Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

RDC: Rutshuru aux mains des rebelles

Par BBC

Les combats entre l’armée et les rebelles ont poussé des milliers de personnes à prendre la fuite.

-Des rebelles se sont emparés dimanche à la mi-journée de Rutshuru, une localité dans la province du Nord-Kivu dans l’est de la république démocratique du Congo, d’où les forces armées congolaises s’étaient retirées.

Vendredi dans la nuit des habitants, entendant des tirs, signes de l’avance des rebelles, avaient commencé de fuir.

Leur crainte s’est avivée quand les Nations-Unies et les Agences non gouvernementales (ONG) ont évacué leurs personnels.

Jeudi un casque bleu indien avait été tué dans la nuit de jeudi, lors de la prise de Bunagana où transitent les minerais.

Par téléphone à l’agence Reuters, le colonel Vianney Kazamara, l’un des commandants des rebelles du M23, a confirmé la prise de Rutshuru, située sur la route principale qui part de Goma vers le nord de la province.

“Nous lançons un appel à la communauté internationale, pour qu’elle protège les civils qui ont fui et vivent dans la terreur”, a déclaré Omar Kavota, cité par l’agence AP.

Des dizaines de milliers d’habitants, en majorité des femmes et des enfants ont été jetés sur les routes et les chemins.

La MONUSCO, la mission des Nations-Unies au Congo, affirme que les rebelles du M23 sont commandés par le général Bosco Ntaganda, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt émis par la Cour pénale internationale et qu’il est soutenu par le Rwanda.

Les autorités de Kigali ont toujours démenti.

Les rebelles qui ont fait défection, se sont regroupés dans le M23, une référence à l’accord du 23 mars 2009, que les rebelles d’alors avaient signé avec le gouvernement congolais et qui prévoyait leur intégration au sein des FARDC.

Ils s’étaient d’abord concentrés dans les conteforts le long de la frontière avec le Rwanda.

En début de semaine, ils se sont emparés de Jambo, coupant l’accès à Bunagana, localité d’où l’on passe au Rwanda et en Uganda.