Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Interdiction de fonctionnement sur toute l’étendue du pays à l’endroit de celles des églises de réveil qui encouragent les activités terroristes et subversives

 EgliseLe Conseil supérieur de la défense de la République démocratique du Congo (RDC) a annoncé mardi 31 décembre 2013 à Kinshasa « une interdiction de fonctionnement sur toute l’étendue du pays à l’endroit de celles des églises de réveil qui encouragent les activités terroristes et subversives ».

Réuni en séance extraordinaire sous la direction du président Joseph Kabila, commandant suprême des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARC) et de la Police nationale congolaise (PNC), il a également promis « des sanctions sévères à l’endroit des auteurs des actes terroristes » commis lundi 30 décembre 2013 à Kinshasa, Lubumbashi et Kolwezi (Katanga) ainsi qu’à Kindu (Maniema). 

« Le Conseil supérieur de la défense a pris un train de mesures pour renforcer la sécurité dans le pays en vue d’éviter que ce genre de surprises se reproduisent», a précisé le communiqué officiel signé par le vice-Premier ministre André Luba Ntambo, ministre de la défense et des Anciens combattants.

En fait, la réunion a porté essentiellement sur la situation sécuritaire en RDC en rapport avec les attaques perpétrées lundi par des assaillants contre des sites stratégiques à Kinshasa (RTNC, Etat-major général des FARDC, aéroport international de N’Djili), au Katanga (Lubumbashi et Kolwezi) et à l’aéroport de Kindu (Maniema) par quelques assaillants identifiés comme des terroristes.

Bon comportement des forces de sécurité

Après analyse de la situation générale de la RDC au lendemain des ces «  attaques terroristes  », le Conseil supérieur de la défense a « jugé la situation sécuritaire sur l’ensemble du territoire national globalement calme ».

Il a aussi « constaté, avec satisfaction, le bon comportement des forces de sécurité, notamment l’armée et la police nationale ainsi que les services de sécurité qui ont rapidement neutralisé tous les assaillants ».

En sa qualité de président du Conseil supérieur de la défense, le président Joseph Kabila a « adressé ses félicitations, d’une part, aux forces de sécurité pour leur courage et efficacité, et, d’autre part, à la population qu’il a encouragée dans son attitude citoyenne en dénonçant les comportements inciviques des assaillants ».

Dans la foulée, il a « présenté ses condoléances aux familles éprouvées des militaires, policiers et autres agents tombés sous des balles ».

Ont pris part à la réunion extraordinaire du Conseil supérieur de la défense, le  Premier ministre ad intérim et vice-Premier ministre Alexandre Luba Ntambo, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants; le ministre Richard Muyej Mangez en charge de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et Affaires coutumières; le chef d’Etat-major de la Force terrestre, le général d’Armée Olenga François ; le Commissaire divisionnaire Bisengimana Charles ; le chef d’Etat-major de la Force navale, le vice-amiral Kyabu Kaniki Emmanuel ; le chef d’Etat-major particulier du président de la République, le général-major Mbala Célestin.

Y ont été invités, le conseiller spécial du président de la République en matière de sécurité, Pierre Lumbi et l’Administrateur général de l’Agence nationale du renseignement (ANR), Kalev Mutombo.

De Congosynthese

Tags: