Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

UDPS: Révision du fichier électoral enrôlement officiel de l’UDPS

Par Le Potentiel

E.tshistshi-caricature1La direction politique de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), avec, en tête, le secrétaire permanent, François-Xavier Beltchika Kalubye, s’est fait enrôler officiellement dans les centres d’inscription de la Commission électorale indépendante (CEI), installés au sein de l’école catholique Sainte Famille de Righini, dans la commune de Lemba à Kinshasa.

Marquée par une longue marche des combattantes et combattants habillés aux couleurs du parti, la cérémonie a été soutenue par la présence de nombreuses fédérations de la capitale, scandant le slogan, «l’UDPS s’est enrôlée».

Une conférence de presse a été tenue, aussitôt l’enrôlement fini, au siège du parti à Righini. L’UDPS éprouve, selon François-Xavier Beltchika, les sentiments d’une grande satisfaction du fait de son enrôlement, consécutif à la révision du fichier électoral. Un préalable important dans l’organisation des élections urbaines, municipales et locales, a déclaré à la presse le secrétaire permanent de l’UDPS. Il s’agit là de la mise en œuvre d’une des recommandations du premier congrès tenu à Kinshasa du 15 au 21 avril dernier invitant les combattantes et combattants à s’enrôler en vue de participer massivement aux élections locales, municipales en perspective, a-t-il annoncé. M. Beltchika a profité de l’opportunité pour confirmer à l’opinion, tant nationale qu’internationale, l’engagement indubitable de l’UDPS au processus électoral, en participant massivement aux élections locales qui constituent, a-t-il dit, la dernière étape de la transition débutée en 2005 avec l’identification et l’enrôlement pour les élections, conformément à l’Accord global et inclusif de Sun City (Afrique du Sud) de 2002.

Le secrétaire permanent de l’UDPS a également révélé à la presse les anomalies administratives constatées par ce parti, notamment la mise en souffrance, par le notaire de la ville de Kinshasa, du dossier relatif à la légalisation par ce dernier des témoins et observateurs du parti cher à Etienne Tshisekedi. Cela à cause d’une opposition initiée par un individu dont le nom n’a pas été révélé et qui, selon Beltchika, a été exclu du parti par le congrès. Il s’agit d’une manœuvre dilatoire, conclut-il, tendant à restreindre le nombre d’électeurs au préjudice de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).