Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

USA : quand Colin Powell contredit Barack Obama

Source: Linternationalmagazine

Obama Powell Call To ServiceAlors que Barack Obama avait estimé que le policier blanc qui a arrêté un professeur noir à son domicile avait agit stupidement, suscitant une levée de bouclier des syndicats de police, Colin Powell lui, a estimé que le professeur noir de Harvard en avait peut-être fait un peu trop.

L’ancien secrétaire d’Etat Colin Powell, une des personnalités noires les plus estimées des Etats-Unis est revenu sur l’affaire du professeur de Harvard Henry Louis Gates interpellé par la police à son domicile et estimé que ce dernier en avait peut-être fait un peu trop.

L’incident a suscité un débat national, et l’ancien chef d’Etat major s’est montré relativement critique. Pour lui, la conduite de Henry Louis Gates vis-à-vis du policier Crowley n’a rien arrangé.

Barack Obama avait estimé que le policier blanc avait agi stupidement, suscitant une levée de bouclier des syndicats de police. Un commentateur de Fox TV, Glenn Beck, a traité Barack Obama de raciste à ce propos, estimant qu’il a “une haine profonde des Blancs et de leur culture”.

Éminent universitaire, ami d’Obama et classé en 1997 parmi les 25 Américains les plus influents par le Time, Henry Louis Gates a été arrêté jeudi dernier alors qu’il tentait d’entrer à son domicile, dont la serrure était grippée. La police est intervenue après un appel d’une femme ayant vu un noir essayer de forcer une porte et a expliqué que Gates avait été arrêté en raison de son emportement et de son manque de coopération.

“Gates aurait pu attendre un peu, sortir de chez lui, discuter avec le policier, et les choses en seraient restées là” a estimé Colin Powell. “Je pense qu’il aurait du réfléchir en se demandant si cela valait la peine d’en faire autant”.