Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Après Kengo, Kashala et Andeka Djamba vont enrichir le programme de gouvernement de l’UDPS

Par Le Potentiel,
-Deux représentants des candidats présidentiables de l’Opposition, à savoir Oscar Kashala, Andeka Djamba, et les principaux leaders des regroupements politiques soutenant la candidature d’Etienne Tshisekedi à la présidentielle 2011 se sont vus remettre par l’UDPS le projet de programme alternatif de gouvernement pour enrichissement et intériorisation.

 La cérémonie a eu pour cadre la permanence nationale de l’UDPS à la 10ème rue Limete, hier vendredi 7 octobre 2011.

Selon le secrétaire général de l’UDPS, Me Jacquemain Shabani Lukoo, la remise aux leaders de l’Opposition dont les candidats présidentiables d’un exemplaire du projet de programme alternatif de gouvernement répond à la demande expresse du président national de l’UDPS, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, en tournée euro-américaine.

L’objectif est celui de faire parler d’une seule voix l’Opposition politique contre le candidat de la Majorité pour les élections présidentielles prévues en novembre prochain.

« Nous vous saurions gré de nous faire parvenir vos contributions et considérations dans les meilleurs délais », a dit Jacquemain Shabani à ses invités. Cette démarche menée à Kinshasa, fait suite à celle entreprise à Bruxelles par Etienne Tshisekedi qui a eu à rencontrer Léon Kengo wa Dondo, un autre candidat à la magistrature suprême. Ce dernier avait également reçu des mains du président national de l’UDPS un exemplaire du programme alternatif de gouvernement, qu’il se propose d’enrichir à son retour à Kinshasa.

SYNTHESE DU PROGRAMME

Le secrétaire général de l’UDPS, Jacquemain Shabani a présenté ce programme alternatif de gouvernement, inspiré dit-il, du projet actualisé de société de son parti tel qu’adopté par le premier congrès de l’UDPS sous la dénomination « le peuple d’abord ».

En volume de 53 pages sous forme de 174 propositions, le document dont il est question tourne autour de trois axes. Le premier concerne, la restauration de l’Etat de droit, qui passera selon ses rédacteurs, par la primauté de la règle du droit qui doit être affirmée dans la lettre que dans l’esprit et surtout dans les faits. Cette restauration, explique Jacquemain Shabani, va s’attarder sur une armée forte, crédible et républicaine, une police national et des services de renseignements au service de la sécurité du peuple, une administration au service de la cohésion nationale et du développement et la démocratie moderne et permanente dans le vécu quotidien du peuple.

Le deuxième axe concerne l’instauration de la bonne gouvernance visible par la lutte contre la corruption et les antivaleurs. « Elle sera caractérisée par l’émergence des responsables publics exemplaires prêts à rendre compte à tout moment, une réforme fiscale, financière et foncière passant par la sécurisation des recettes et des dépenses de l’Etat ainsi que de son patrimoine, un système judiciaire propice à l’assainissement du climat des affaires », a dit en substance le secrétaire général de l’UDPS.

Le troisième et dernier axe de ce projet de programme est relatif au redressement de l’économie en vue de la vraie finalité qui progrès social. Ce redressement a été expliqué par Jacquemain Shabani. Il va s’articuler sur une politique énergétique à la hauteur de la relance économique et du potentiel national, une desserte en eau pour tous les Congolais, des infrastructures adéquates de transport, une politique salariale à visage humain, une protection sociale et des politiques éducatives et sanitaires pour le renforcement du capital humain.

Pitshou Mulumba