Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

NBA: Le Congolais Biyombo “Profiter seul de sa réussite est un échec”

Biyombo-Du haut de ses 2,06 mètres, le natif de Lubumbashi fait partie des jeunes joueurs africains qui font le plus parler d’eux dans la NBA, la principale ligue de basket-ball en Amérique du nord.

“Début et carrière professionnelle”

Bismack Biyombo Sumba a débuté sa carrière dans son pays natal. Il se souvient de l’époque où il n’avait pas des chaussures appropriées pour pratiquer le sport.

Mais cela ne l’a pas empêché de rêver grand.

Comme la plupart des gamins désireux d’exceller dans ce sport, il voulait jouer un jour en NBA.

Il lui a toutefois fallu quelques années pour que ses rêvés deviennent réalité.

Il avait 16 ans quand il a été repéré au cours d’un tournoi au Yémen par Mario Palma, ancien entraineur de l’Angola et de la Jordanie.

Le congolais évolue d’abord en troisième, puis en première division espagnole.

Bismack Biyombo rejoint par la suite la NBA et après avoir joué pour les Charlotte et signe en 2015 un contrat avec les Toronto Raptors.

” A l’aise à Toronto comme dans les Airs “

” Mon adaptation se passe très bien ” nous confie Bismack Biyombo, qui rappelle que l’ambition de son équipe est de gagner la NBA.

L’équipe de Tonronto est actuellement deuxième de la conférence Est.

L’équipe est en train de bien jouer, les choses marchent bien pour moi-même et pour l’équipe et nous avons des joueurs talentueux pour y arriver » se réjouit Bismack Biyombo.

” Profiter seul de sa réussite est un échec “

Malgré son jeune âge, 23ans, le basketteur pense redonner aux autres ce que le basket lui a donné.

Le pivot des Toronto Raptors estime que les africains qui réussissent à atteindre un niveau aussi élevé doivent aussi s’impliquer dans le développement du basket sur le continent.

Il aime reprendre une phrase d’un de ses ” aînés “.

” Si les gens disent que vous êtes le seul de votre pays à avoir réussi et si vous n’aidez pas d’autres personnes à atteindre votre niveau au plus, c’est un échec. ”

Pour Bismack Biyombo, d’autres basketteurs africains qui ont réussi dans la NBA doivent aider les autres surtout les jeunes sur le continent à développer leur talents et à atteindre eux aussi le haut niveau.

“Les jeunes sont fatigués des promesses, il faut des actions concrètes afin de permettre à l’Afrique d’aller de l’avant ” , a martelé le Luchois.

Depuis l’année dernière, le pivot des Toronto Raptors organise des camps d’entraînement regroupant des jeunes de Kinshasa, Lubumbashi, Goma, trois villes de la RDC (son pays d’origine).

Il explique, entre autres, que le choix de Goma est de donner une image positive de cette région différente de celle projetée tout le temps par les media.

L’objectif, selon le basketteur congolais est d’entraîner ces jeunes et de leur offrir des équipements.

En effet, l’est de la République démocratique du Congo (RDC) a été touché par des conflits armés et des rebellions.

Bismack Biyombo se rappelle “quand j’ai commencé par jouer, je ne pouvais pas m’acheter de chaussures neuves “.

Pour lui c’est important d’inspirer et de donner un meilleur avenir à ces jeunes, qui pour certains, sont des enfants de la rue.

(BBC)