Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

CANADA : PERCER SON PRÉSERVATIF POUR RENDRE SA FEMME ENCEINTE EST PASSIBLE DE PRISON.

condoms-C’est incroyable, c’est de la folie … Quand l’acte sexuel entre un mari et une femme peut causer de la prison, en effet, le plus haut tribunal du Canada a confirmé ainsi un jugement en première instance d’une affaire datant de 2006.

 Jaret Hutchinson, originaire de Nouvelle Écosse (côte atlantique), avait voulu consolider son couple en mettant sa conjointe enceinte. Comme il l’avait avoué ensuite à son amie, le jeune homme avait décidé de percer un préservatif pour le rendre perméable. La relation sexuelle qu’ils avaient eue avait aboutit à la grossesse de la jeune femme, dont l’identité a été cachée par la justice.

Après les aveux de son petit ami, la jeune femme avait décidé de procéder à un avortement et de lancer une procédure judiciaire. « Le sabotage du préservatif par l’accusé constitue une fraude », ont conclu à l’unanimité les sept juges de la « Cour suprême ».  « La plaignante n’avait pas consenti à de tels actes (copuler en vue de procréer, ndlr), et donc elle n’a pas donné son accord à l’activité sexuelle en question », poursuivent les magistrats, retenant la condamnation pour « agression sexuelle ».

En première instance, l’accusé avait été condamné à 18 mois de prison. La « Cour suprême » doit encore décider de la sentence définitive.

 

 

Cordialement,
La Direction du « RÉSEAU NERRATI-PRESS ».

Tags: