Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Rapprochement Kabila-CNDP : Et N’kunda dans tout ça ?

Par Justin Daboné (L’Observateur Paalga)

« L’heure est grave et chacun de nous est, en conséquence, interpellé ». Un appel, qui veut tout dire, de Joseph Kabila, le président de la République démocratique du Congo. C’était en 2008 lors d’un message qu’il avait adressé au peuple congolais de soutenir l’armée régulière contre ceux qui convoitent les richesses de son pays.

Parmi ceux que Kabila vise, il y a surtout les rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), qui étaient commandés par le général dissident Laurent Nkunda. Aujourd’hui, un miracle vient de se produire dans ce pays en proie aux déchirements politiques :

’est un soutien de poids d’un ex-ennemi qui a livré une bataille farouche contre le régime en place que celui-ci vient de recevoir, celui de l’ex-mouvement rebelle qui, peut-être fatigué de vivre comme des mangoustes dans les forêts congolaises, a décidé de déposer les armes.

Le week-end dernier, il a créé la surprise en se ralliant à la majorité présidentielle (MP). L’acte d’adhésion a été signé à Kinshasa par le pasteur Jean-Marie Runica, le chargé des relations extérieures de l’ancienne rébellion du Nord-Kivu. Selon celui-ci, son mouvement a pris la décision de regarder dans la même direction que Joseph Kabila.

Tenez-vous bien, le CNDP va même plus loin et annonce sans se gêner qu’il est devenu un parti politique ; en somme, l’ex-rébellion entend se tracer une nouvelle voie au lieu de s’éterniser dans le maquis, où on n’a pas certaines commodités.

A Kinshasa, comme partout ailleurs, quand on est un homme politique, on est bien vu et a les avantages dus à votre rang. Par contre, dans le maquis, il y a des choses qui vous manquent et vous ne dormez que d’un œil, les pillages et les viols font partie de votre univers et vous vivez en marge de la société.

Dans la vie, il arrive qu’à un moment on songe avec regret au passé. Le cours irrémissible des événements vous change. C’est ce qui arrive au CNDP qui a compris que le pouvoir se conquiert par les urnes. Mais pour le moment, son ambition n’est pas de gouverner la nation.

Il sait que le peuple congolais n’a pas encore oublié ses exactions et les sévices, attestés par de nombreux témoins. Un long passé de souffrances reste vivace dans les mémoires. Avec l’élection présidentielle qui se profile à l’horizon, ce n’est pas sûr que le destin l’aide à gérer les affaires de l’Etat.

Alors, l’ex-mouvement rebelle n’a pas trouvé mieux que de soutenir l’actuel maître de Kinshasa. Coordonnateur du bureau de liaison du CNDP dans la capitale, il explique cette union par la volonté de son mouvement d’aller vers la paix pour cheminer ensemble, consolider la paix et rebâtir le pays.

Selon lui, hier, ils étaient des belligérants, ils se battaient et se lacéraient. C’est donc un signe de réconciliation et aussi un message fort pour montrer aux Congolais qu’il n’y a pas un agenda caché.

« Le pouvoir de Kinshasa va bientôt reconnaître les grades des membres de son ancienne branche armée qui ont intégré les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), ajoute Jean-Marie Runica.

Un rapprochement avec Kabila au moment où l’ex- patron du CNDP croupi toujours en prison à Kigali. Son ancien allié, Paul Kagamé, a-t-il joué un rôle pour que les insurgés s’allient à Kabila ? Et Nkunda dans tout ça ? Ses frères d’armes qui ont fait volte-face vont-ils demander avec le temps son élargissement ?

Autant de questions qui restent sans réponses et en attendant que les choses s’éclaircissent d’elles-mêmes, au palais de la Nation, où il réside depuis 2001, il est certain que Kabila se frotte les mains et peut-être même que ses nuits ne sont plus agitées.

Avant Runica, plusieurs autres partis ont rejoint la majorité ces derniers jours. Quand on sait que l’opposant historique, Etienne Tshisekedi, n’a pas caché son intention de briguer la magistrature suprême, il n’y a pas meilleur cadeau de noël que ce ralliement.

Justin Daboné

 © Copyright L’Observateur Paalga