Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

RDC:Une aile du PPRD/France qualifie la nomination de Colette Tshomba de tribaliste et juge son bilan « négatif, nul »

Source:Afriqu’Echos Magazine

Colette-Tshomba

Colette-Tshomba

Colette Tshomba, la vice-ministre des Congolais de l’étrangerÀ la suite d’un article que nous avions publié sur une université d’été organisée par le PPRD/France, nous avons reçu un démenti d’un groupe de membres de ce parti qui affirme constituer le véritable et légitime bureau. Dans le courrier qu’ils nous ont adressé, ils s’en prennent aussi bien à leurs « prédécesseurs » qu’aux instances nationales de leur parti qu’ils accusent d’avoir nommé la vice-ministre des Congolais de l’étranger Colette Tshomba « pour des raisons tribales » et qualifient son bilan de « négatif, nul ». Nous vous proposons de lire l’intégralité de leur démenti ainsi que la note de la rédaction (ndrl) qui le suit.

Chers compatriotes

Nous avions pris connaissance de votre article : RDC : Bataille des chiffonniers au PPRD/France, en sus les 200.000 dollars de la discorde En qualité de journaliste, vous avez le devoir de vérifier vos sources et (de) ne pas verser dans la polémique. Il y a des informations qui vous ont échappé et nous nous faisons le devoir ici de vous les apporter.

Le camarade Nzamba fut Président du PPRD FRANCE. Il n’a jamais présenté de Bilan. De même en est-il du camarade Kongolo. Nous l’avions invité à convoquer une A.G (Assemblée générale ndlr. ) compte tenu de l’inactivité flagrante du PPRD France. Face au silence assourdissant de notre camarade Président, nous avons constaté sa démission et la vacance du pouvoir, d’où la mise en place d’une commission ad hoc sous la direction du doyen Franklin Wanketa.

Cette date largement (ayant été) dépassée, deux semaines plus tard, une AG a été organisée à Paris afin de constater la démission du camarade Bebe Kongolo en qualité de Président, la vacance du pouvoir et de désigner ensuite son remplaçant. Cette AG A eu lieu le 28 février 2009 à Paris.

Plutôt que d’avaliser la décision de la base, le camarade Marcel Tshibuyi, Secrétaire national en charge du PPRD extérieur à la direction du parti à Kinshasa, a continué à soutenir Bebe Kongolo pour des raisons que vous devinerez. Mieux, il a pratiqué la rétention d’information en n’apportant pas au S. Boshab la version relative à la réalité des faits. Mieux, ils veulent nous faire passer pour des “rebelles”.

Nous vous informons, chers compatriotes, que nous sommes des membres actifs du PPRD qui refusent la pensée unique au sein de notre parti. Nous refusons également que l’image du PPRD soit ternie. Vous avez, en qualité de journaliste, le devoir d’apporter la bonne information. Une information vraie, véridique.

Voyez-vous, il n’y a jamais eu de 20’0000 dollars débloqués par le PPRD pour la pseudo université que nous dénonçons. Il ne s’agissait que d’une stratégie pour appâter les compatriotes. Évidemment, certains se sont déplacés, n’ayant pas vu d’enveloppes distribuées, la deuxième journée, la salle s’est quasiment vidée ! De plus, aucun cadre du PPRD de la direction de notre parti ne s’est déplacé (en provenance) de Kinshasa. Les “organisateurs”, Nzamba et Kongolo avaient annoncé avec triomphalisme la venue du SG Boshab, de Okitundu, Tshibuyi. Personne n’est venu !!! C’est là un désaveu ! Vérifiez, c’est votre devoir de journaliste.

Lors de notre récente réunion du Bureau Exécutif, nous avons abordé un point évoqué dans votre article, à savoir que notre Président PPRD FRANCE voulait la place de Tshomba. Que le procédé aurait fait sourire…Bref, vous savez que le Président Joseph KABILA a personnellement estimé qu’il ne lui faut pas beaucoup de conseillers pour changer les choses dans notre pays, c’est dire qu’il y en a qui ne font pas leur travail. Des “conseillers” avaient fait blocage. L’engouement suscité par la probable nomination du Professeur John Francis Mbala n’est pas éteint puisque, à nouveau, certains s’organisent et nous soutenons qu’il soit demain au gouvernement. Vous avez écrit : “Cela est peut-être vrai, mais le procédé avait fait sourire, révélé un appétit glouton et surtout un manque d’élégance envers la camarade Colette Tshomba titulaire du portefeuille.” Nous apportons (portons ndlr) à votre connaissance (le fait ) que notre Président PPRD FRANCE est celui qui a conçu le projet de création de cette structure pour la diaspora. Il avait plutôt proposé un Ministère des Congolais de l’Étranger et de l’Intégration Régionale ( MCEIR). Vous êtes journalistes, vérifiez donc vos sources. Ce n’est donc pas un apétit glouton, la logique voulait qu’il dirige ce ministère. Pour des raisons que vous devinerez Colette Tshomba a été désignée. Mieux pour des raisons politiciennes voire tribales, elle a été reconduite. Aujourd’hui le résultat est là ! négatif, nul… Alors quelle élégance faut-il brandir ? Au sein même du gouvernement, certains ne sont plus tendres à son égard.

Nous, Membres du Bureau Exécutif du PPRD FRANCE soutenons le Président élu, John Francis Mbala. Nous estimons qu’il est beaucoup plus méritant que les camarades Nzamba et Kongolo. Nous vous invitons à vous renseigner sur les capacités de celui-ci sinon (sur) son bilan. Nous faisons du temps notre allié et nous triompherons.

Salutations patriotiques

Paris, Samedi 5 mars 2009

Secrétariat Bureau Éxcutif PPRD France

PPRD FRANCE : John Francis MBALA (Président), Serge MUNGOMA Muyabi (Secrétaire général), Boniface KITAMBALA (Secrétaire général adjoint), Franklin WANKETA (Conseiller en charge des sciences et des nouvelles technologies de l’information), Baudouin WUNGA Lomami Omokoko (Conseiller en charge de la prospective, études et stratégie)

Note De La Rédaction (NDRL) :

Nous n’allons pas, bien entendu, nous immiscer dans le conflit interne du PPRD/France afin de départager les deux ailes concurrentes. Cependant, sur l’affaire des milliers de dollars qui devaient venir de Kinshasa, nous maintenons cette information et pensons même que sa révélation aurait dissuadé certains cadres nationaux de faire le déplacement de Paris. Pas étonnant même que l’un des cadres venus de Kinshasa n’ait jamais quitté son hôtel pour participer à cette université d’été.

De ce démenti, nous retenons, cependant, des éléments très intéressants qui suivent :

•Les auteurs du démenti considèrent que les militants du PPRD/Europe sont des personnes très intéressées qui ne sont pas revenues le deuxième jour parce que les milliers de dollars de Kinshasa n’étaient pas là. Au PPRD, les dollars passeraient ainsi avant les convictions, avant la réflexion.

•Joseph Kabila a nommé Colette Tshomba vice-ministre des Congolais de l’étranger « pour des raisons politiciennes voire tribales ». Le bilan de cette dernière est ainsi qualifié de « négatif et nul ». Sans commentaire.

À part cela, nous ne dénions nullement au professeur Francis Mbala ni des compétences, ni la légitimité de convoiter le poste du « ministre des Congolais de l’étranger et de l’intégration régionale ». Bon, cela n’empêche pas d’observer une relative élégance vis-à-vis de Coco Tshomba même si son colloque des Congolais de l’étranger s’était transformé en financement des vacances au pays des proches et que des membres de son cabinet avaient alors transformé le cabinet en agence de voyages vendant billet + séjour à mille dollars.

Bon pugilat au sein du PPRD.