Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

LE NON-DIT DU COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA MISSION ONUSIENNE EN RDC Les résultats publiés par la CENI annulés !

Par le Barometre

Pasteur Daniel Ngoy Mulunda

-La Majorité Présidentielle qui croyait déjà que tout était consommé doit déchanter.
Comme quoi, l’enfoncement de Ngoy Mulunda et de la structure d’accompagnement de la démocratie qu’il dirige devient une certitude.

Alors que la Majorité Présidentielle en était encore à sa demi-semaine d’orgies, le Dieu de vérité vient d’imposer à la CENI et à Daniel Ngoy Mulunda la voie qu’ils doivent suivre désormais, à savoir la voie d’un arbitrage impartial éclairé par son divin dessein!
En effet, au lieu de laisser le pays s’embraser par la main d’un néophyte qui est allé vite en besogne en organisant vaille que vaille et au même moment deux élections fondamentales, Dieu reprend personnellement les choses en main en amenant vite Centre Carter, sont digne serviteur le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya et la Mission de Nations Unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO) de déclarer  inacceptables les résultats électoraux publiés le 9 courant par Daniel Mulunda.

En effet, après avoir pris une part active à l’observation des élections présidentielle et

législative du 28 novembre dernier dans notre pays, les représentants du Centre Carter ont présenté leur rapport à leur maison mère basée aux Etats-Unis.

Dans l’intention d’éclairer le monde entier sur ces importantes élections, les représentants de la Fondation Carter International ont fait savoir que les résultats rendus publics par Ngoy Mulunda sont très loin d’être crédibles à cause des défauts de clarté dont ils sont cruellement entachés.

En lisant ce rapport, on voit transparaître une recommandation édifiante adressée aux Etats du monde qui traitent avec le gouvernement de la RDC, à savoir ne pas prendre en considération les chiffres avancés et exiger la confrontation de ceux-ci avec ceux élaborés par d’autres observateurs avisés et objectifs.

A la suite de la Fondation Carter International est venu son Eminence le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, Archevêque métropolitain de Kinshasa dont l’église avait eu à déployer plus de 30.000 observateurs électoraux avisés sur l’ensemble du territoire de la République.

Après avoir examiné les résultats électoraux publiés par te Président de la CENI en date du 9 courant, et après avoir comparé ces derniers aux chiffres enregistrés par les observateurs de son ressort, le Prélat catholique a fait une saisissante déclaration qui a effrayé le monde entier et par laquelle il invite à son tour les partenaires extérieurs de la RDC à être très regardant avant de les cautionner. Une phrase ressortant de cette déclaration pleine de signification et de sagesse mérite d’être retenue: « Les résultats publiés récemment par la CENI ne sont pas conformes à la vérité ni à la justice » ! Pour conclure sa déclaration, le Cardinal Monsengwo a demandé à la CENI que soit proclamée impérativement la vérité des urnes.

Dans le commentaire ayant suivi sa déclaration, le Cardinal a démontré par quelques chiffres comment la CENI a tripatouillé les résultats obtenus par Etienne Tshisekedi pour attribuer  injustement la victoire à Joseph Kabila!

S’agissant de la MONUSCO, on ne peut faire passer sous silence son appel pathétique à l’endroit de la CENI, nous citons : « la CENI doit prendre en considération les préoccupations exprimées par les missions d’observation électorale qui étaient déployées à travers le pays lors de la tenue des élections présidentielle et législative du 28 novembre dernier ». Pour conclure son invitation, la Monusco a demandé à toutes les parties à ce contentieux électoral qui s’installe de solliciter un arbitrage équitable auprès des instances compétentes en la matière.

A la dernière minute c’est l’Union européenne qui s’est prononcée hier sur la même question en abondant dans le même sens que les trois intervenants.

Ainsi commence à sonner le glas de la Majorité présidentielle qui avait commencé à vendre la peau du crocodile avant de l’avoir abattu. Pour tout dire, la messe est dite.

Monga Narcisse