Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

POURQUOI PROTEGER LES TUTSIS ET NON LES MILITANTS DE L’UDPS ?

Par JOSE BAKUTU

-Encore un scandale de plus, pour la justice congolaise. Depuis mercredi dernier, la police congolaise, est en alerte générale pour protéger la communauté TUTSIS  sur toute l’entendue de la   République démocratique du Congo.  Si les ressortissants Tutsis de la RDC font objet de la haine de la part de la population, c’est suite aux crimes commis par les rebelles du mouvement  M23  qui sont tous TUTSIS, dans le nord Kivu.

A L’Est de la RDC, certains jeunes Congolais ont déjà bousculé, les étudiants rwandais des Universités de GOMA et  BUKAVU.  Plusieurs commerçants Rwandais installés au Kivu, ont plié bagages suites aux intimidations de la population qui ne supporte plus, les humiliations de rebelles TUTSIS du mouvement M23. A Kinshasa, la haine de la population est trop visible, raison pour laquelle, le gouvernement Congolais par le billet du ministre de l’intérieur Richard Muyej Mangez  a décidé, de protéger les TUTSIS de la RDC.

Le ministre de l’information, le perroquet national, MENDE OMALANGA, a même suspendu de ses fonctions, le directeur général de la RTNC, pour avoir toléré et diffusé ,  les discours de haine anti TUTSIS, de  militants du PPRD, lors d’une rencontre politique. Une délégation de dirigeants TUTSIS de la RDC, ont été officieusement reçus par le JOSEPH KABILA, qui les a assuré de sa détermination pour leur protection.

Aujourd’hui, nous sommes en droit de nous demander, pourquoi, le pouvoir de Kinshasa, tient tellement à protéger nos frères TUTSIS, alors  dans la même république, une autre minorité est aussi en danger depuis la fin des élections de novembre  2011.

Les partisans de l’UDPS sont traqués et arrêtés tous les jours, sans que le gouvernement de Kabila, alerte la police. Le parti d’Etienne TSHISEKEDI, a perdu plus de 120 de ses militants tués ou portés disparus sans que le pouvoir arrête les dispositions spéciales pour les protéger. . Plus grave, c’est même la police de Kabila, qui les tues au su et au vu de tout le monde.  Plusieurs militants ont été enlevés au siège même de l’UDPS sans que le ministre de l’intérieur  parle.

Bien au contraire, c’est le pouvoir qui organise ces rapts et tortures contre les simples militants d’un parti qui se croit dans la démocratie. Plusieurs membres de l’UDPS, ont été retrouvés morts et jetés dans les différentes rivières.

Depuis le 2 juin dernier 3 activistes du parti de TSHISEKEDI, sont en prison,  après avoir été visité  leurs camarades détenus à MAKALA depuis plus de 8 mois, sans procès. Freddy Mpindi  et deux de ses camarades Pierre Luabeya et Tshiyoyo  sont  détenus illégalement dans un lieu inconnu sans raison. Le président de ligue de jeunes de l’UDPS  Freddy Mpindi, était déjà torturé à mort, en juin 2011, pour une histoire de DVD, distribué dans les marchés populaires à travers la ville de Kinshasa.  Pierre Luabeya a failli mourir en novembre dernier, le jour du retour de Tshisekedi à Kinshasa.

Pourquoi, protéger les TUTSIS et  laisser persécuter les militants de l’UDPS  qui ne font que réclamer la victoire de leur leader aux dernières élections ?  Un jour viendra, nous saurons la vraie raison.