Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

RDC:La délicate visite de Ban Ki-moon en République démocratique du Congo

BAN-RDC-Ce mercredi 22 mai, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon est en visite officielle en République démocratique du Congo. L’étape la plus délicate de sa visite se passera à Goma, dans l’est du pays, où de violents combats opposent depuis 48 heures l’armée congolaise et la rébellion du M23. M. Ban Ki-moon est accompagné par le président de
la Banque Mondiale, Jim Yong Kim, par Mary Robinson, envoyée spéciale des Nations unies dans les Grands lacs et par Hervé Ladsous, chargé des opérations de maintien de la paix à l’ONU.

Un grand panneau publicitaire en ville accueille le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et son compatriote coréen, président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim : « Merci pour ce que les Nations unies font pour la paix, merci pour ce que la Banque mondiale fait pour le développement », est-il écrit sur ce panneau.

Un dispositif de sécurité imposant a été mis en place autour du nouvel hôtel du Fleuve où Ban Ki-moon et le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim également coréen, la garde présidentielle congolaise, et la garde de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco). Clin d’œil à la politique du genre pratiquée aux Nations unies des jeunes femmes casques bleus armées de fusils américains M16 sont positionnées devant l’hôtel.

Rencontre avec le président Kabila

Cet après-midi, le secrétaire général des Nations unies rencontre le président Kabila, puis le Premier ministre, puis les parlementaires. Il a également au programme une rencontre avec la grande famille onusienne qui est vraiment une famille nombreuse puisque ici les grandes agences des Nations unies sont présentes à Kinshasa qu’il s’agisse des humanitaires ou des agences de développement, et bien sûr la Monusco, la force de paix des Nations unies.

Ban Ki-moon se rendra demain matin à Goma où il y avait encore des tirs ce mercredi matin. Ensuite il continuera vers Kigali alors que justement les accusations contre le Rwanda se font de plus en plus insistantes par la société civile du Nord-Kivu. Elle dénonce encore ce matin l’intervention de militaires rwandais au côté du M23 alors que la Monusco, elle, ne les voit pas. Ban Ki-moon sera nécessairement interrogé là-dessus.

RFI

Tags: