Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Sommet USA-Afrique – Joseph Kabila face à Barak Obama au mois d’aout

kabila-kerry*Une rencontre au sommet est annoncée aux Etats-Unis d’Amérique. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement africains se réuniront du mardi 5 au mercredi 6 août prochain autour du Président Barak Obama à Washington DC. La question qui se pose est : « Pourquoi un sommet pour rassembler les pays africains dont la plupart préparent les échéances électorales ? Quelle est la finalité de ce rendez-vous?» A décrypter l’interview du Directeur Afrique du NDI sur la rfi, l’on croit savoir que les droits de l’Homme, la démocratie, le respect de mandat ainsi que le développement seront abordés au cours de cette table ronde.

Un sommet dans une Afrique qui n’a pas exorcisé ses vieux démons : Déchirement, les Droits de l’homme, modification de la Constitution sont là, au bas mot, les maux qui rongent la société africaine. C’est Christofer Fomunyoh, Directeur Afrique du NDI, National Democratic Institute qui a annoncé, sur les antennes de la Radio France Internationale, la nouvelle de la tenue de ce sommet aux pays de l’oncle Sam.

Dans le contenu de son interview, la situation de la République Démocratique a été abordée, précisément, sur la visite à Kinshasa de John Kerry, Secrétaire d’Etat américain. Par rapport à la politique des Usa envers la RD Congo, Christofer a déclaré : «la position des Usa reste la même, il vous souviendra que lors de son passage à Kinshasa, le Secrétaire d’Etat américain John Kerry était clair en ce qui concerne le processus démocratique en RDC ». Ses propos résonnent encore dans les oreilles des Congolais. Il avait déclaré que le Président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila, doit respecter la Constitution de son pays qui lui interdit de briguer un second mandat en 2016. John Kerry n’avait non plus caché son appréciation quant aux efforts que Joseph Kabila a fournis pendant son mandat pour la stabilité, au plan sécuritaire, de la RDC. Voilà pourquoi il avait déclaré : « Joseph Kabila est un homme jeune qui peut encore contribuer à son pays». Poursuivant, il avait, par rapport au cycle électoral en cours, insisté sur des élections libres, équitables et transparentes dans les délais et dans le respect de la Constitution congolaise actuelle ».

Tout compte fait, le Chefs d’Etat et de gouvernement seront invités d’écouter la redéfinition de leur coopération avec les Usa. L’idée est toujours la même, les Usa veulent montrer comment faire pour augmenter les flux d’échanges dans tous les domaines.

Voilà qui justifie l’annonce de Christofer Fomunyoh sur l’invitation que le Congrès Americain envisage de lancer aux personnalités de la société civile africaine parmi lesquelles Koffi Anan, Desmond Tutu, pour débattre spécifiquement de la question de droits de l’Homme et de la démocratie.

En tout état de cause, le sommet USA- Afrique du mois d’aout 2014 a pour ambition de booster l’Afrique en lui indiquant la marche à suivre tout en parlant de partenariat.

La Prospérité

Tags: