Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Mise en scene en RDC, mystérieuse attaque de l’aéroport de Lubumbashi

Source: RFI

-En RDCongo, beaucoup de questions restent sans réponse au lendemain de la mystérieuse attaque attribuée à des séparatistes katangais sur l’aéroport de Lubumbashi. Pas de dégâts, et encore moins de traces de combats, c’est ce que l’on peut constater 24 heures après cet événement qui a semé la panique dans le chef-lieu du Katanga.

Des tirs, il y en a eu certainement, des témoins dignes de foi les ont entendus. En revanche, il n’y a pas de traces de combats sur l’aéroport. Pas un seul trou sur les façades du bâtiment. Et surtout, à l’heure où cet incident s’est déroulé, il y avait 11 avions stationnés sur cet aéroport qui n’est pas très grand. Pas un seul de ces appareils n’a reçu ne serait-ce qu’une balle perdue.

Les seuls dégâts visibles sont quelques vitres cassées à la guérite d’entrée de la zone aéroportuaire, sans que l’on sache si elles étaient peut-être déjà cassées depuis longtemps.

Les surveillants de la zone occupée par la Monusco (Mission des Nations unies en RDC) ont certes vu des « soit-disant » assaillants, mais à aucun moment ils n’ont constaté de combats, ni même de poursuites à leur encontre.

« Une commission d’enquête est constituée pour faire la lumière sur ces événements » promet le gouverneur de la province Moïse Katumbi. Le gouverneur pense à « un sabotage » mais ne veut pas se prononcer sur « qui aurait intérêt à une telle mise scène ». « S’il y a une commission d’enquête, c’est parce qu’il y a eu un mort et un blessé » dit-il.

Le blessé, un lieutenant, a-t-il été victime d’un accident ? Le mort, un gardien, a-t-il été victime d’une balle perdue ? Ou bien a-t-on voulu se débarrasser d’un témoin gênant de cette mise en scène ? Ces questions restent en suspens.