intitulé controversé du livre qu’il a présenté sur TV5 ! En dépit de tout ce qu’il y a raconté, il n’a pu effacer l’image qui lui colle à la peau celui du pyromane qui s’est autoproclamé pompier, soit disant faiseur de paix!

Avec l’UCDP, nous demanderons à l’Union Européenne de ressortir tous les rapports d’Aldo Ajello sur la crise des Grands Lacs où ils découvriront un tissu de mensonges en vue de l’instrumentalisation de l’Union Européenne pour occulter les crimes de guerre, contre l’humanité et génocide en RDCongo!

3. Réveil-FM: Et sur le fond, quelles finalités poursuivait Aldo Ajello lorsqu’il insistait, avec dédain, sur ’’la faiblesse et l’incapacité’’ des Forces armées de la République Démocratique du Congo FARDC à protéger un territoire si immense en relevant le fait que les militaires congolais n’avaient pas de formations adéquates et suffisantes, qu’ils étaient mal équipés, mal payés,…. ?
Jean- Kalama Ilunga : Pour plusieurs raisons, je ne me voile pas la face pour reconnaître que les forces armées de la République démocratique du Congo FARDC souffrent et présentent, en effet, des faiblesses d’ordre qualitatif qui les empêchent d’être en mesure de remplir efficacement leurs missions de sécurité et de protection du territoire national! L’incapacité notoire des FARDC ne procède pas de l’incapacité des troupes ni des hommes et femmes qui en font partie mais de la politique de la défense ; donc de l’encadrement politique! En réalité, la RD Congo ne dispose pas de politique de la défense ni de sécurité pensée et élaborée par les congolais! Je suis congolais et mon devoir de patriote est de relever les travers de notre système de défense et de sécurité afin de faire des propositions alternatives pour ne pas laisser sombrer notre pays! Mais lorsqu’Aldo Ajello , après 12 années d’exercice dans la région, se permet de s’en prendre aux FARDC de cette manière, cela procède de la mauvaise foi, de l’hypocrisie qui masque cette volonté de pérenniser cet état de faiblesse et d’incapacité des FARDC.

Pour ma part, une véritable armée nationale congolaise peut et doit se construire qualitativement autour de l’engagement personnel de chaque congolais ou congolaise qui choisit, librement, de servir dans les métiers de la défense! Ainsi, avant de mettre le soldat engagé à la disposition de l’état-major général pour affectation, après la formation militaire, l’administration de la Défense signe un contrat avec lui pour la reconnaissance de ses droits et ses devoirs!

Pour le retour à la’’normalité’’, au lieu de soutenir la mise en place de cette véritable armée nationale congolaise, Monsieur Aldo Ajello n’avait-il pas fait partie des personnes qui avaient soutenues la solution controversée du ’’brassage’’ qui consistait à intégrer dans les FARDC de milices armées avec des miliciens sans formation militaire appropriée? Cette opération avait contribué à transformer délibérément les Forces armées Congolaises FAC en une armée de type milicien! Les dirigeants de ces milices avaient reçu en prime les postes de pouvoir politique et continuent à avoir une mainmise sur leurs hommes! Nous avions stigmatisé cette méthode du ’’brassage’’ du fait qu’il était un instrument de fragilisation par lequel la RD Congo était et est infiltrée par des criminels et des ressortissants tutsi rwandais qui y occupent des postes stratégiques!

Pour des raisons plus élargies, le maintien délibéré et permanent des FARDC dans l’état de fragilisation et d’incapacité structurelle avait servi et sert encore aujourd’hui de prétexte pour la consolidation et à la justification de la présence à durée indéterminée des forces militaires des Nations Unies en RDCongo dit MONUSCO, ex-MONUC!

Info UCDP, le service de l’information et de la communication de l’Union de Congolais pour la Défense de la Patrie et du Peuple UCDP avait dénoncé, plusieurs fois, cette présence indésirable et dévoilé que derrière le maintien forcé de la MONUSCO ou ex-MONUC en RDCongo, se cachent les enjeux des ventes d’armement et équipements militaires par les industries militaro- financières à cette institution militaire des Nations Unies par laquelle les milliards de dollars us libérés par le Conseil de sécurité pour la présence des forces militaires de l’ONU en RDC aurait servi et continue à servir en grande partie à honorer les commissions et retro-commissions pour tous ceux qui agissent en coulisse et qui ont intérêt à entretenir et pérenniser l’instabilité en RDCongo!

Ainsi va le monde! Pendant que tout cela se passe sous leurs yeux, les dirigeants congolais sont distraits et opte l’attitude de l’autruche pour ne pas voir ce qui se passe en réalité! Dramatique!

C’est qu’il faut retenir de ce je viens de dire, ce que la RDCongo n’est pas dotée à la base d’un système de défense susceptible de faire face à toute menace. Par conséquent, tout peut arriver et n’importe quand! Avec 9 pays limitrophes dont chacun pourra constituer une menace ou être utilisé contre nous tôt ou tard, est-ce en allant de réunion en réunion par exemple avec le criminel ruandais James Kabarebe, ministre de la défense d’un tout petit pays à dimension d’une sous-région et à Kinshasa, que notre pays recouvrira la sécurité? La présence, ce 17 octobre 2010, à Kinshasa, de ce tueur des congolais, le criminel rwandais James Kabarebe, démontre de l’incapacité notoire à faire des choix stratégiques et tactiques pour garantir la sécurité et la protection de notre pays par ceux qui en sont sensés? Pauvre Mwando Nsimba, un ’’ministre de la Défense’’ de la RDC qui ’’n’existe pas’’ comme tel, nommé pour ne pas réfléchir ni agir pour les intérêts du peuple congolais mais pour cautionner l’inacceptable et banaliser la haute trahison! Avec ça, où en sommes réellement en RDCongo?

La RDCongo reste une passoire où n’importe qui peut faire n’importe quoi! Les structures des FARDC sont verrouillées par des hommes adoubés par James Kabarebe!

L’actuel chef d’état major général aurait eu des accointances suspectes avec ce dernier ! Amisi Gabriel dit Tango fort qui avait massacré des congolais avec Nkundabatware, occupent depuis longtemps le poste stratégique de chef d’état major des forces terrestres, le criminel rwandais Bosco Ntangada est, scandaleusement est paradoxalement, protégé par le pouvoir de Kinshasa alors qu’il est sous le coup du mandat pénal international, il est une preuve tangible de la caporalisation du pouvoir congolais au Rwanda!

Dans la détermination du rapport des forces, même la diplomatie congolaise devant jouer, pourtant, un rôle essentiel est caporalisée par le pouvoir rwandais au travers leurs hommes de main congolais depuis quelques années notamment Mbusa Nyamwisi, Alexis Thambue Mwamba! La liste est longue!

4. Réveil-FM: A l’est de la République Démocratique du Congo, les femmes sont victimes des viols et autres exactions depuis plusieurs années et vivent en insécurité permanente! Là où le bât blesse, c’est qu’il quelques semaines, les Nations Unies ont pointé du doigt les FARDC comme responsable! Pourquoi seulement les FARDC ? Quel regard portez-vous sur ces accusations? Ne sont-elles pas inscrites dans le programme de fragilisation que vous venez de décrire ?
Jean-Kalama Ilunga : Certes, Madame Margot Wallström est dans son rôle en qualité de représentante spéciale pour la violence sexuelle dans les conflits armés ! Mais sa nomination à ce poste intervenue le 02 février 2010, est un facteur qui démontre que ses allégations, probablement élaborées sur base d’informations tendancieuses contre la RDCongo qu’entretiennent les manipulateurs cités précédemment, sont des effets d’annonce incitatifs pour détourner l’attention des opinions!

De toute manière, elle ne pouvait pas disposer d’assez de temps pour maîtriser le fond d’un dossier aussi complexe! En tout état de cause, ces accusations ne sont qu’un écran de fumée, un moyen sordide pour détourner et masquer les vraies questions qui sont celles relatives aux crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide en RDCongo. Les ‘’soient-disant soldats de la FARDC’’ qui opèrent à l’Est, sont des rwandais de Kundabatware qui avaient revêtus, du jour au lendemain, l’uniforme de la RDCongo!

Rappelez-vous en janvier 2009! Pendant des années, sous la protection de la MONUC, ces miliciens ruandais de Nkundabatware avaient violé, massacré impunément des innocents congolais, ils n’avaient pas fait un drame!

Par ailleurs, où en sommes-nous, aujourd’hui, avec de nombreux viols avérés et dénoncés commis sur les filles mineures congolaises par les soldats de la MONUC ?

Black out! Silence! Il est indispensable de se rendre compte et de lire que l’environnement est vicié par des manipulations de toutes sortes sur la RDCongo! Que Dieu me pardonne si je me trompe!

Je suis quasi-sûr que ces viols des femmes sur lesquels sont braqués les projecteurs de l’actualité sont une construction des manipulateurs qui ont organisé de hordes de violeurs en provenance du Rwanda et de l’Ouganda, pour fournir à l’opinion des éléments qui diabolisent les FDLR et autres résistants congolais qui n’acceptent pas cette occupation du territoire congolais par les rwandais, en les accusant faussement d’en être les auteurs!

Ce montage est une spécialité rwandaise! C’est en connaissance de cause que je pose mon doigt sur cette magouille pour que les opinions nationale et internationale s’en saisissent pour une autre lecture et pour confondre les menteurs! A la lumière de ce que j’ai dit précédemment, ces manipulateurs, bien qu’ils agissent encore en rasant les mûrs, ils sont très dangereux et capables d’organiser les poches d’instabilité!

5. Réveil-FM: Un bruit court que des éléments rwandais en provenance de la République Démocratique du Congo seraient arrêtés en Angola pour motif qu’ils s’y seraient rendus pour assassiner le président Edouardo Dos Santos! Pouvez-vous nous dire si cette information est crédible? Et si cette information est exacte, Pourquoi une telle action ?
Jean-Kalama Ilunga: Un bruit dites-vous? Bien que l’adage connu dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu, bien entendu, tout bruit ou rumeur qui circule, pour être crédible, doit avoir nécessairement une origine, une source! Malheureusement et pour répondre à votre question, je n’en sais rien d’autant plus que je n’en suis pas la source ni en mesure de savoir qui en est !

En revanche, rien ne m’empêche de réfléchir ni d’utiliser les outils d’analyser à ma disposition pour décortiquer cette information lourde en vue d’évaluer sa crédibilité et la faisabilité d’une telle action! Je choisis de réfléchir au travers cette suite de questions-réponses pour planter le décor dans lequel peuvent se construire les hypothèses afin de garder ne serai-ce qu’un zeste de crédibilité :

Primo : Est-il possible qu’un commando de tueurs tutsi ruandais passent par la RDCongo pour aller déstabiliser l’Angola en assassinant son Président?

La RDCongo partage avec l’Angola un peu plus de 2000Kms de frontière commune virtuelle! Comme je l’ai évoqué précédemment, la RDCongo est une passoire où les tueurs tutsis peuvent circuler en se faisant passer pour benyamulenge ou n’importe quoi, opérer des exactions impunément et jouir de protection quoiqu’ils fassent! Cela est possible parce que le sommet du pouvoir politique de la République Démocratique, pour des raisons qu’il faut nécessairement élucider, est assujetti, preuve à l’appui, au pouvoir criminel rwandais!

En ce sens, la RDCongo ne constitue pas un rempart de sécurité sur lequel l’Angola peut compter!

Je me demande si cela n’est pas lié avec l’histoire de l’ami d’Augustin Katumba Mwanke, le général angolais Miala qui était chargé de la sécurité extérieure de l’Angola et qui aurait été pris en flagrant délit d’y monter un coup d’Etat!

Bon, bref! L’infiltration des tueurs tutsi rwandais en Angola est une possibilité faisable à ne pas négliger!

Secundo : Pour quelle finalité une telle action s’inscrit-elle au regard de l’environnement et du rapport de forces en présence pour exiger la déstabilisation structurelle de l’Angola par la décapitation de son exécutif ?

Le plan de partition de la RDCongo est toujours en vigueur! Pour y faire face, de quoi dispose la RDCongo? :

– un système de pouvoir congolais fragile qui patauge dans la vacuité idéologique dont la finalité politique se réduit en une fuite en avant en miroitant les élections qu’il faut gagner à tout prix comme finalité ;

– un pouvoir caporalisé politiquement par un petit pays voisin, le Ruanda qui lui impose la ligne à suivre même sur des questions hautement stratégiques comme la sécurité ou la défense ;

– une armée désarticulée, infiltrée, où les soldats vivent dans une paupérisation proche du dénuement total;

– une permanence de la présence controversée et louche de plus de 20 milles soldats de la MONUSCO ;

Ainsi donc, la table est naturellement prête pour passer à la phase finale par laquelle la déstabilisation structurelle de l’Angola prédisposera définitivement la RDCongo à une partition de fait! En effet, il suffit, par exemple, d’abattre l’avion de Joseph Kabila en faisant passer cela pour un accident (ceci est une simulation, mais ça n’arrive pas qu’aux autres) pour activer les germes de conflits et pour libérer les facteurs déclencheurs de la déstabilisation totale de la RDCongo.

L’Angola déstabilisé et paralysé ne pourra pas intervenir! Par conséquent, ce sera échec et mat pour la balkanisation de la République Démocratique du Congo! Et les congolais distraits et ne comprenant rien de ce qui se passent, n’auront que leurs larmes pour pleurer!

A titre de rappel, avant l’agression du 02 Août 1998, les tutsi ruandais missionnés par Paul Kagame et infiltrés dans le rouage du pouvoir congolais avait entrepris une campagne de diabolisation contre des troupes angolaises en les accusant faussement d’être à la base des exactions sur les populations civiles congolaises : viols et autres! Suivez mon regard! Ces ruandais avaient exercé une forte pression sur Mzee LDKabila pour le pousser à décider du désengagement des troupes angolaises de la RDCongo!

Mzee Pierre Victor Mpoyo qui était farouchement opposé à cette idée, fut contraint d’aller l’annoncer à Luanda malgré lui!

Il s’y rendit quand même en prenant soin d’être accompagné par deux témoins : Joseph Kabila et Faustin Munene!

Le président Edouard Dos Santos refusa de les recevoir et ordonna tout de même le retrait de la totalité des troupes angolaises!

En 3 jours, l’ordre de retrait total était exécuté! Par contre, Mzée Laurent-Désiré Kabila regretta cette décision à l’égard de l’Angola parce que derrière cet empressement rwandais de se débarrasser des troupes angolaises, il y avait un vaste complot international ourdi contre la RDCongo et que le Rwanda était positionné comme ’’cheval de Troie’’ !

D’ailleurs le criminel James Kabarebe avait tenté d’assassiner Mzée Laurent-Désiré Kabila!

Lorsque ce dernier décida de renvoyer les ruandais, la guerre d’agression fut déclenchée! Malgré cela, le peuple congolais, soulagé et conscientisé sur la nécessité de se prendre en charge et de défendre ses intérêts, forma un bloc autour de Mzée pour la résistance et mit en échec le plan de déstabilisation!

Face à ce programme de déstabilisation de notre pays, pour moi, l’Angola est l’allié le plus sûr parce que sa sécurité dépend de celle de notre pays!

6. Réveil-FM: Et qu’en est-il de votre camarade le général Faustin Munene? Quel est le fond de l’acharnement que lui a fait subir le pouvoir de Joseph Kabila?
Jean-Kalama Ilunga: De mon point de vue, le camarade Faustin Munene est d’abord victime de la purge qui avait été entreprise depuis quelques années à l’encontre des compagnons de M’zee Laurent Désiré Kabila ! A titre d’exemple, Mzée Pierre Victor Mpoyo, délaissé avec sa maladie qui risque d’avoir le dessus sur sa résistance sans assistance appropriée.

Mzée Thomas Kanza, bien qu’ambassadeur en exercice, alors qu’il était très malade, avait galéré pendant 3 mois à Kinshasa où on l’avait fait délibérément marcher pour l’épuiser en lui privant cyniquement les moyens nécessaires pour les soins et il avait succombé faute d’en avoir ! Ne pas assister une connaissance alors qu’on dispose des moyens, est un assassinat!

Mzée Mbaya Etienne, isolé, privé délibérément de ressource, était retrouvé mort faute d’assistance! Mzée Sévérin Kabwe est mort dans le dénuement, abandonné avec son handicap sans soins appropriés depuis la disparition de M’zée Laurent-Désiré Kabila, alors que le criminel et complice des criminels au pouvoir au Rwanda Adolphe Onusumba avait eu le privilège d’un avion spécial au frais de l’Etat pour l’Afrique du Sud!

Madoadoa délaissé sans assistance au regard des années de sacrifices jusqu’à sa mort.

Le général Mufu serait sûrement empoisonné et il se battait désespérément pour s’en sortir ; Bienvenu Milambue est cyniquement délaissé sans soins adéquats en attendant le trépas ; en dépit des apparences, Yerodia Abdoulay Ndombasi n’est pas plus heureux !

Bien que sénateur, il a le profil bas dans ce milieu aux antipodes des valeurs que défendait M’zée Laurent-Désiré Kabila!

Yerodia est utilisé comme étiquette pour masquer le vide idéologique de la bouillabaisse qu’est la soit disant majorité présidentielle dans le but d’usurper le prestige politique de M’zée Laurent- Désiré Kabila! …. la liste est longue!

Je partage avec Faustin Munene les mêmes valeurs humaines et la même idéologie celle pour laquelle papa Simon Kimbangu, Patrice Emery Lumumba, Pierre Mulele, Laurent-Désiré Kabila avaient sacrifié leurs vies et posé une empreinte indélébile qui marque à jamais la finalité de référence qui s’identifie à la République Démocratique du Congo que je ne trahirai jamais à savoir l’humanisme patriotique !

Faustin Munene est mon camarade et à haute voix, je lui apporte clairement ma solidarité et mon soutien!

Bien qu’optimiste, je continue à m’inquiéter du fait que celui-ci ne donne pas de signe de vie tangible!

De toute manière, avoir tenter de toucher à sa vie signifie que personne n’est à l’abri!

Nous tous, nous sommes sous une menace qui ne veut pas dire son nom!

Par conséquent, nous nous plaçons désormais en position défensive pour bloquer cette érosion délibérée des ressources humaines et offensive pour éradiquer la menace à tout prix!

S’en prendre de façon aussi brutale et grotesque à Faustin Munene quoi qu’il ait fait, c’est en quelque sorte une déclaration de guerre et, malheureusement pour ceux qui ont déclenché les hostilités, nous savons la faire à un haut niveau, la peur va changer de camp!

Le maréchal Mobutu avait ses FIS et ses FAS pour tuer tous ceux qui représentaient un danger pour la conservation de son pouvoir, mais il avait perdu et ses FIS et ses FAS étaient partis en cavale!

Depuis longtemps, Joseph Kabila avait déjà scié la branche sur laquelle il était assis en s’attaquant à ceux qui avaient fait le sacrifice de leurs vies et de leur jeunesse pour mettre un terme au système crapuleux de la 2ème république!

7. Réveil-FM: Jean Pierre Bemba sera jugé, croyez-vous qu’il va s’en tirer ?
Jean-Kalama Ilunga: Jean –Pierre Bemba n’est pas ma tasse de thé! Mais, son emprisonnement à la Haye est un parfait déni de justice qui procède de la manipulation par laquelle le procureur Del Campo fait de la sinécure et joue un jeu pervers.

En tant qu’individu, Jean–Pierre Bemba n’était pas allé en Centrafrique pour commander l’armée centrafricaine ni sa milice qu’il avait mise à la disposition du gouvernement Centrafricain pour qu’il soit détenu à la Haye pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre!

Le rapport de l’ONU sur les crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide en RDCongo épingle clairement le Rwanda, l’Ouganda et leurs dirigeants Kagame et Museveni même s’ils n’y sont pas cités nommément!

Ce document révèle les tripatouillages judiciaires de monsieur Del Campo et le caractère partial et injuste de ses enquêtes à la con lorsque ce monsieur, en véritable pêcheur du menu fretin, est incapable de citer les noms des véritables responsables de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide en RDC comme Kagame ou Museveni!

L’acharnement sur Jean-Pierre Bemba par ce procureur manipulé pour, sans doute, gagner du temps et effacer les témoignages, n’a qu’une signification à savoir Jean –Pierre Bemba est témoin gênant susceptible de confondre Museveni, Kagame comme responsables des crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide en RDCongo et au travers eux les commanditaires que sont Bill Clinton, Tony Blair, et consorts Louis Michel qui, d’ailleurs, avait contribué à faciliter son arrestation en l’attirant en Belgique!

J’espère de ma part que les juges du tribunal pénal international ne tiendront pas compte des inepties dirigées et partiales du procureur Del Campo pour faire une justice juste! En revanche, même libre, Jean-Pierre Bemba qui devra répondre pour son niveau de responsabilité quant aux crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide en RDCongo, sera en danger!

Il risque d’être effacé du tableau de témoins par suicide, crise cardiaque ou accident!

8. Réveil-FM: Jean Kalama Ilunga, on ne vous a pas entendu depuis l’assassinat à Kinshasa d’Armand Tungulu pour avoir lancé une pierre sur le véhicule du président Joseph Kabila. Une autre actualité sur laquelle nous tenons à avoir votre avis : les gardes du corps en civil de Zoe Kabila, son jeune frère, se sont permis de battre les policiers de roulage parce qu’ils ne lui ont pas laissé la priorité. Quel regard portez-vous sur ces dérives inacceptables de ce membre de famille de Joseph Kabila qui se comporte comme si la République démocratique du Congo et ses institutions sont leur propriété privée?
Jean-Kalama Ilunga : Le silence est aussi une expression qui n’est pas l’indifférence, mais qui peut être l’expression d’une douleur profonde! Au mois de juin 2010, par exemple, ma mère a péri tragiquement dans un incendie à Kinshasa!

L’expression de ma profonde douleur dans ma chaire et mon esprit s’est traduite par mon silence! Je ne suis pas un homme à pleurer, mais j’ai versé beaucoup de larmes en silence pour cette femme de caractère qui m’avait forgée! Mon devoir de fils était de l’enterrer avec dignité en silence tellement ma douleur: était profonde si bien que j’ai choisi de ne pas contaminer mes nombreux amis et amies dans le monde qui, peut-être, en prenant connaissance de cette intervieuw apprendront cette nouvelle !

Lorsque j’ai essayé d’en savoir plus sur le sort d’Armand Tungulu, juste après qu’il ait posé cet acte, on m’a confirmé qu’il est déferré devant la justice!

J’ai applaudi parce que, moi-même, j’aurai recouru à cette instance si une personne m’a lancé une pierre!

Mais, lorsque j’ai appris qu’Armand Tungulu est mort non pas entre les mains de la police judiciaire ni de la justice, mais dans le cachot de la garde républicaine de la présidence de la république, c’était pour moi comme un coup de massue sur ma tête!

Par ailleurs, l’absurdité avancée par le procureur général de la république pour justifier les circonstances de son décès, m’a dégoûté!

Il suffisait, pourtant, de reconnaître la bavure et l’excès de zèle des gardes de Joseph Kabila au lieu de tricoter des mensonges sordides en vue de travestir la vérité qui rappelle le montage déplorable sur l’assassinat de Floribert Chebeya!

Au regard de cet acte ignoble, je m’interroge sincèrement dans tous les sens et je condamne, sans ambages, ce crime abominable qui obscurcit encore plus l’image de notre pays!

Je saisis l’occasion pour présenter mes sincères condoléances aux enfants et la femme d’Armand Tungulu et je prie Dieu pour qu’Il les couvrent de sa protection!

Concernant les gardes du corps de Zoe Kabila, j’ai honte et j’ai de la peine lorsque je vois certains enfants de Mzee Laurent Désiré Kabila se comporter de façon aussi abjecte et très dangereuse pour leur avenir!

La République Démocratique n’est pas une propriété privée! Si Joseph Kabila est président de la République, la présidence de la République n’est pas une propriété familiale ni tribale ni provinciale, c’est une propriété du peuple congolais sans exclusive! Un membre de la famille du président de la République n’est pas le président de la République, c’est un citoyen comme tous les autres citoyens avec les mêmes droits et devoirs!

L’armée, la police, les services de sécurité ne sont pas des institutions familiales, ni tribales, elles sont au service du peuple congolais, aucune personne, soit-elle président de la république, ministre ou autre n’a le droit de s’en servir pour ses intérêts privés!

Sinon, le chaos sera l’avenir!

9. Réveil-FM: Quel conseil prodiguez-vous à Joseph Kabila et les Joséphistes pour sauver notre pays qui navigue à vue et sans véritable capitaine? Jean-Kalama Ilunga: Joseph Kabila n’a nullement besoin de conseils de ma part pour faire quoique ce soit politiquement pour la RDCongo. Fondamentalement, ma conception du pouvoir politique diverge de la sienne car la mienne est strictement tournée vers le respect des aspirations du peuple congolais qui m’impose d’être toujours à son service quel que soit le niveau, même en dehors des institutions!
Ma conception est celle qui respecte la vie de nos concitoyens et qui respecte l’objet unique de la politique qui est celui d’apporter, avant tout, le bien-être à nos concitoyens!

Pour moi, Dieu est Maître de la vie, de toute chose, même du pouvoir quel qu’il soit! Sur cette question, j’ai toujours choisi de m’en remettre à Lui!

Il est donc illusoire d’espérer pouvoir être écouté par une personne, au pouvoir depuis bientôt 10 ans, épuisé visiblement et rattrapé par l’usure du pouvoir!

En tout état de cause, depuis 10 ans qu’il est au pouvoir, Joseph Kabila a épuisé tous ses degrés de liberté pour causes de fréquentations qui laissent à désirer : stratèges à la petite cuillère, affairistes à courte vue, commissionnaires de la prédation internationale…!

Un parcours alambiqué et parfois rocambolesque au sommet de l’Etat de la République Démocratique du Congo marqué par du conjoncturel qui tient lieu du structurel, des accointances contre-nature avec les criminels au pouvoir au Rwanda démontrant la permanence et la banalisation de la haute trahison!

Pourtant il dispose d’une batterie de conseillers de tout bord : scientifiques, politiques, occultes …etc qui se bousculent au portillon, se piétinent, chacun voulant passer pour la personne la plus écoutée par le président, mais être écoutée sur quoi exactement?

Dieu seul sait! Au regard de la complexité qui prévaut sur toutes les questions d’Etat, je doute fort que le ’’raïs’’ puisse prêter une oreille attentive à ce que certains conseillers, pourtant crédibles, lui apportent!

Aujourd’hui, tous ceux qui tournent autour de lui, ne sachant pas ce qu’il pense, sont terrorisés en sa présence!

Il faut noter que le maniement du machiavélisme dans un environnement qui n’est pas une monarchie absolue est un exercice qui finit par tourner contre celui qui en use!

La République démocratique du Congo n’est pas une monarchie, alors gare au retour de la manivelle!

En fait, quel conseiller peut encore oser dire la vérité à Joseph Kabila sans risquer d’être frappé d’ostracisme, d’être viré sans préavis ou d’être coupé en petits morceaux et jeté dans le fleuve?

Pour cela, je ne suis pas surpris que pour être ’’Satellite’’ autour du ’’Roi soleil’’ comme on le désigne , la plupart d’entre eux soient obligés de se dépasser comme ’’Danseur du djalelo’’, de toujours le caresser dans le sens des poils, de lui cirer les pompes pour gagner quelque chose, de le rouler dans la farine et l’entourlouper en lui jetant les fleurs et en riant bêtement alors qu’il n’esquisse qu’un sourire, d’être le champion de la délation en lui créant des ennemis fictifs pour lui faire peur afin de rester longtemps dans ses bonnes grâces!

En tout état de cause, les vrais conseillers qui sont écoutés par Joseph Kabila sont occultes! Il s’agit des criminels au pouvoir au Rwanda : Paul Kagame et James Kabarebe!

C’est une évidence aujourd’hui et je ne m’en voile pas la face : le leadership qui pilote la RDCongo derrière le masque qu’est Joseph Kabila, est détenu par ces tueurs tutsi au pouvoir au Rwanda! C’est inacceptable!

Il ressort, par ailleurs, que l’institution présidence de la République est non seulement prise en otage, elle est complètement noyautée du fait des cette soumission avérée de Joseph Kabila au pouvoir criminel rwandais!

Il est l’allié des ennemis du peuple congolais donc, contre la République Démocratique du Congo!

Lors du cinquantenaire, Paul Kagame a brillé par son insolence en arrivant avec 2 heures de retard à la manifestation officielle et il a démontré qu’il était le patron lorsque Joseph Kabila ordonna de retarder le début pour attendre l’arrivée de ce dernier!Comment en est-il arrivé là?

Quelle affaire secrète Joseph Kabila avait-il réalisé avec ces tueurs tutsi au pouvoir au Rwanda qui l’empêche de leur opposer la résistance et qui le contraint à une caporalisation aussi humiliante?

Quel est le contenu du chantage des tueurs tutsi susceptible de clouer Joseph Kabila au pilori?

Que cache-t-il?

Toutes les hypothèses seront décortiquées!

Oui, Joseph Kabila a encore la chance de partir du pouvoir avec élégance! C’est possible!

Il y a des moments dans la vie où il faut savoir faire le bon choix! Chaque personne autour de Joseph Kabila croit, dur comme fer, qu’il fait partie des fameux 15 alors que lui-même n’y pense même plus!

Je suis conscient de la gravité de cette déclaration solennelle et des conséquences qu’elle va engendrer! Je sais que ceux qui sont dans la ’’mangeoire’’ ne seront pas contents et qu’ils s’empresseront d’organiser des ’’messes noires’’ pour chercher comment faire de moi, le pseudo-nouvel ennemi n°1 de Joseph Kabila en lui racontant n’importe quoi pourvu que ça lui fasse peur!

Ce ne sera qu’une entourloupe en plus! Je sais que ça sera la débande dans les rangs de ceux qui ont affublé à Joseph Kabila l’étiquette ’’d’autorité morale’’, un flou qui ne veut absolument rien dire sinon une arnaque destinée à le posséder et le déplumer en le plaçant devant l’obligation d’ouvrir le tiroir-caisse pour financer leurs campagnes avec l’argent public logé à la banque centrale! Je sais que certains iront verser les larmes de crocodiles à ses pieds pour lui exprimer leur amour factice en le suppliant de rester au pouvoir si pas ’’100 ans’’ même 1000 ans, on connait la chanson!

Sur le fond, Joseph Kabila est en vrai, un homme seul!

Un homme pathétiquement seul face au conglomérat d’opportunistes qui font semblant d’être ses fidèles, ses partisans zélés, embourbés dans la vacuité idéologique qui seront les premiers à détaler et à changer casaque à la moindre secousse! Ils se transformeront, comme par enchantement, en censeurs zélés pour condamner leur ’’idole’’ d’aujourd’hui en le trahissant, en lui faisant porter tous les péchés afin de tourner cyniquement la page ’’Joseph Kabila’’ et passer à autre chose!

En guise de dernier mot, je soutiens que Joseph Kabila n’a plus de choix:

– Soit, il s’entête dans l’option de faire du forcing pour s’accrocher au pouvoir par n’importe quel moyen! Il réussira bien sûr à se maintenir au pouvoir mais, mener la RDCongo vers le chaos, une catastrophe irréversible!

Par conséquent, il devra s’attendre soit à une fin brutale soit à un départ en cavale pour se cacher dans un pays où il sera un hôte indésirable!

– Soit, il prend l’option de partir avec élégance, en choisissant de ne pas être candidat aux élections présidentielles de 2011! Il se mettra en position d’arbitre et doit prévaloir sa volonté politique de permettre aux congolais de choisir les dirigeants crédibles qui seront à leur service! Il aura le soutien du peuple congolais qui se placera derrière lui!

Pour y arriver, il pourra s’appuyer sur le pouvoir judiciaire en vue de l’application d’une justice juste pour que l’accès au pouvoir soit interdit aux aventuriers, pilleurs, criminels, et autres détourneurs des biens sociaux…et mettre un terme à l’impunité institutionnalisée et à la corruption structurelle! En partant du pouvoir avec élégance, Joseph Kabila pourra avoir la chance d’être cité comme modèle en Afrique et au monde!

La RDCongo aura la possibilité de faire face à ses ennemis!

Lépold Sédar Senghor, Nelson Mandela et d’autres rares africains étaient partis du pouvoir avec élégance pour donner la chance à la construction d’un nouvel avenir à leur pays respectif !

C’est que je viens d’exposer, constitue une épine dans la gorge des animateurs des forces d’inertie qui, en désespoir de cause, vont s’agiter dans tous les sens pour maintenir en otage les institutions et le pouvoir en RDCongo!

De toute manière, Joseph Kabila dispose de mes coordonnées, je ne lui ferme pas ma porte s’il choisit l’option de se retirer avec élégance! S’il a besoin d’une explication, d’une analyse approfondie, d’un autre son de cloche au regard du mutisme qui sera la règle de ceux qui tournent autour de lui pour ne pas lui dire la dure vérité, je serai ouvert et prêt à lui en parler sans intermédiaire pour sauver la RDCongo! Je vous remercie!

Par Freddy MULONGO
Published By www.KongoTimes.info – © KongoTimes! – All Rights Reserved.

 © Copyright KongoTimes