Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Une Rwandaise condamnée aux Etats-Unis

Installée aux Etats-Unis depuis 1998, Beatrice Munyenyezi était selon les témoins de son procès, l’une des responsables d’un barrage routier de Butare, ville du sud du Rwanda, dressé pour intercepter et tuer les victimes du génocide.

Agée de 43 ans, elle a été inculpée en juin 2010 par un jury fédéral du New Hampshire et a été reconnue coupable au printemps dernier.

A sa sortie de prison, Munyenyezi sera renvoyée vers le Rwanda où elle pourrait être inculpée de génocide.

800 000 personnes ont été tuées durant le génocide de 1994, la plupart de l’ethnie tutsie.

beatriceSelon un communiqué du procureur, elle faisait partie du Mouvement républicain national pour la démocratie et le développement, le parti au pouvoir durant le génocide et du “mouvement de jeunesse” des Interahamwe.

Alors que le génocide prenait fin en juin 1994, elle s’est enfuie au Kenya, où elle a donné naissance à des jumeaux, et d’où elle a fait une demande de statut de refugié aux Etats-Unis.

Assistée d’organisations humanitaires, elle s’est ensuite installée dans l’Etat américain du New Hampshire, où elle a fait des études universitaires et a obtenu un emploi.

Son mari, Arsene Shalom Ntahobali, et sa mère ont tous deux été condamnés à la prison à vie au Rwanda pour avoir participé au génocide.

Munyenyezi est la première personne impliquée dans le génocide rwandais à être inculpée aux Etats-Unis.

En écoutant l’annonce lundi de sa condamnation à la peine maximale, Munyenyezi a fondu en larmes.

Ses avocats comptent faire appel du jugement.

“Elle n’était pas une simple spectatrice, a souligné le juge Stephen McAuliffe en prononçant sa condamnation. L’accusée a personnellement participé aux meurtres d’hommes, femmes et enfants, simplement parce qu’ils étaient appelés Tutsis».

bbc

Tags: