Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

CEEAC / Les Etats membres favorables au maintien d’une paix durable dans la sous-région

Par Gabonews

– Un séminaire axé sur le maintien durable de paix au sein des Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), notamment par le moyen de l’Information et de la Sensibilisation se tient depuis mardi à Libreville.Les assises de Libreville visent six (6) objectifs dont principalement, l’Information et la Sensibilisation sur la composante civile de la Force Multinationale des Etats de l’Afrique Centrale (FOMAC). Toute chose qui résulte de la volonté des dirigeants des Etats de la sous-région et des pays partenaires de voir le plus grand nombre cerné par le fonctionnement d’une composante civile, d’une mission de paix, ainsi que ses relations avec d’autres composantes qu’elles soient militaires ou de police.

Cette rencontre qui réunit tous les pays membre de la CEEAC et de nombreux experts et des partenaires au développement permettra à terme de procéder à une évaluation des mécanismes déjà mis en œuvre, à l’instar de l’exercice Kwanza au cours de l’année 2010. Elle devra également déboucher sur l’initiation et la pérennisation d’une mise en place des points focaux de la composante civile tout en déterminant leu rôle et leurs attributions au sein même des états membres.

Les axes prioritaires de formation du personnel civil de la FOMAC permettant une meilleure compréhension du fonctionnement d’une composante civile d’une mission de paix et de ses relations avec les autres composantes (militaire et police), en échangeant les leçons apprises, les meilleures pratiques et partenariats possibles avec d’autres acteurs des opérations de paix sont également envisagés au terme de cette rencontre.

Rappelons que la sous-région d’Afrique centrale souvent en proie à des crises, des tensions et des soubresauts récurrents, ses dirigeants, dans le souci d’y remédier, ont pris la mesure en dotant la sous-région d’instruments à même d’endiguer le spectre de la belligérance tant à travers l’alerte, avec le mécanisme rapide de l’Afrique Centrale (MARAC), qu’à travers l’interposition avec la Force Multinationale de l’Afrique Centrale (FOMAC) et le Conseil de paix et de Sécurité de l’Afrique Centrale (COPAX), qui sont autant de mécanismes mettant en exergue leur volonté commune d’asseoir durablement la paix en Afrique Centrale.

GN/MM/DCD/11

© Copyright Gabonews