Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Appel à la Résiliation de l’Accord AMP-PALU pour sauver la République Démocratique du Congo-2

LA RESPONSABILITE DU PPRD,DU PALU ET DE L’UDPS

Le PPRD est le sanctuaire ,le chef d’orchestre de tous les malheurs abattus aujourd’hui sur le peuple congolais ; il a abusé et manipulé l’opinion nationale dans l’organisation des élections de 2006, il a parachuté tous les ennemis du congo, étrangers et locaux, pour assurer en rdcongo un pouvoir d’imposture, un régime d’instabilité permanente et d’assujettissement de l’état congolais. Le PPRD est un parti qui a organisé les fraudes électorales, personnalisé et déstabilisé les institutions démocratiques. Le PPRD est responsable du bradage de la souveraineté nationale de la rdcongo, de la dérive dictatoriale, des conflits armés, des pillages des ressources naturelles, de la paupérisation macabre du peuple congolais. Le PPRD est responsable de l’usage abusif et de la manipulation de la constitution, du pouvoir d’état actuel , de l’insécurité généralisée, de destruction de l’outil de production , de la politisation de l’administration et de la force publique, du blocage de l’appareil de l’état caractérisé par l’incompétence notoire, la corruption et la légèreté dans la conception de la notion de l’ETAT. Le Pprd est accusé de haute trahison nationale, pour avoir présenté et soutenu en défaveur du peuple congolais, un candidat président aux origines ambigües, d’ avoir trompé le peuple et détourné l’espoir populaire, d’ avoir exploité à d’autres fins l’engagement et la détermination de notre peuple de participer aux élections générales de 2006 ; il a organisé des opérations criminelles contre la nation et le peuple congolais. Il a injecté des éléments nuisibles, inconnus, dangereux dans l’appareil de l’Etat et le mécanisme de fonctionnement des institutions. Il est responsable des massacres, de l’insécurité et de la faillite de l’Etat à ce jour.

Le PALU est complice, en partie, des responsabilités qui pèsent sur le PPRD ; en effet, le Palu a facilité le Pprd par le biais de l’Amp à accéder au pouvoir aux élections de 2006, plus particulièrement en contractant l’accord suicidaire pour le partage du pouvoir qui consistait à élever Kabila Kabange Joseph à la magistrature suprême(chef de l’état) pour le compte du PPRD et de prendre à son tour la direction du gouvernement(chef du gouvernement) pour le PALU. Le palu est responsable du pouvoir en place aujourd’hui en rdcongo, parallèlement il assume partiellement la responsabilité des malheurs du peuple congolais orchestrés et imposés par le PPRD. Cette complicité s’explique clairement du fait qu’il savait très bien ce qu’il faisait , avait été pleinement informé des enjeux politiques et des scenarios diplomatiques qui l’ont convaincu à accorder le cheque en blanc à Kabila Kabange Joseph, alors que, s’il avait désisté, la situation allait basculer autrement : l’on sait comment. Le palu est responsable des gouvernements amorphes et budgétivores qui se succèdent depuis les élections -mascarade de 2006, responsable de déséquilibre barémique des salaires, de délabrement avancé des infrastructures routières et financières. Le PALU est le principal responsable ou le seul responsable qui a porté le PPRD au pouvoir sinique en rdcongo. Le Palu se doit de reconnaître sa complicité dans l’organisation et l’exécution du crime contre la nation et le peuple congolais, soit implicitement, soit par ignorance.

L’UDPS assume la grande responsabilité d’irresponsabilité, face à un combat comploté contre notre peuple , un combat absurde qui consistait à manipuler le chef de l’opinion nationale congolaise, dans le but d’imposer un pouvoir d’imposture en rdcongo, sous couvert des «élections », l’udps a choisi de s’abstenir, sous prétexte que les dés étaient déjà jetés, alors qu’il fallait s’engager avec acharnement pour barrer la route aux ennemis du peuple congolais. L’Udps est accusé de non assistance à la nation et au peuple en danger. Elle pouvait bien intervenir et éviter le pire, empêcher l’exécution du plan criminel du Pprd. L’argument de l’abstention pouvait être valable, dans ce cas, l’UDPS pouvait bien s’impliquer dans le processus électorale, uniquement pour peser de son poids, si seulement elle y croyait, et empêcher la mascarade dans le rôle qui devrait lui revenir d’arbitrer les scenarios du 2eme tour. C’est là où tout allait se jouer, c’est là que toute la vérité allait jaillir sur les intentions et les mathématiques souterraines des élections de 2006. L’irresponsabilité constatée de l’udps est irréfutable devant cette situation, devant ce scenario politique de haut niveau qui a arbitré les élections de 2006 dans notre pays. Le désengagement de l’UDPS dans un scenario dont elle n’a pas correctement saisi la portée et l’importance de son implication, lui attribue une part de responsabilité décorée de faiblesse et de prétention. Quoique l’on dise, l’udps s’est abstenue, abandonnant ainsi le peuple congolais à son propre sort, à la merci du diable qui venait, décidé, de l’attaquer, un peuple sans moyens de défense ; car l’on dit que le peuple détient le pouvoir qu’il donne à qui il veut, mais ce même peuple décide par rapport aux directives et enseignements des leaders. Devant ce principe sacré, l’UDPS ne s’est guère manifestée, ni assumée. De ce fait, elle porte une part de responsabilité basée sur des justifiables injustifiables devant le peuple congolais, la responsabilité de non assistance au peuple en danger. La politique n’est pas le business pour que l’on attende obtenir des cadeaux, et surtout bien emballés. L’udps doit apprendre et s’adapter à se disputer le pouvoir, à s’engager dans la compétition des partis politiques, à admettre le principe de gagner ou de perdre, de respecter les idéaux et valeurs démocratiques, de s’adapter au temps ,à l’espace et aux événements, à prouver devant les grandes menaces et épreuves qu’elle est une arme redoutable du peuple congolais ; Avoir raison devant quelques analyses de ce genre, dans le cadre des élections de 2006, n’est pas un argument convainquant, ni une démonstration de prophétie ou de défense. Pour le peuple, l’essentiel n’est pas là, l’essentiel c’est plutôt de prévenir en agissant. Parce qu’en fin de compte les conséquences et les réactions du peuple à cette abstention, ce désengagement dit «boycott» sont dramatiques et impardonnables. L’Udps doit se passer du rôle de prophète pour celui de médecin.

C’est pourquoi, devant cette expérience malencontreuse, nous espérons que les deux grands partis historiques de lutte pour la démocratie et le changement en rdcongo, en l’occurrence l’UDPS et le PALU, sont appelés à prendre leurs responsabilités respectives et de remédier, ici et maintenant, à la situation tragique qui frappe le peuple congolais.

Honorables parlementaires

Nous avons identifié, tant soit peu,la nature de la tragédie quotidienne du peuple congolais, établi les responsabilités, peut-être artificielles mais dénoncées du peuple, pendant que vous vous contentez et vous battez pour votre bien- être personnel, pour vos salaires et émoluments au détriment du peuple, vous avez transformé le parlement en un marché monétaire ou plutôt à une bourse financière, pendant que votre peuple croupisse, pendant que nos militaires envoyés au front combattre Nkunda Laurent, sans équipement, sans salaire, sans assistance ni soutien de l’état, etc.… sont entrain d’être jugés et condamnés à la peine capitale, vous vous plaisez d’amnistier celui que vous et l’autorité suprême de l’état dénonciez hier de traitre et de rebelle à la solde de Kigali. Pouvez-vous dire et expliquer au peuple congolais ce qui a changé aujourd’hui ? Pouvez-vous expliquer pourquoi les fonctionnaires, les enseignants, les militaires, les policiers et les travailleurs ne sont pas payés, alors que vous touchez régulièrement vos indemnités et émoluments ? Pouvez-vous expliquer pourquoi les routes, les hôpitaux, les écoles, les camps militaires n’existent plus et ne se construisent plus? Pouvez-vous expliquer pourquoi vous êtes au parlement, pourquoi et pour qui vous élaborez et défendez des lois ? Pouvez-vous expliquer pourquoi Kabila Kabange Joseph a autorisé les forces armées de Kigali et Kampala génocidaires et dictatoriales d’entrer dans le territoire congolais sous prétexte des opérations conjointes non connues et non approuvées par le parlement ? Quel est votre vrai rôle ?

Honorables parlementaires

Le Comité de Solidarité pour la Paix et la Démocratie en Congo dénonce et condamne la culture et l’esprit de passivité et d’’indifférence qui vous anime. Nous vous convions de prendre et d’assumer vos responsabilités, chacun dans le cadre, soit de son parti, soit de sa circonscription. Nous estimons qu’il serait méchant et diabolique de se mettre en costume et se placer à la tribune «d’honneur», le 30 juin, dans n’importe quel coin de la république, trainer le peuple martyrisé, affamé, impayé, insécurisé, amaigri, abandonné, opprimé, dépourvu d’assistance et de protection de l’état, venir défiler devant vous sans que vous soyez gênés et interpellés devant son drame. Il faut être brigand ou colonisateur pour se contenter de cette publicité, de ces honneurs gratuits que vous ne méritez pas en réalité.

Voici les raisons et facteurs qui nous ont poussés à vous convier à résilier, avant qu’il ne soit tard, immédiatement, sans tarder, sans états d’âme l’accord AMP-PALU pour sauver le Congo et son peuple.

Nous vous remercions de votre attention et vous prions de croire à nos sentiments patriotiques.

Fait à Athènes, le 15 juin 2009

Michel Mutikila Kanama

Délégué général du CSPD