Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

La Russie s’apprête à fournir des hélicoptères pour faciliter les opérations électorales de novembre prochain en RDC

Par Ben Clet/Le Potentiel

Helicoptere Puma

-Des hélicoptères et des pilotes russes sont attendus pour assurer le transport à travers le territoire congolais les opérateurs, matériels et équipements électoraux du scrutin de novembre en RDC tel que Moscou et Kinshasa en ont convenu dans le cadre de la coopération bilatérale

Une vingtaine d’hélicoptères, conduits par des pilotes rus­ses, sont attendue prochainement à Kinshasa. Cette flotte aura pour mission de ramasser les urnes et les bulletins de vote après les scrutins du 28 novembre 2011 sur l’en­semble du territoire national.Ce message a été porté à la connaissance des médias congolais, au cours du point de presse animé le 05 octobre 2011 dans les beaux de la chancellerie à Kinshasa/Gombe, par Anatoly Klimenko, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie auprès de la RDC.

Pour une bouffée d’oxy­gène au profit de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), c’en est vraiment une.

C’est normal que ce soutien lo­gistique de premier ordre au processus électoral soit salué à sa juste valeur par la nation entière.

Dans son intervention, l’ambassadeur russe, au nom de son pays, a émis le souhait de voir les scrutins de novembre se con­clurent dans l’apaisement afin de permettre au peuple congolais de consolider sa démocratie et de s’engager sur la voie du développement.

Anatoly Klimenko a, par ailleurs, exhorté la classe politi­que congolaise. Il l’a engagée à respecter le choix opéré par le souverain primaire et ce, en ac­ceptant le verdict des urnes. Quel qu’il soit.

Last but not least, la presse a eu droit à une citation. Pour l’ambassadeur de la Fédé­ration de Russie en République démocratique du Congo, les fem­mes et les hommes des médias de ce pays méritent la reconnais­sance pour le travail qu’ils exé­cutent dans des conditions sou­vent très éprouvantes.

Le diplomate russe sou­haite donc que les médias accompagnent de manière plus profes­sionnelle encore le processus électoral. Dans la transparence et la tolérance.

Ben Clet/Le Potentiel