Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Signature de  paix entre le gouvernement de la RDC et le groupe armé FRPI à Gety

Gety, 28 février 2020 (ACP)

La cérémonie de la signature de paix entre le gouvernement de la RDC et le groupe armé de la Force de Résistance Patriotique de l’Ituri (FRPI) est intervenue àGety, Chef-lieu de la Chefferie des  Walendu-Bindi au sud d’Irumu.

Ladite cérémonie s’est déroulée au stade de la place, présidée par le Vice-premier ministre et Ministre de l’Intérieur et Ancien combattants, Ngoy MUKENA, du Gouverneur de l’Ituri, Jean BamanisaSaïdi, du Coordonnateur national du STAREC, MONUSCO ainsi que des Officiers  supérieurs et généraux en  provenance de Kinshasa.

Plusieurs personnalités dont le Chef de la Chefferie des Walendu/Bindiaccompagné de la population ont été les temoinsprivilégiés de cet évènement.

La cérémonie a débuté par une prièreœcuméniqueprononcée respectivement par le pasteur James Byensi de la CECA 20, du curé de la paroisse catholique Sainte Famille et du pasteur Jacques de l’Eglise Anglicane.

Les messages de paix ont été tour à tour prononcésrespectivement par Madame l’A.T. d’Irumu, Rachel ADROMA qui s’est réjouie de l’implication du gouvernement de la RDC et provincial,  des FARDC, des  leaders de la communauté et de l’Etat-major de la FRPI qui a répondu favorablement à l’appel pour finaliser cet accord de paix.

Elle a émis le souhait pour que le gouvernement puisse poursuivre le même processus avec d’autres groupes armés de Djugu et de Mambasa. A l’égard de la FRPI, il leur a été demandé de servir de bon exemple pour que les autres miliciens qui trainent encore le pas d’adhérer à cet accord de paix a-t-elle déclaré.

Le Chef de la Chefferie de Walendu/Bindi, PEKE KALIAKIA a exprimé sa grande satisfaction pour assister au processus pour pacifier son entité qui a subi des affres de guerre depuis 20 ans qui ont endeuillé sa Chefferie.

Dans son intervention, le Coordonnateur national  du STAREC a indiqué que cette journée est historique parce qu’elle consacre l’achèvement du processus de paix dont l’objectif est de stabiliser le sud d’Irumu.

De son côté, la Cheffe de la MONUSCO en Ituri, a dit que ce processus constitue la base de la démobilisationet de réinsertion sociale au sud d’Irumu pour une stabilité durable.

Pour l’Honorable Wilson Adirodu, cet accord va déclencher plusieurs autres accords au cas où celui-ci sera mis en application, car a-t-il ajouté, la phase la plus difficile de cet accord c’est le DDR.

L’Autorité provinciale Jean BamanisaSaïdi qui a appelé la FRPI au strict respect de l’accord de paix a déclaré que le plus important ici c’est l’avenir pour stabiliser notre province enfin d’entamer le développement de cette dernière qui nous permettra l’exploitation de nos richesses et la réhabilitation des infrastructures routières.

A la FRPI, Jean BamanisaSaïdi a conseillé ce groupe armé de ne plus retomber dans les mêmes erreurs, car a-t-il martelé, l’autorité de l’Etat doit êtrerétablie.

Le Ministre de la Défense pour sa part, a promis aux jeunesqui aspirent à servir le pays sous le drapeau, que le gouvernement de la République a une vision, notamment celle de créer de centres de formation militaires a travers le pays dont l’Ituri, du fait que les centres de Kitona et de Kamina étantéloignés.

Enfin le Vice premier Ministre et ministre de l’Intérieur Gilbert KAKONDE, a fait savoir que cet accord conclu ce jour, c’est le retour de l’enfant prodigue dans la famille qu’est la FRPI, tout en louant la détermination du Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi  pour que la paix revienne en vue de permettre le développementintégral de la RDC.

MUHEMEDI KONGOLO.