Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Revue des quotidiens belges avec Nicolas Vandenschrick

Il est temps de se pencher sur la presse du jour. L’actualité ce matin, est orienté vers… le FOOTBALL.

Une demi-finale HISTORIQUE. pour la Dernière Heure. qui promet une finale – INEDITE, pour le Soir. Jamais ; ni l’Espagne, ni les Pays-Bas n’ont obtenu le Sacre suprême. Les 2 formations sont aux portes de l’Histoire… et en attendant, à la Une déjà de bons nombres de vos journaux.

Mais l’actualité politique prend aussi la forme d’un match de FOOT.
Le Soir, comme en foot, annonce Bart De Wever, en FINALE. Va-t-il à la victoire ou à la Défaite ? Celui qui s’est tu pendant 3 semaines, aura-t-il encore quelque chose à dire au Roi ? Le Standaard s’en inquiète.
Adepte du football Totale – tactique qui consiste à constament changer son jeu, Bart De Wever a mené campagne à l’attaque. Exaltation de la Nation flamande, dénigrement de la Wallonie, de Bruxelles ou de la périphérie… Et puis, une fois la victoire électorale engrangé… Repli en défense, l’inforamteur quitte le maillot jaune et noir et enfile sa vareuse de Diable Rouge pour tenter de passer le témoin à un formateur.

Di Rupo – lui – ne devrait pas entrer directement dans son costume de formateur. Pour la libre, Le président du PS estime que les conditions ne sont pas encore réunis pour entrer en scène. Au foot, on dit, MONTER au jeu.
Le Standaard encore, au moment de livrer cette finale, PS et N’Va s’achète un peu de temps additionnelle, quelques jours de négocations supplémentaires pour arriver au but !

Pendant ce temps, un autre combat se livre. Au sein du MR. La Libre d’ailleurs caricature Didier Reynders avec un fameux cocard à l’oeil. Un Oeil au beurre noir qui vire ici au BLEU.
Combat de coq entre libéraux. pour la Dernière Heure, Combat De boxe, plutôt, dans Le Soir. Où David Coppi voit les bleus dans les cordes. N’étant plus d’accord sur grand chose. Exemple, la désignation des sénateurs de Communautés…
plus d’accord non plus entr’eux…
Il suffit de lire l’interview d’Olivier Maingain ( dans la Libre ou Le Soir ) : Gérard Deprez est une Sangsue au sein du MR. Comme un dresseur de serpent, il a aveuglé quelques libéraux. Il est en train d’affaiblir le MR de l’intérieur.
On les voit Nathalie, les vestiaires de la politique ne valent pas beaucoup mieux que ceux des équipes de foot.

Allez, on passe sur un autre terrain. La Belgique est maintenant à la présidence de l’Union. C’est donc Yves Leterme qui défend nos couleurs.

Leterme façe aux députés européens. L’un d’entr’eux lance : Ici, il n’y a pas d’hymne à connaître.
C’est un dessin de presse, bien sûr. mais La présidence belge est bien accueillie; note le Soir.
Pas de crocs en jambe, constate donc l’Echo. La Dernière Heure résume : les 3 priorités se nomeront croissance/emploi, économie verte et écologie et enfin, sécurité et liberté. Simple et efficace. Un parlementaire constate même : on évite le piège du catalogue de priorité de ceux qui veulent refaire toute l’Europe en 6 mois.

A peine un brin d’ironie de la part d’un Yves Leterme, très optimiste :
“l’avantage de la situation politique belge, c’est que le gouvernement est en affaire courante. Il peut donc se consacrer quasiment à temps plein à la présidence européenne.”

La Reine Paola a reçu des diamants congolais. Ce matin, ce cadeau de Joseph Kabila semble poser problème.

Et oui. C’est la UNE du SOIR.
Il est des cadeaux dont on se passerait bien.
Une parrure de diamant, Un collier, des boucles d’oreilles et un bracelet… Bref, les Joyaux de la Couronne. Un cadeau improntu mû – on s’en doute – par les meilleurs sentiments. Mais un cadeau fort encombrant pour la Reine, Lourd à porter car Le Palais ne peut indiquer ni leur valeur ni leur origine. La Belgique est tout de même en première ligne dans la lutte contre les diamants du sang…

La parade à cette parrure, c’est de confier l’ensemble à la Donation Royale. Ils appartiendront donc à l’Etat Belge. Mais la famille royale pourra en disposer… Un bon moyen en temps de crise budgétaire de réduire un p’tit peu le solde net à financer… On constatera qu’il y a un peu moins d’un siècle, c’est en partie pour préserver le Congo que Léopold II avait crée cette fameuse donation… Et ça, ce n’est plus du football totale, c’est simplement reprendre un geste qu’on a répéter à l’entrainement : On botter en touche !